Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Échocardiographie et autres procédures échographiques

Par Michael J. Shea, MD, Professor of Internal Medicine, Michigan Medicine at the University of Michigan

L’échographie utilise des ondes à haute fréquence (ultrasons) qui sont réfléchies sur les structures internes pour produire une image en mouvement. Elle n’utilise pas de rayons X. L’échographie du cœur (échocardiographie) est l’un des procédés les plus utilisés pour le diagnostic de troubles cardiaques car il fournit des images d’excellente qualité et il est

  • Non invasif

  • Inoffensif

  • Relativement peu onéreux

  • Largement disponible

L’échographie permet aussi le diagnostic de maladies des vaisseaux dans d’autres parties du corps.

L’échographie peut être utilisée pour détecter si le muscle cardiaque a des mouvements normaux et la quantité de sang pompée par le cœur avec chaque battement. Cette procédure permet aussi de détecter les anomalies de la structure du cœur, comme des anomalies des valvules cardiaques, des malformations congénitales (telles que des orifices dans les parois situées entre les cavités cardiaques) et une dilatation des parois ou des cavités cardiaques, comme cela se produit chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque ou de maladie des parois musculaires du cœur (cardiomyopathie).

L’échographie peut aussi être utilisée pour mettre en évidence un épanchement péricardique, c’est-à-dire l’accumulation de liquide entre les deux couches de la membrane qui enveloppe le cœur (péricarde), ou une péricardite constrictive, dans laquelle tout le péricarde se transforme en un tissu cicatriciel fibreux. Elle détecte également une dissection de l’aorte, déchirement qui se produit dans les couches de la paroi de l’aorte.

Les principaux types d’échographie sont

  • Bidimensionnelle

  • Tridimensionnelle

  • Doppler

  • Doppler couleur

L’échographie bidimensionnelle, la méthode la plus utilisée, crée une image réaliste en deux dimensions sous forme de « coupes » générées par ordinateur. Une fois « empilées » ensemble, ces coupes permettent de recréer une structure tridimensionnelle.

L’échographie doppler montre la direction et la vitesse du flux sanguin et peut ainsi détecter une turbulence due à une sténose ou à une obstruction des vaisseaux.

L’échographie Doppler couleur montre les différentes vitesses du flux sanguin sous forme de couleurs différentes.

L’échographie Doppler et l’échographie Doppler couleur sont couramment utilisées pour diagnostiquer les maladies qui affectent le cœur, les artères et les veines du tronc, des jambes et des bras. Ces procédures permettent de visualiser la direction et le débit du flux sanguin dans les cavités et les vaisseaux du cœur et permettent donc aux médecins d’en évaluer la structure et la fonction. Par exemple, les médecins peuvent déterminer si les valvules cardiaques s’ouvrent et se ferment correctement, la présence et l’importance d’une insuffisance valvulaire lors de leur fermeture, et si le sang s’écoule normalement. Ils peuvent aussi détecter des communications anormales entre une artère et une veine ou entre les cavités cardiaques.

Comment l’échocardiographie est réalisée

Les ondes ultrasonores sont émises par une sonde qui émet et détecte les ondes ultrasonores (transducteur). Le transducteur est le plus souvent manuel et placé sur la poitrine sur le cœur. L’examinateur place du gel sous le transducteur qui aide à transmettre les ondes sonores dans le thorax. Le transducteur est connecté à un ordinateur qui montre une image sur un moniteur et stocke l’image digitalement. En variant l’emplacement et l’angle de la sonde, les médecins peuvent voir le cœur et les principaux vaisseaux adjacents sous différents angles ce qui permet d’obtenir une image précise de la structure et de la fonction cardiaque. Pendant différentes parties de l’examen, il est demandé aux patients de retenir leur respiration pendant 10 secondes environ pour s’assurer d’obtenir des images claires. L’échocardiographie se pratique en 20 à 30 minutes et est indolore.

Si les médecins doivent obtenir plus de clarté ou étudier l’aorte ou les structures de la partie postérieure du cœur (en particulier l’oreillette gauche ou le ventricule gauche), une échocardiographie transœsophagienne peut être réalisée. Pour cette procédure, un petit tube flexible avec un transducteur échographique situé à son extrémité est introduit dans la gorge jusqu’à l’œsophage, pour le placer juste derrière le cœur. Cette procédure étant inconfortable, la personne est mise sous sédation et la gorge est engourdie avec un spray anesthésiant. L’échocardiographie transœsophagienne est aussi utilisée lorsqu’une échocardiographie régulière est difficile à obtenir en raison d’une obésité, de problèmes pulmonaires ou d’autres problèmes techniques ou lorsque les médecins recherchent des maladies spécifiques, telles qu’une endocardite de la valvule mitrale ou de la valvule aortique ou un caillot sanguin dans le cœur.

Ressources dans cet article