Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Membres de l’équipe de soins à l’hôpital

Par Oren Traub, MD, PhD

En fonction des soins nécessaires, les personnes hospitalisées peuvent échanger avec de nombreux membres du personnel différents chaque jour. Si les professionnels de la santé ne se présentent pas pour expliquer leur fonction, les personnes ou les membres de la famille doivent leur demander de le faire.

Une équipe de soins à l’hôpital comporte de nombreux praticiens différents.

Médecin traitant

Le médecin traitant est le chef de l’équipe ; il est responsable de toutes les décisions qui affectent les soins des personnes, y compris le diagnostic, les traitements et la supervision du reste de l’équipe.

Selon le problème qui a amené les personnes à l’hôpital, le médecin traitant peut être un médecin hospitalier (formé en médecine interne et travaillant seulement avec les personnes hospitalisées) ou un chirurgien. Dans les plus petites communautés, le médecin généraliste des personnes peut agir en tant que médecin traitant.

Résidents, internes et étudiants en médecine (personnel interne)

Certains hôpitaux sont désignés comme des hôpitaux universitaires. Cela veut dire que l’équipe de l’hôpital comporte des étudiants en médecine à divers stades de formation, sous la supervision du médecin traitant.

Un résident ou un interne est un médecin pleinement certifié, qui est engagé dans un cycle de formation plus poussée après avoir reçu son diplôme de la faculté de médecine.

Bien que ces membres de l’équipe ne soient pas des médecins traitants, ils sont souvent des membres actifs de l’équipe.

Spécialistes

Quand les personnes ont des problèmes médicaux complexes ou graves, le médecin traitant demande parfois qu’un spécialiste évalue les personnes et recommande la meilleure manière de diagnostiquer et de traiter les problèmes. Par exemple, le spécialiste peut être un médecin qui a suivi une formation approfondie dans le diagnostic et le traitement des troubles du cœur (cardiologue), des reins (néphrologue) ou du cancer (oncologue). Dans d’autres cas, le spécialiste peut être un chirurgien qui a une expertise particulière dans une région, telle que le cerveau, la colonne vertébrale et les nerfs (neurochirurgien) ou les muscles, les os et les articulations (chirurgien orthopédique).

Infirmières diplômées

Les personnes ont généralement plus de contacts avec les infirmières diplômées (IDE) dévolues à leurs soins qu’avec tout autre membre de l’équipe. Les IDE administrent les médicaments aux personnes ; elles surveillent et évaluent leurs besoins physiques et émotionnels. Quand l’état des personnes change soudainement, les IDE sont souvent les premières à détecter le changement. Les IDE signalent ensuite le changement au médecin traitant ou au personnel interne.

Infirmières auxiliaires agréées

Les infirmières auxiliaires agréées (IAA) sont supervisées par les IDE et fournissent les soins médicaux et infirmiers de base. Par exemple, les IAA vérifient la tension artérielle, insèrent les cathéters et aident les personnes à se laver et s’habiller. Les IAA parlent aussi aux personnes de leurs soins de santé, répondent à leurs questions et rendent compte de leur état aux IDE et aux médecins.

Infirmières praticiennes spécialisées et adjoints aux médecins

Les infirmières praticiennes spécialisées et les adjoints aux médecins (AM) travaillent étroitement avec le médecin traitant pour coordonner les soins quotidiens des personnes. Ils aident aussi à effectuer les examens cliniques et à commander des médicaments et des traitements quand les personnes ont des problèmes médicaux ou chirurgicaux plus courants ou habituels. Bien que les infirmières praticiennes spécialisées et les AM ne soient pas des médecins, ils ont suivi une formation avancée en matière de diagnostic et de traitement. Les infirmières praticiennes spécialisées et les AM sont sous la supervision des médecins.

Techniciens de soins aux personnes

Traditionnellement appelés adjoints aux infirmières, les techniciens de soins aux personnes aident les infirmières dans l’administration des soins aux personnes. Leurs fonctions peuvent comprendre

  • Recueillir les signes vitaux (mesurer la tension artérielle et la température)

  • Assister les personnes dans leurs déplacements depuis et vers le lit ou le fauteuil roulant

  • Aider les personnes à marcher

  • Fournir des articles pour le confort des personnes (comme des oreillers et des couvertures)

  • Parfois, aider les personnes à se nourrir quand elles n’y arrivent pas par elles-mêmes

Kinésithérapeutes

Les kinésithérapeutes évaluent et traitent les personnes qui ont des difficultés à se déplacer – par exemple, des difficultés à marcher, à changer de position, ou à passer du lit à la chaise. Ces problèmes peuvent se développer ou s’aggraver à l’hôpital parce que les personnes doivent rester longtemps au lit (alitement prolongé), comme cela se produit après une intervention chirurgicale, ou parce que leur trouble s’aggrave.

Les kinésithérapeutes évaluent la force, l’endurance et la coordination des personnes et élaborent de courts programmes d’exercices à pratiquer dans l’hôpital pour aider les personnes à mieux fonctionner physiquement et à devenir plus indépendantes. Souvent, les kinésithérapeutes aident les médecins à déterminer si les personnes ont des chances de pouvoir fonctionner de manière autonome chez elles après leur sortie de l’hôpital, ou si elles sont susceptibles d’avoir besoin d’aide à domicile ou de devoir rester dans un établissement de soins spécialisés pour y recevoir des soins supplémentaires en kinésithérapie.

Ergothérapeutes

Les ergothérapeutes évaluent la capacité des personnes à effectuer leurs activités quotidiennes. Ces activités comprennent : s’alimenter, s’habiller, faire sa toilette, se baigner, aller aux toilettes, faire la cuisine et faire le ménage.

Les ergothérapeutes peuvent recommander des stratégies et des appareillages pour aider les personnes à gagner en autonomie.

Orthophonistes

Ces praticiens se spécialisent dans l’évaluation et le traitement des troubles qui interfèrent avec la déglutition et/ou la communication. Ils évaluent aussi les processus de pensée qui interviennent dans la communication. Les orthophonistes travaillent étroitement avec les personnes qui ont eu un accident vasculaire cérébral ou qui sont affectées par un autre trouble perturbant la déglutition ou la communication. Par exemple, si un accident vasculaire cérébral cause des problèmes de déglutition, les orthophonistes recommandent que les personnes mangent certains aliments ayant certaines textures. Ils suggèrent aussi des manières d’avaler pour empêcher la nourriture de se retrouver dans les poumons plutôt que dans l’estomac.

Pharmacien de l’hôpital

Les pharmaciens sont spécialisés dans le fonctionnement des médicaments et leurs interactions les uns avec les autres. Les hôpitaux ont des pharmaciens dans leur personnel, qui supervisent l’utilisation des médicaments à l’hôpital. S’il y a lieu, les pharmaciens des hôpitaux enseignent aux personnes comment prendre les médicaments qui leur sont prescrits de manière sûre et efficace. Par exemple, les pharmaciens peuvent recommander aux personnes d’éviter des aliments spécifiques qui interagissent avec les médicaments prescrits, ou enseigner aux personnes comment s’injecter des médicaments (comme l’insuline) à la maison.

Assistants sociaux

Les assistants sociaux apportent du soutien, des informations et de la formation. Ils aident les personnes à préparer leur sortie de l’hôpital en identifiant et en organisant des services utiles qui peuvent leur être fournis à domicile et dans la communauté. Par exemple, ils peuvent diriger les personnes vers un établissement de soins infirmiers spécialisés si celles-ci ne sont pas en assez bonne santé pour rentrer chez elles et si elles ont besoin de continuer à recevoir des soins et des traitements après leur sortie de l’hôpital. Les assistants sociaux coordonnent aussi certains besoins en matière de soins de santé à domicile, y compris une infirmière ou un kinésithérapeute à domicile, et de l’équipement médical tel que des fauteuils roulants et des lits d’hôpital.

Diététiciens

Les diététiciens diplômés ont une formation spécialisée en nutrition et en médecine qui les aide à déterminer les besoins alimentaires des personnes et à planifier les repas des personnes dans l’hôpital et en dehors de celui-ci, à la demande du médecin traitant. Dans la planification des repas, les diététiciens tiennent compte des préférences alimentaires personnelles, culturelles et religieuses des personnes.

Certaines pathologies nécessitent un régime alimentaire très spécifique. Par exemple, les personnes diabétiques ont besoin d’un régime alimentaire pauvre en sucres, et certaines personnes qui ont des problèmes rénaux ont besoin d’un régime alimentaire pauvre en potassium. Les diététiciens peuvent conseiller aux personnes les aliments qui satisfont à ces exigences et leur indiquer ceux qu’elles devraient éviter.

Services d’interprétation

Pour les personnes sourdes ou malentendantes et pour celles dont la langue maternelle n’est pas le français, les hôpitaux fournissent un interprète possédant des compétences particulières en terminologie médicale. Parfois, l’interprète est présent en personne et parfois, l’interprète est disponible par téléphone ou par vidéoconférence dans la chambre d’hôpital des personnes.

Autres membres de l’équipe

D’autres membres du personnel peuvent participer aux soins des personnes à l’hôpital. Ceux-ci peuvent comprendre un radiologue et un technicien en radiologie, un kinésithérapeute respiratoire pour les personnes qui ont des difficultés à respirer, des membres du personnel pour aider à transporter les personnes au sein de l’hôpital, des membres du clergé et des bénévoles des hôpitaux.