Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Huile de poisson

Par Ara DerMarderosian, PhD, University of the Sciences in Philadelphia

L’huile de poisson peut être extraite directement ou concentrée et mise sous forme de gélules. Les ingrédients actifs sont les acides gras oméga 3 (acide eicosapentanoïque [EPA] et acide docosahexanoïque [DHA]). Les régimes alimentaires occidentaux sont généralement faibles en acides gras oméga 3.

Propriétés médicinales

L’huile de poisson est utilisée dans la prévention et le traitement de la maladie cardiovasculaire athérosclérotique (voir Athérosclérose). Des preuves scientifiques solides suggèrent que les acides gras présents dans l’huile de poisson réduisent le risque de crise cardiaque et de décès causés par des troubles du rythme cardiaque chez les personnes atteintes de coronaropathie et qui prennent des médicaments traditionnels. Ces acides gras réduisent également les triglycérides et diminuent légèrement la pression artérielle. L’huile de poisson aide à prévenir la toxicité rénale causée par la ciclosporine. Les suppléments d’huile de poisson sont également utilisés pour traiter la polyarthrite rhumatoïde. Cependant, les preuves scientifiques soutenant des bénéfices ne sont pas concluantes. Pour les nourrissons, la consommation d’acides gras oméga 3 doit être appropriée pour favoriser le développement cérébral. Par conséquent, les mères qui allaitent doivent consommer des quantités suffisantes d’acides gras oméga 3.

Effets secondaires possibles

Des renvois à goût de poisson, des poussées d’acné, des nausées et une diarrhée peuvent survenir. Quelques études suggèrent qu’une trop grande quantité d’huile de poisson peut entraîner des saignements, mais d’autres n’ont pas établi de relation. Bien que certains poissons contiennent des quantités importantes de mercure, les analyses de laboratoire ne mettent pas en évidence une quantité excessive régulière de mercure dans les suppléments en huile de poisson. Malgré cela, d’après les effets secondaires documentés, les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas prendre de suppléments en acides gras oméga 3 extraits de poissons et doivent limiter leur consommation de certains types de poissons en raison du risque potentiel de contamination au mercure.