Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Thrombose veineuse superficielle

(Thrombophlébite superficielle)

Par James D. Douketis, MD, McMaster University;St. Joseph's Hospital

La thrombose veineuse superficielle (thrombophlébite superficielle) est l’inflammation et la coagulation d’une veine superficielle.

  • La peau recouvrant la veine est rouge, gonflée et douloureuse.

  • Les médecins examinent la zone, mais des tests ne sont généralement pas nécessaires.

  • La personne doit parfois prendre des analgésiques pour soulager la douleur jusqu’à ce que le problème disparaisse.

La thrombose veineuse superficielle atteint en général les veines superficielles (juste sous la peau) des jambes mais peut également atteindre les veines superficielles de l’aine ou des bras. La thrombose veineuse superficielle des bras résulte généralement d’un cathéter intraveineux. La thrombose se produit souvent chez les personnes souffrant de varices. Cependant, toutes les personnes souffrant de varices ne souffrent pas de thrombose.

Même une petite lésion peut provoquer l’inflammation d’une varice. À la différence de la thrombose veineuse profonde, qui induit très peu d’inflammation, la thrombose veineuse superficielle entraîne une réaction inflammatoire soudaine (aiguë), qui provoque l’adhérence du thrombus (caillot de sang) à la paroi de la veine, ce qui diminue la probabilité qu’il se fragmente. À la différence des veines profondes, les veines superficielles ne sont pas entourées par des muscles qui peuvent comprimer et déplacer le thrombus. Pour cette raison, il est rare que la thrombose veineuse superficielle provoque la libération d’un caillot sanguin (embolie).

La thrombose veineuse superficielle qui se présente de manière répétée dans des veines normales est appelée phlébite migratrice ou thrombophlébite migratrice. Elle peut indiquer un trouble grave sous-jacent, comme un cancer d’un organe interne. Si la phlébite migratrice est associée au cancer d’un organe interne, la maladie prend le nom de syndrome de Trousseau.

Symptômes et diagnostic

La douleur et le gonflement surviennent rapidement dans la zone de l’inflammation. La peau recouvrant la veine devient rouge, et la zone est chaude et très sensible au toucher. Le sang dans la veine étant coagulé, la veine est ressentie comme une corde dure sous la peau, et non souple comme une veine normale ou variqueuse. La veine peut sembler dure sur toute sa longueur. Un simple examen de la zone douloureuse permet en général de poser le diagnostic. Les médecins doivent cependant distinguer la thrombose veineuse superficielle d’une infection sous la peau (cellulite), dont le traitement est différent.

Traitement

En général, la thrombose veineuse superficielle régresse spontanément. L’application de compresses chaudes et la prise d’un antalgique, comme l’aspirine ou un autre médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS, voir Antalgiques non opiacés : Anti-inflammatoires non stéroïdiens), soulagent généralement la douleur. Bien que l’inflammation disparaisse en général en quelques jours, il faut parfois plusieurs semaines pour que les masses et la sensibilité au toucher disparaissent complètement. Pour obtenir une amélioration plus rapide, le médecin peut injecter un anesthésique local, enlever le thrombus, et appliquer un bandage compressif qui sera porté pendant plusieurs jours. En cas de thrombose veineuse superficielle très extensive, l’héparine est parfois aussi administrée pour limiter la coagulation sanguine.