Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Incapacité d’uriner à cause de l’hospitalisation

Par Oren Traub, MD, PhD

Les personnes hospitalisées peuvent devenir incapables de vider leur vessie complètement, ou elles peuvent devenir complètement incapables d’uriner ( Problèmes dus à l’hospitalisation). Ce problème, appelé rétention urinaire, peut se produire parce que la personne

  • Éprouve des douleurs après une intervention chirurgicale

  • Prend des médicaments qui provoquent une rétention urinaire

  • Doit rester alitée pendant longtemps (alitement prolongé)

La rétention urinaire survient plus souvent chez les hommes de plus de 50 ans parce que l’hypertrophie de la prostate (hyperplasie prostatique bénigne), qui interfère avec la miction, devient plus fréquente à mesure que les hommes vieillissent, surtout après 50 ans.

La rétention urinaire peut augmenter le risque de développer une infection des voies urinaires et peut causer des problèmes rénaux.

Prévention de la rétention urinaire à l’hôpital

Les membres du personnel de l’hôpital essayent d’identifier les personnes qui courent un risque de développer une rétention urinaire, de manière à pouvoir prendre des mesures pour la prévenir. Habituellement, le risque est accru chez les personnes âgées et chez celles qui ont ou ont eu certains troubles, notamment une hypertrophie prostatique, une incontinence urinaire, une constipation sévère ou des troubles affectant les nerfs qui interviennent dans la miction (comme un accident vasculaire cérébral, une lésion de la moelle épinière ou une tumeur).

Si la rétention urinaire est un risque, les membres du personnel peuvent prendre les mesures suivantes :

  • Établir un programme de mictions, avec un membre du personnel qui vient toutes les quelques heures pour rappeler aux personnes d’uriner.

  • Fournir de l’aide au besoin pour aller aux toilettes et/ou fournir une chaise percée ou un bassin de lit

  • Pratiquer des tests (comme l’échographie de la vessie) pour déterminer si les personnes font de la rétention urinaire

  • Examiner les médicaments que les personnes prennent afin de vérifier si certains causent la rétention urinaire ou y contribuent

  • Encourager les personnes à sortir du lit et à se promener chaque fois que c’est possible

Pour prévenir la rétention urinaire, les personnes doivent aller aux toilettes quand elles ressentent le besoin d’uriner. Quand elles urinent, les personnes doivent prendre le temps de vider complètement leur vessie.

Si les personnes ne peuvent pas uriner du tout ou si elles retiennent une grande quantité d’urine, un membre du personnel de l’hôpital peut faire passer un tube souple (cathéter) à travers l’urètre jusque dans la vessie pour drainer l’urine. Comme ce cathéter peut augmenter le risque de développer une infection des voies urinaires, il est retiré dès que possible. Si le problème persiste, les personnes portent toujours le cathéter dans la vessie à leur sortie de l’hôpital et doivent aller consulter un urologue aux fins d’évaluation et de traitement.