Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Mauvaise haleine

(halitose)

Par David F. Murchison, DDS, MMS, Clinical Professor, Department of Biological Sciences;Clinical Professor, The University of Texas at Dallas;Texas A & M University Baylor College of Dentistry

La mauvaise haleine est une odeur désagréable, persistante ou fréquente, de l’haleine.

Autres odeurs de mauvaise haleine

Certaines maladies produisent des substances qui peuvent être détectées au niveau de l’haleine, mais ces odeurs sont généralement légères et ne sont pas considérées comme une mauvaise haleine. L’insuffisance hépatique donne à l’haleine une odeur fétide ou parfois une faible odeur d’œuf pourri (soufre). L’insuffisance rénale entraîne une haleine dont l’odeur ressemble à celle de l’urine ou de l’ammoniac. Un diabète incontrôlé et sévère donne à l’haleine une odeur de dissolvant pour vernis à ongles (acétone).

Causes

La plupart des mauvaises haleines sont dues à des problèmes buccaux. Les causes qui contribuent à la mauvaise haleine figurent dans Certaines causes et caractéristiques de la mauvaise haleine.

Causes fréquentes

Les causes les plus fréquentes de la mauvaise haleine sont :

  • Parodontopathies

  • Les bactéries responsables des mauvaises odeurs sur la langue

  • Certains aliments et certaines boissons alcoolisées

  • Le tabac

La mauvaise haleine est le plus souvent due à l’action de certaines bactéries de la bouche sur des particules d’aliments dans la bouche. Ces bactéries décomposent (fermentent) les particules d’aliments en substances malodorantes. Ces bactéries sont plus souvent présentes chez les personnes présentant des parodontopathies (comme la gingivite et la parodontite) et ayant une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Les parodontopathies se manifestent par une inflammation et une destruction des structures qui entourent et soutiennent les dents, comme la gencive et le revêtement extérieur de la racine dentaire, et sont provoquées essentiellement par l’accumulation de certaines bactéries. Ces bactéries se développent dans des alvéoles profondes qui entourent les dents. Elles peuvent également se développer derrière la langue, même chez les personnes ne présentant pas de parodontopathies. Elles peuvent également proliférer en raison d’une réduction du flux salivaire (provoquée par certaines maladies ou par la prise de certains médicaments, Sécheresse buccale) ou par une baisse de l’acidité de la salive.

Après la digestion, les odeurs provoquées par certains aliments ou certaines épices, comme l’oignon ou l’ail, passent de la circulation sanguine aux poumons. Ces odeurs sont alors exhalées et peuvent s’avérer désagréables pour les autres personnes. Par exemple, l’odeur de l’ail peut être sentie dans l’haleine par les autres personnes 2 ou 3 heures après que l’aliment a été consommé, bien après qu’il a quitté la bouche ou l’estomac. L’hygiène bucco-dentaire ne peut pas lutter contre ces odeurs.

La mauvaise haleine est plus fréquente chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

Causes moins fréquentes

D’autres causes moins fréquentes de la mauvaise haleine comprennent :

  • Infections des sinus (sinusite) ou des poumons

  • Cancer des voies nasales, de la bouche ou de la gorge

  • Un corps étranger dans le nez (typiquement chez l’enfant)

  • Une halitose imaginaire (halitose psychogène)

Bien qu’on pense fréquemment que la mauvaise haleine est due à des affections gastro-intestinales (GI), cela est rarement vrai parce que le canal musculaire qui relie la gorge à l’estomac (l’œsophage) forme normalement un repli. La mauvaise haleine n’est pas provoquée par une mauvaise digestion, pas plus qu’elle n’évoque la manière dont fonctionne le système digestif ou les intestins d’une personne. Toutefois, rarement, des particules alimentaires peuvent s’accumuler dans une poche de l’œsophage (le diverticule de Zenker), présente à la naissance chez certaines personnes. Les particules alimentaires peuvent se décomposer et créer une odeur nauséabonde.

La mauvaise haleine imaginaire est appelée halitose psychogène. La personne pense qu’elle a mauvaise haleine mais ce n’est pas du tout le cas. Ce problème peut surgir chez des personnes qui ont tendance à exagérer les sensations normales de leur organisme ou chez celles présentant un trouble mental grave, comme la schizophrénie. Certaines personnes qui ont des pensées obsessionnelles sont envahies par la sensation de se sentir sales et pensent qu’elles ont mauvaise haleine.

Évaluation

La mauvaise haleine nécessite rarement un examen immédiat de la part d’un médecin ou d’un dentiste. Les informations suivantes peuvent permettre aux personnes de décider quand elles devraient consulter un médecin ou un dentiste et de savoir à quoi s’attendre au cours des examens.

Signes avant-coureurs

Certains symptômes et caractéristiques sont préoccupants. Ceux-ci incluent

  • Fièvre

  • Des expectorations ou des écoulements nasaux remplis de pus (purulents)

  • Des lésions visibles ou palpables dans la cavité buccale

Quand consulter un médecin

Les personnes présentant de la fièvre ou des expectorations ou des écoulements nasaux purulents, ou qui peuvent avoir inhalé un corps étranger doivent consulter un médecin de suite. Les personnes qui découvrent une lésion (zone d’aspect anormal comme un bouton, une grosseur, une tache ou une plaie) dans leur bouche doivent consulter un dentiste dans un délai de quelques jours.

Les personnes qui ont mauvaise haleine mais qui ne présentent pas de signes de mise en garde et qui se sentent bien par ailleurs doivent consulter un dentiste à leur convenance.

Que fait le médecin

Le dentiste et le médecin posent d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux de la personne. Le médecin réalise ensuite un examen clinique. Ce qu’il trouve au cours de l’examen des antécédents médicaux et de l’examen clinique évoque souvent une cause de la mauvaise haleine et les examens pouvant s’avérer nécessaires ( Certaines causes et caractéristiques de la mauvaise haleine).

Le test olfactif est une partie utile de l’examen qui peut permettre de dire si la mauvaise odeur provient d’une maladie du nez ou du sinus ou plutôt d’une affection de la bouche ou des poumons. La personne exhale à environ 10 centimètres du nez du médecin, d’abord par la bouche en se pinçant le nez puis par le nez en fermant la bouche. Si l’odeur est pire quand elle est exhalée par la bouche, sa cause provient très probablement de la bouche. Si l’odeur est pire quand elle est exhalée par le nez, sa cause provient très probablement du nez ou des sinus. Si l’odeur est aussi mauvaise par le nez que par la bouche, sa cause provient très probablement d’une autre partie de l’organisme ou des poumons. Si le médecin ou le dentiste qui examine la personne est incapable de se prononcer sur l’origine de la cause, il grattera l’arrière de la langue à l’aide d’une cuillère en plastique. La cuillère est sentie au bout de 5 secondes. Une mauvaise odeur sur la cuillère montre que le problème est probablement dû à des bactéries sur la langue.

Certaines causes et caractéristiques de la mauvaise haleine

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Examens

Troubles de la bouche (buccaux)

Bactéries à l’arrière de la langue

Grattages de la langue avec odeurs désagréables

Gencives et dents saines

Examen par un médecin ou par un dentiste

Parodontopathies, comme une gingivite et une parodontite

Atteintes des gencives et des dents remarquées au cours de l’examen

Chez les personnes ayant des antécédents de mauvaise hygiène buccale

Examen par un dentiste

Cancers de la bouche (la plupart sont identifiés au cours d’un examen par un médecin ou un dentiste bien avant qu’ils ne provoquent de mauvaises odeurs)

Généralement identifiés au cours de l’examen

Plus fréquents chez les personnes âgées, qui ont souvent de longs antécédents de consommation d’alcool et/ou de tabac

Biopsie, TDM ou IRM

Affections extérieures à la bouche (extrabuccales)

Objet (corps) étranger dans le nez

Souvent, un écoulement nasal purulent ou sanguinolent

Observé au cours de l’examen

Généralement, chez les enfants

Un examen médical du médecin

Parfois, imagerie

Cancer des voies nasales et de la gorge supérieure

Gêne à la déglutition

Un examen médical du médecin

Infections pulmonaires, comme abcès pulmonaire, bronchectasie, ou infection provoquée par l’inhalation d’un corps étranger

Toux productive de sang ou d’expectorations (flegme)

Fièvre

Radiographie thoracique

Cultures des expectorations

Parfois TDM ou bronchoscopie

Une halitose imaginaire (halitose psychogène)

Odeur désagréable non détectée par les autres personnes

Souvent chez les personnes dont on sait qu’elles exagèrent leurs sensations corporelles normales

Un examen médical du médecin

Parfois, consultation chez un psychologue

Infection des sinus

Écoulement nasal purulent

Douleur au visage, céphalées, ou les deux

Un examen médical du médecin

Parfois, TDM

Régurgitation d’aliments non digérés, en position allongée ou penchée

Vidéo du système digestif supérieur après administration de baryum par voie orale (déglutition barytée)

Substances avalées ou inhalées

Boissons alcoolisées, ail, oignons, tabac

Apparentes et basées sur les antécédents de la personne

Diagnostic établi après que l’examen du médecin a écarté d’autres causes

Un examen médical du médecin

Éviter de consommer la substance pour voir si les symptômes disparaissent

*Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen du médecin ou du dentiste. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

Typiquement, l’odeur se remarque davantage quand elle provient du nez que de la bouche.

TDM = Tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique

Examens

Les besoins en examens dépendent de ce que le médecin aura trouvé au cours de l’examen des antécédents médicaux et de l’examen clinique, en particulier si des signes avant-coureurs sont présents. Certains spécialistes de la mauvaise haleine disposent de matériel inhabituel pour pratiquer les examens comme des moniteurs de soufre portables, de détecteurs par chromatographie en phase gazeuse et des tests chimiques pour le grattage de la langue. Ces examens sont rarement nécessaires excepté pour la recherche médicale.

Le médecin peut suggérer aux personnes dont les symptômes semblent provenir de substances ingérées ou inhalées d’éviter les substances suspectées pendant quelque temps pour voir si les symptômes disparaissent (essai d’évitement).

Traitement

  • Traitement de la cause

  • Une hygiène bucco-dentaire et des soins dentaires réguliers

Une fois diagnostiquées, toutes les causes de la mauvaise haleine sont traitées.

Les causes physiques peuvent être supprimées ou corrigées. Par exemple, les personnes peuvent s’arrêter de consommer de l’ail, des oignons et d’autres aliments qui produisent des odeurs et peuvent s’arrêter de fumer. Si la cause se situe au niveau de la cavité buccale, les personnes doivent consulter un dentiste pour un nettoyage par un spécialiste et le traitement des parodontopathies et des caries. Chez elles, les personnes doivent améliorer leur hygiène bucco-dentaire quotidienne de routine, comprenant le fil dentaire, le brossage des dents et le brossage du dessus et de l’arrière de la langue à l’aide de la brosse à dents ou d’un racle-langue. De nombreux bains de bouche et sprays sont commercialisés, mais qui n’offrent que des avantages limités. Les effets de la plupart de ces produits ne durent pas plus de 20 minutes. Les alcooliques en voie de guérison doivent utiliser des bains de bouche sans alcool (sans éthanol).

Les personnes présentant une halitose psychogène doivent consulter un psychiatre.

Aspects essentiels concernant les personnes âgées

Les personnes âgées sont plus susceptibles de prendre des médicaments provoquant une sécheresse de la bouche, ce qui entraîne des difficultés en matière d’hygiène bucco-dentaire et par conséquent une mauvaise haleine, mais elles ne sont autrement pas plus susceptibles de présenter une halitose. Les cancers de la bouche sont également plus fréquents avec le vieillissement et sont une source d’inquiétude plus importante chez les personnes âgées que chez les jeunes.

Points-clés

  • La plupart des mauvaises haleines sont provoquées par la fermentation de particules alimentaires par les bactéries dans la cavité buccale.

  • Les troubles extérieurs à la bouche peuvent provoquer une mauvaise haleine, mais ils sont souvent reconnaissables sur la base des résultats au cours d’un examen pratiqué par un médecin ou par un dentiste.

  • La mauvaise haleine n’est pas provoquée par une mauvaise digestion, pas plus qu’elle n’indique la manière dont fonctionne le système digestif ou les intestins d’une personne.

  • Les effets des bains de bouche ne durent pas très longtemps.

Informations supplémentaires

Ressources dans cet article