Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Aperçu des maladies des dents

Par James T. Ubertalli, DMD, Tufts University School of Dental Medicine;Hingham, MA

Les dents peuvent être atteintes de caries, de pulpite, d’abcès péri-apical, d’inclusion dentaire ou d’un trouble de l’occlusion ( Malocclusion). La fracture et la luxation partielle, ou complète d’une dent sont considérées comme des urgences dentaires ( Dents fracturées, luxées et perdues), tout comme certaines douleurs dentaires ( Rage de dents). La carie dentaire, fréquemment à l’origine de douleurs ou de pertes dentaires, peut être largement prévenue par une bonne hygiène bucco-dentaire qui permet d’éliminer la plaque dentaire et prévenir la formation de tartre.

La plaque dentaire est une fine pellicule composée d’un mélange de bactéries, de salive et de cellules mortes. Elle survient chez tout le monde. La plaque dentaire se dépose en permanence sur les dents, de jour comme de nuit. Après un brossage dentaire, la plaque dentaire se redépose à la surface des dents dans les 24 heures. Au bout d’environ 72 heures, elle commence à durcir et devient du tartre. La plaque doit être retirée quotidiennement à l’aide d’une brosse à dents et d’un fil dentaire, car elle peut favoriser le développement du type de bactéries à l’origine de la carie.

Le tartre est une plaque durcie (calcifiée) qui recouvre d’un revêtement blanc le collet de la dent, en particulier sur les faces linguales des dents antérieures inférieures et sur les faces vestibulaires des molaires supérieures (les dents du fond de la bouche). Le tartre se forme à partir de la plaque dentaire et peut donc être prévenu par un brossage dentaire quotidien qui peut la réduire de manière significative. Cependant, lorsque le tartre s’est formé, il ne peut être efficacement retiré que par un dentiste ou par un spécialiste.

Bien qu’on puisse parvenir à une bonne hygiène bucco-dentaire par un brossage minutieux et l’utilisation d’un fil dentaire, l’absorption d’eau fluorée et la limitation de la consommation de sucres réduisent également le risque de carie.

Le langage des dentistes

Termes courants

Termes utilisés par les dentistes

Dent adulte

Dent définitive

Dent de lait

Dent déciduale

Dents postérieures

Molaires et prémolaires

Morsure

Occlusion

Appareil dentaire

Bandes et fils orthodontiques

Capsule

Couronne

Caries

Caries

Nettoyage

Prophylaxie

Canines

Canines

Amalgame

Reconstruction

Dents frontales

Incisives et canines

Gencives

Gencives

Affection de la gencive

Maladie parodontale, parodontite ou gingivite

Bec de lièvre

Cheiloschisis, fente palatine

Gaz hilarant

Protoxyde d’azote

Mâchoire

Mandibule

Plaque

Prothèse dentaire complète ou partielle amovible

Palais

Palais

Dents latérales

Molaires ou prémolaires

Amalgame en argent

Reconstruction en amalgame

Tartre

Tartre

Morsure capricieuse

Malocclusion

Mâchoire supérieure

Maxillaire

Symptômes

Une douleur localisée à une seule dent (mal de dents) est probablement le symptôme le plus classique des atteintes dentaires ( Rage de dents). Une dent peut être douloureuse en continu ou de manière intermittente, comme au cours de la mastication ou à l’occasion de sa percussion par un instrument dentaire. La douleur dentaire est le signe d’une carie ou d’un trouble gingival. Cependant, la douleur peut également se manifester lorsqu’une racine dentaire est exposée, chez certaines personnes dont la mastication est trop énergique ou qui grincent des dents (bruxisme), ou lorsqu’une dent est fracturée. Une sinusite peut entraîner des douleurs similaires aux douleurs dentaires des dents supérieures.

Des dents usées ou mobiles peuvent être révélatrices d’une maladie des gencives ou d’un bruxisme ( Grincements de dents), un trouble caractérisé par un serrage ou un grincement fréquent des dents. Le bruxisme se produit essentiellement pendant le sommeil, de telle sorte que la personne peut ne s’en apercevoir, mais il peut aussi se produire pendant la journée. Les personnes atteintes de bruxisme doivent se concentrer pour ne pas serrer les dents ou les faire grincer la journée. Le bruxisme peut entraîner une attrition. L’attrition est la perte des surfaces masticatoires des dents due à l’usure. Elle peut être également provoquée par la mastication d’aliments abrasifs ou de tabac ou par l’usure due au vieillissement. Elle rend ainsi la mastication moins efficace.

Une anomalie de la forme des dents peut également être le signe d’une maladie génétique, de troubles hormonaux ou d’infections contractées avant l’éruption dentaire. Une anomalie de la forme des dents peut être également due à une fracture ou à une dent ébréchée provoquée par un traumatisme de la cavité buccale.

Les anomalies de couleur des dents sont différentes des phénomènes de coloration brunâtre ou jaunâtre des dents survenant avec l’âge ou suite à une exposition à des substances colorantes, comme le café, le thé ou le tabac. Une teinte grisâtre de la dent peut être le symptôme d’une infection ancienne à l’intérieur de la dent, atteignant la pulpe qui est la partie centrale vivante de la dent. Le même phénomène peut se produire lorsqu’une dent définitive remplace une dent de lait infectée. Une décoloration permanente des dents peut se produire à la suite de la prise de tétracycline par l’enfant avant l’âge de 9 ans, ou si la mère a été traitée par la tétracycline au cours de la seconde moitié de la grossesse. L’absorption excessive de fluor au cours de l’enfance peut entraîner l’apparition de taches sur le revêtement externe dur de la dent (l’émail).

Une anomalie de l’émail dentaire peut être due à une carence en vitamine D. Une infection au cours de l’enfance (comme la rougeole ou la varicelle) pendant la formation des dents définitives peut aussi entraîner des anomalies de l’émail. Le reflux gastrœsophagien ou des vomissements répétés, consécutifs, par exemple, à une boulimie nerveuse, peuvent endommager également l’émail, car les sécrétions gastriques sont acides et dissolvent le revêtement de la dent. L’inhalation chronique de cocaïne et la consommation de méthamphétamines peuvent provoquer des anomalies de l’émail. Les nageurs qui passent une grande partie de leur temps dans des piscines trop chlorées peuvent détruire leur émail dentaire, de même que les personnes qui travaillent au contact de substances acides. L’absorption excessive de fluor (fluorose) au cours de l’enfance peut entraîner l’apparition de taches sur l’émail. L’altération de l’émail dentaire facilite l’attaque bactérienne de la dent et l’apparition de caries.

Ressources dans cet article