Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Parties et options des prothèses

Par Erik Schaffer, CP, A Step Ahead Prosthetics, Hicksville, NY

Une prothèse de membre est constituée de trois parties principales : l’interface, les composants et l’enveloppe.

Interface : La prothèse est rattachée au corps au niveau de l’interface. Celle-ci est constituée d’une emboîture et d’un cadre rigide. L’emboîture, faite d’un matériau en plastique ou laminé, correspond à l’endroit où les parties fonctionnelles de la prothèse (les composants) s’attachent à la personne. Le cadre, fabriqué avec du graphite ou des matériaux similaires, apporte le soutien structurel pour l’emboîture.

Un manchon de protection se trouve entre les parties restantes du membre (moignon) et l’emboîture pour apporter un matelassage et pour permettre un ajustement optimal. Le manchon de protection est fabriqué en polyuréthane mou ou en silicone, qui adhère à la peau sans provoquer de frictions. Chaque prothèse devrait idéalement comporter deux manchons de protection. Alterner les manchons de protection d’un jour à l’autre permet de les faire durer plus longtemps. Leur élasticité et leur forme sont mieux préservées quand ils ne sont pas portés sur des jours consécutifs.

Une chaussette de prothèse peut être portée au lieu ou avec le manchon de protection. Les chaussettes se composent de laine, de nylon ou de tissus synthétiques, parfois avec un gel inclus dans les couches de tissu. Les chaussettes sont disponibles en différentes épaisseurs (couches). En portant plusieurs chaussettes ou des chaussettes de différentes épaisseurs, ou en enlevant les chaussettes, la personne peut obtenir une meilleure adéquation de la prothèse quand le moignon change de taille, comme cela arrive normalement pendant la journée lorsque les activités, le temps et d’autres facteurs changent.

L’interface peut comprendre des dispositifs qui aident à maintenir la prothèse solidement en place (appelé système de suspension). Les systèmes de suspension suivants sont fréquemment utilisés :

  • Valve de succion : Lorsque le moignon est placé dans l’emboîture, de l’air s’échappe par une ouverture située dans le fond de celle-ci. Une valve de succion anti-retour située sur l’emboîture ferme l’ouverture et forme un bouchon qui maintient la prothèse en place.

  • Manchons de protection avec épingle de sûreté : La plupart des manchons de protection sont fixés dans le fond de l’emboîture par une attache crénelée. L’attache étant pressée fermement contre le moignon, les parties de celui-ci proches de l’attache peuvent devenir irritées et enflammées, du liquide peut s’accumuler et des plaies cutanées peuvent se développer.

  • Ceintures et harnais : Parfois la prothèse est attachée à une ceinture ou à un harnais. Ces dispositifs peuvent être utilisés chez les personnes qui ont des difficultés à garder la prothèse en place avec une valve de succion ou une attache de verrouillage, ou qui ne tolèrent pas l’attache. Cependant, le harnais est relativement rigide et peut donc être inconfortable et encombrant. Il peut également restreindre le mouvement.

Types de prothèses

Composants : Les composants sont les parties fonctionnelles de la prothèse. Ils comprennent les dispositifs terminaux (doigts, mains, pieds et orteils artificiels) et les articulations (poignets, coudes, hanches et genoux), ainsi que des tiges métalliques, qui fonctionnent comme des os.

Les composants qui sont contrôlés par des microprocesseurs et alimentés myoélectriquement remplacent les modèles hydrauliques plus anciens, mis en mouvement par le corps. Les prothèses myoélectriques créent un mouvement en utilisant les charges électriques naturellement produites lors de la contraction d’un muscle. Les charges électriques sont envoyées à un moteur électrique, qui met le membre en mouvement. Ces nouveaux composants sont plus efficaces et entraînent moins de traumatismes pour l’utilisateur.

Les composants bioniques, qui ne sont devenus disponibles que récemment, peuvent permettre un fonctionnement encore meilleur. Les composants bioniques sont mis en mouvement comme par la pensée, de façon similaire à des membres naturels. Un tel mouvement est rendu possible en détournant les nerfs du membre amputé et en les connectant à un muscle sain du corps (par exemple, à un muscle thoracique pour un bras amputé). Ces nerfs dirigent les influx qui étaient envoyés au membre amputé, par le biais d’électrodes présentes à la surface de la peau, à des microprocesseurs de la prothèse de membre, permettant ainsi à l’utilisateur de mobiliser celui-ci.

Options des prothèses

Options

Commentaires

Pied

Cheville compacte, talon amorti (SACH)

Un pied fixe basique fait de caoutchouc et de bois

Apporte une stabilité au genou quand le talon touche le sol parce que le talon mou permet à la totalité du pied d’être en contact avec le sol.

Apporte moins de stabilité lorsque l’utilisateur soulève le talon et que la jambe opposée est envoyée vers l’avant, ce qui entraîne une démarche irrégulière.

Nécessite plus d’énergie pour l’utilisation que d’autres types de prothèses de pied.

Adapté aux personnes ayant des activités limitées, ne convient pas aux personnes actives.

Conception à axe unique

Comprend une articulation de cheville, qui permet au pied de bouger vers le haut et vers le bas.

Permet à la totalité du pied d’être rapidement en contact avec le sol après que le talon a touché le sol et au genou de se redresser rapidement.

Grâce aux caractéristiques ci-dessus, apporte une bonne stabilité du genou, ce qui est particulièrement important pour les personnes ayant subi une amputation au-dessus du genou.

Ne convient pas aux personnes actives.

Conception à axes multiples (multiaxiale)

Comprend une articulation de cheville, qui permet au pied de bouger vers le haut et vers le bas ainsi que d’effectuer des rotations internes et externes.

Permet aux utilisateurs de marcher sur un terrain irrégulier plus facilement.

Avec les modèles plus récents, légers, une maintenance minime est nécessaire.

Peut être fabriqué pour avoir l’air naturel.

Convient aux personnes actives.

Conception à énergie stockée (réponse dynamique)

Faite à partir de graphite de carbone, qui est léger et solide.

Permet aux utilisateurs de marcher en douceur et de façon relativement naturelle.

Nécessite moins d’énergie pour l’utilisateur parce que le pied stocke de l’énergie à partir du moment où le talon touche le sol jusqu’au moment où l’orteil effectue une poussée, propulsant ainsi l’utilisateur vers l’avant.

Peut inclure un absorbeur de choc pour réduire la force de contact avec le sol pendant la marche.

Convient aux personnes actives.

Spécifique au sport

Un pied peut être adapté à un sport spécifique.

Pour la course (longue distance et sprint), un pied conçu avec le pied incliné vers le bas en direction de la plante et avec la capacité de stocker de l’énergie utilisée pour propulser l’utilisateur vers l’avant

Pour la natation, une cheville conçue pour permettre une large gamme de mouvements dans l’eau

Genou

Axe unique, conception à friction constante

Simple dans la conception, avec uniquement un point de pivot (inclinaison comme une charnière)

Durable, léger et économique

Utilise la friction qui ne varie pas pour contrôler la jambe quand elle est envoyée vers l’avant.

Permet aux utilisateurs de marcher normalement à une seule vitesse.

Repose sur l’alignement correct par le prothésiste et le contrôle musculaire par l’utilisateur pour fournir une stabilité.

Conception polycentrique

Comprend plusieurs charnières avec plusieurs points de pivot, qui changent à mesure que le genou se met en mouvement, apportant une stabilité accrue.

Se raccourcit légèrement lorsque le genou est fléchi, de sorte que l’orteil quitte le sol plus facilement quand la jambe est envoyée vers l’avant.

Apporte une stabilité pour les personnes ayant un moignon de petite taille.

Convient aux personnes dont la jambe a été amputée au niveau de l’articulation du genou, permettant aux utilisateurs de s’asseoir plus confortablement sans avoir le genou qui fait saillie.

Fonction de contrôle de position activée par le poids

Verrouille le genou en position légèrement fléchie (pour apporter un freinage) lorsque le poids est placé sur le pied.

Utilise une friction constante pour contrôler la jambe lorsqu’elle est envoyée vers l’avant, mais comporte une fonction qui aide à balancer la jambe (appelée une aide à l’extension du genou).

Nécessite que l’utilisateur marche à une seule vitesse.

Convient aux personnes avec une faible musculature.

Fonction de verrouillage manuel

Peut être verrouillé ou déverrouillé par l’utilisateur selon les besoins, mais nécessite un câble à cet effet.

Apporte le plus de stabilité

Nécessite plus d’énergie pour l’utilisation que d’autres types de prothèses de genou.

Donne un aspect rigide et maladroit à la marche.

Choix le moins souhaitable

Système de contrôle liquide

Peut utiliser de l’air comprimé (système pneumatique) ou un liquide (système hydraulique) pour produire, stocker et fournir de l’énergie quand le genou fléchit et se redresse.

Permet à l’utilisateur de marcher à des vitesses différentes.

Peut être équipé d’un microprocesseur.

Choix optimal

Fonction microprocesseur

Comprend des capteurs qui détectent le mouvement et peuvent ajuster le système de contrôle par liquide en conséquence.

Apporte un bon contrôle lorsque le pied est posé au sol et que la jambe est envoyée vers l’avant.

Peut être programmé pour compenser le trébuchement et permettre à l’utilisateur de descendre un escalier ou une rampe.

Réduit l’énergie nécessaire pour utiliser la prothèse et permet à l’utilisateur de marcher de façon plus naturelle.

Main

Précision (pince)

Permet à l’utilisateur de prendre ou de serrer de petits objets.

Comprend un pouce opposé au bloc de l’index.

Tripode

Comprend un pouce opposé aux blocs de l’index et du majeur.

Latéral

Permet à l’utilisateur de manipuler de petits objets (par exemple, tourner une clé dans une serrure).

Comprend un pouce opposé au côté de l’index.

Crochet

Permet à l’utilisateur de porter des objets avec une poignée.

Permet au pouce d’être redressé (étendu) et à un doigt d’être courbé (fléchi).

Sphérique

Permet à l’utilisateur de saisir un objet rond (par exemple, une poignée de porte ou une ampoule électrique).

Permet le fléchissement du pouce et du bout des doigts.

Spécifique au sport

Comprend une main avec un dispositif de serrement (pour des sports tels que le golf, le tir à l’arc ou l’haltérophilie) ou une poche en filet pour attraper une balle de base-ball.

Coude

Opéré par le corps

Léger

Comprend un câble et un harnais, en utilisant le mouvement de l’épaule et du dos pour mobiliser le bras.

Moins intéressant que d’autres options et parfois gênant

Opéré par friction

Léger

Levé ou abaissé en utilisant la main de l’autre bras

Myoélectrique

Lourd, mais ne nécessite aucun câble.

Apporte plus de fonctions.

Housse : Certains porteurs de prothèse préfèrent recouvrir les composants d’une housse. Les housses de prothèses sont constituées de mousse formée par le prothésiste pour ressembler au membre manquant. La mousse est souvent recouverte d’une enveloppe de protection d’apparence naturelle. L’apparence plus ou moins naturelle de celle-ci dépend de sa conception, à savoir si elle est standard ou hautement personnalisée et conçue par des artisans pour correspondre exactement à la couleur de peau de l’utilisateur. Certaines personnes préfèrent ne pas utiliser de protection et laisser les composants exposés.

Options : Le prothésiste explique les options disponibles et aide la personne à choisir le type de prothèse ainsi que les options nécessaires pour atteindre ses objectifs. Par exemple, les femmes qui veulent porter des chaussures de différentes hauteurs de talon peuvent préférer le port d’une prothèse de cheville qu’elles peuvent ajuster à différentes hauteurs. Les personnes qui nagent peuvent obtenir une seconde prothèse de jambe conçue pour la nage et qui peut supporter l’eau, le sel et le sable. Les adeptes de course à pied peuvent porter des prothèses de pied spécialement conçues pour la course.

Ressources dans cet article