Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Biologie des dents

Par Linda P. Nelson, DMD, MScD, Harvard School of Dental Medicine;Children's Hospital

La dent se divise en deux parties : la couronne, qui est la partie visible située au-dessus de la gencive, et la racine située sous le sillon gingivo-dentaire. La couronne est recouverte par de l’émail, blanc et luisant, qui protège la dent. L’émail est la substance la plus solide de l’organisme, mais, en cas de lésion, il ne possède qu’un pouvoir réduit de régénération. Sous l’émail se trouve la dentine, qui est semblable à de l’os, mais plus dure. La dentine entoure la chambre pulpaire (la pulpe), qui contient les vaisseaux sanguins, les nerfs et du tissu conjonctif.

Les vaisseaux et les nerfs pénètrent dans la chambre pulpaire à travers les extrémités des racines, entourées elles aussi par la dentine. Dans la racine, la dentine est recouverte de cément, une substance mince semblable à de l’os. Le cément est recouvert par les gencives et entouré d’une membrane (le ligament parodontal) qui sert d’amortisseur à la dent et qui fixe la couche de cément, et donc toute la dent, fermement sur l’os mandibulaire.

Il existe 2 types de dents : les dents de lait (temporaires) et les dents de l’adulte (permanentes). Les dents de lait, réparties par paires sur chaque arcade dentaire, sont au nombre de 20 : les incisives centrales (antérieures) supérieures et inférieures, les incisives latérales, les canines, les premières molaires et les deuxièmes molaires. Les dents permanentes sont au nombre de 32 réparties par paires sur chaque arcade dentaire : les incisives centrales supérieures et inférieures, les incisives latérales, les canines, les premières prémolaires, les secondes prémolaires, les premières molaires, les deuxièmes molaires, et les troisièmes molaires (les dents de sagesse). La présence des dents de sagesse est variable : certaines personnes n’en ont pas quatre et parfois n’en ont aucune.

La poussée des dents définitives à travers la gencive (éruption) s’étend sur plusieurs années en fonction des personnes. Dans le cas des dents de lait, les incisives centrales sont les premières à sortir vers l’âge de 6 mois environ. Elles sont suivies des incisives latérales, des premières molaires de lait, des canines et, en dernier lieu, des deuxièmes molaires de lait. Vers l’âge d’environ 2 ans et demi, toutes les dents de lait sont, en général, visibles dans la bouche de l’enfant. À partir de 6 ans, les dents de lait sont remplacées par des dents définitives. Les molaires définitives apparaissent vers 6 ans derrière les dernières molaires de lait et ne remplacent donc aucune dent. Cette absence de substitution survient également pour les deuxièmes et les troisièmes molaires définitives. Les dents de sagesse sont les dernières dents permanentes à sortir, en général, entre 17 et 21 ans.

Dans certains cas exceptionnels, un enfant peut naître avec des dents de lait (des dents natales) ou peut avoir une éruption prématurée de ces dents au cours du premier mois (des dents néonatales). Ces dents sont en général les incisives centrales de lait, mais peuvent être aussi des dents supplémentaires (surnuméraires). Ces dents ne seront extraites que si elles perturbent de façon importante l’allaitement ou si elles deviennent excessivement mobiles, pouvant provoquer un risque d’étouffement.

Chez de nombreux enfants, les incisives permanentes inférieures sortent l’une derrière l’autre et ressemblent à une grappe de raisin. Le manque d’espace provoqué par un encombrement dentaire ou par la rotation des dents permanentes peut être problématique et rendre nécessaire un traitement orthodontique précoce (un appareil dentaire). La succion du pouce ou d’un autre doigt peut aussi modifier la position des dents et nécessiter parfois une prise en charge orthodontique précoce.