Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Endocardite non infectieuse

Par Victor F. Huckell, MD, Clinical Professor of Medicine, University of British Columbia, Vancouver, British Columbia, Canada

L’endocardite implique généralement l’infection de la paroi interne du cœur (endocarde) et/ou des valvules cardiaques (endocardite infectieuse). Cependant, l’endocardite peut aussi survenir sans infection. Cette forme est appelée endocardite non infectieuse.

L’endocardite non infectieuse se développe lorsque des caillots de sang fibreux exempts de micro-organismes (végétations stériles) se forment sur les valvules cardiaques endommagées. La lésion peut être due à une anomalie congénitale, un rhumatisme articulaire aigu, ou une maladie auto-immune (des anticorps qui attaquent les valvules cardiaques). Dans de rares cas, la lésion est due à l’introduction d’un cathéter dans le cœur. Les personnes les plus à risque sont celles atteintes de :

  • Lupus érythémateux disséminé (une maladie auto-immune)

  • Syndrome des antiphospholipides (un excès de caillots sanguins)

  • Cancer du poumon, de l’estomac, ou du pancréas

  • Tuberculose

  • Pneumonie

  • Septicémie (une infection grave du sang)

  • Urémie (une accumulation de déchets dans le sang)

  • Brûlures

Une endocardite, infectieuse ou non, peut provoquer une fuite valvulaire ou une ouverture inadéquate des valvules. Les artères peuvent s’obstruer si les végétations se détachent (devenant des emboles), circulent dans la circulation sanguine vers d’autres parties du corps, et se logent dans une artère en l’obstruant. Certaines obstructions peuvent avoir des conséquences graves. L’obstruction d’une artère du cerveau peut provoquer un accident vasculaire cérébral et l’obstruction d’une artère du cœur, un infarctus du myocarde. Les organes qui sont souvent atteints comprennent notamment les poumons, les reins, la rate et le cerveau. Les emboles circulent aussi souvent vers la peau et l’arrière des yeux (rétine).

Un dysfonctionnement des valvules cardiaques peut provoquer une insuffisance cardiaque. Les symptômes d’insuffisance cardiaque comprennent la toux, l’essoufflement et le gonflement des jambes.

Diagnostic

  • Échocardiographie

  • Cultures de sang

Il est difficile mais important de faire la distinction entre une endocardite non infectieuse et infectieuse, car le traitement est différent. L’endocardite non infectieuse peut être diagnostiquée quand une échocardiographie détecte des végétations sur les valvules cardiaques. L’échocardiographie ne peut pas déterminer si des végétations sont infectées. Afin de détecter la présence de micro-organismes, des hémocultures sont réalisées. Si aucune bactérie ni d’autres micro-organismes ne sont détectés dans l’hémoculture, il est probable que l’endocardite est non infectieuse.

Traitement

  • Traitement de la maladie sous-jacente

Des anticoagulants, tels que la warfarine et l’héparine, peuvent être utilisés pour éviter la formation de caillots, mais leurs bénéfices n’ont pas été confirmés. Toute maladie sous-jacente qui a contribué au développement d’une endocardite non infectieuse doit être traitée.

Le pronostic est généralement médiocre, plutôt à cause de la gravité du trouble sous-jacent qu’à cause du problème cardiaque.