Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Extrasystoles ventriculaires

Par L. Brent Mitchell, MD, Libin Cardiovascular Institute of Alberta

Une extrasystole ventriculaire (battement ectopique ventriculaire, contraction ventriculaire prématurée) est un battement cardiaque supplémentaire dû à une activation électrique anormale, dont l’origine se situe dans les ventricules et qui survient avant au rythme cardiaque normal.

  • Le symptôme principal est la perception d’un battement manqué.

  • Le diagnostic est basé sur une électrocardiographie.

  • Le traitement qui consiste à éviter ce qui déclenche ces battements, comme le stress, la caféine, et l’alcool, est généralement suffisant.

Les extrasystoles ventriculaires sont fréquentes, notamment chez les personnes âgées Ces arythmies peuvent être provoquées par un stress physique ou émotionnel, la consommation de caféine (dans les boissons ou la nourriture) ou d’alcool, ou par des remèdes pour le rhume ou le rhume des foins contenant des médicaments qui stimulent le cœur, comme la pseudo-éphédrine. D’autres causes comprennent les maladies des artères coronaires (surtout pendant ou peu après un infarctus du myocarde) et les troubles qui induisent la dilatation ventriculaire, dont l’insuffisance cardiaque et les troubles valvulaires.

Symptômes et diagnostic

Les extrasystoles ventriculaires isolées diminuent peu l’efficacité contractile cardiaque si elles ne sont pas trop fréquentes, et sont donc habituellement asymptomatiques. Le symptôme principal est la perception d’un battement fort ou manquant. Les extrasystoles ventriculaires ne sont pas dangereuses chez les personnes qui ne présentent pas de maladie cardiaque. Cependant, quand elles sont fréquentes chez des personnes souffrant de maladie organique du cœur (comme une maladie des valvules cardiaques ou un infarctus du myocarde), elles peuvent être annonciatrices d’arythmies plus dangereuses, comme une tachycardie ventriculaire ou une fibrillation ventriculaire, susceptibles de causer une mort subite.

L’électrocardiographie (ECG, Électrocardiographie.) permet de diagnostiquer les extrasystoles ventriculaires.

Traitement

Les personnes qui sont par ailleurs en bonne santé n’ont besoin d’aucun traitement, si ce n’est de diminuer le stress et d’arrêter de consommer de la caféine, de l’alcool ou des médicaments en vente libre contre le rhume ou le rhume des foins qui contiennent des substances qui stimulent le cœur. Un traitement pharmacologique est rarement utilisé car le risque d’effets secondaires des médicaments surpasse généralement ses bienfaits. L’exception concerne les personnes qui ont subi un infarctus du myocarde récent ou qui souffrent d’une insuffisance cardiaque qui entraîne des symptômes. La survie de ces personnes est améliorée avec un traitement aux bêta-bloquants.

Ressources dans cet article