Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Régurgitation pulmonaire

Par Guy P. Armstrong, MD, North Shore Hospital, Auckland

La régurgitation pulmonaire est un reflux de sang à travers la valvule pulmonaire à chaque décontraction du ventricule droit.

  • Une régurgitation pulmonaire ne cause généralement aucun symptôme.

  • Les médecins basent leur diagnostic sur les résultats d’un examen clinique et effectuent une échocardiographie pour le confirmer.

  • La maladie sous-jacente est traitée.

Une pression artérielle anormalement élevée dans les poumons (hypertension pulmonaire) est la cause la plus fréquente de régurgitation pulmonaire. Les causes beaucoup moins fréquentes sont une infection de la valvule (endocardite infectieuse), une dilatation de l’artère pulmonaire, une anomalie congénitale de la valvule ou une intervention chirurgicale pour réparer une anomalie cardiaque.

La régurgitation pulmonaire ne cause généralement aucun symptôme. Le patient développe parfois un gonflement des chevilles ou est fatigué.

La régurgitation pulmonaire est souvent détectée durant un examen effectué pour d’autres raisons. À l’auscultation, les médecins peuvent entendre un souffle caractéristique produit par le reflux de sang à travers la valvule pulmonaire. L’échocardiographie ( Échocardiographie et autres examens échographiques) produit une image de la valvule défectueuse et indique la quantité de sang qui fuit, ce qui permet de déterminer la gravité de la régurgitation.

Le trouble à l’origine de la régurgitation pulmonaire est traité. Le traitement consiste parfois à administrer des médicaments comme le sildénafil ou le bosentan pour réduire l’hypertension pulmonaire. Très rarement, un remplacement de la valvule pulmonaire s’avère nécessaire.

Ressources dans cet article