Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Ginkgo

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Le ginkgo est extrait des feuilles de l’arbre ginkgo (planté généralement à des fins ornementales). Ces feuilles contiennent de nombreuses substances biologiquement actives. Le ginkgo est l’un des suppléments à base de plantes les plus courants.

Le fruit de l’arbre de ginkgo n’est pas utilisé dans les produits à base de ginkgo. Le contact avec la pulpe du fruit, qui peut survenir sous les arbres de ginkgo, peut provoquer une inflammation cutanée sévère (dermatite). Les graines du fruit sont toxiques et peuvent causer des crises convulsives et, en grandes quantités, le décès.

Propriétés médicinales

Le ginkgo diminue l’agrégation des particules du sang qui aident à interrompre les saignements (plaquettes), dilate les vaisseaux sanguins (améliorant ainsi le flux sanguin) et réduit l’inflammation. Il est utilisé pour de nombreuses raisons, comme l’amélioration de la circulation sanguine des membres inférieurs chez les personnes atteintes de maladie vasculaire athérosclérotique (maladie artérielle périphérique) et la démence (comme dans la maladie d’Alzheimer). Des études scientifiques montrent clairement les bénéfices du ginkgo chez les personnes atteintes de maladie artérielle périphérique. Le ginkgo permet aux personnes atteintes d’une maladie artérielle périphérique de parcourir un trajet plus long sans ressentir de douleur. Un essai clinique conduit à grande échelle a démontré que le ginkgo pouvait être bénéfique aux personnes atteintes de démence. Dans cet essai clinique, le ginkgo n’était pas efficace pour ralentir la progression de la démence et de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées. Cependant, un essai clinique précédent, mené à grande échelle aux États-Unis, a indiqué une stabilisation temporaire de la fonction mentale et sociale chez les personnes atteintes de démence légère à modérée.

Les études montrent que le ginkgo ne semble pas diminuer les pertes de mémoire, les bourdonnements d’oreille (acouphènes) ou le mal de l’altitude. Le ginkgo peut prévenir les lésions rénales causées par la ciclosporine, qui inhibe le système immunitaire.

Effets secondaires possibles

Bien que les extraits de feuilles de ginkgo ne présentent en général aucun effet indésirable en dehors de troubles digestifs discrets, la prise de ginkgo doit se faire sous contrôle médical ; il n’est pas adapté à l’automédication. Le ginkgo peut interférer avec les anticoagulants, l’aspirine et d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Il peut augmenter le risque de saignement, bien qu’un essai clinique à grande échelle n’ait montré aucune preuve d’augmentation du risque de saignement chez les personnes prenant du ginkgo. Le ginkgo peut également diminuer l’efficacité des anticonvulsivants.