Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Myxomes

Par Jonathan G. Howlett, MD, Clinical Professor of Medicine;President, University of Calgary;Canadian Heart Failure Society

Le myxome est une tumeur cardiaque primitive non cancéreuse, généralement de forme irrégulière et de consistance gélatineuse.

  • Le patient peut avoir le souffle court ou s’évanouir, être fiévreux ou perdre du poids.

  • Une échocardiographie est réalisée pour confirmer le diagnostic.

  • Une intervention chirurgicale est requise pour enlever un myxome.

La moitié de toutes les tumeurs cardiaques primitives sont des myxomes. Les trois quarts des myxomes se forment dans l’oreillette gauche, la cavité cardiaque qui reçoit le sang riche en oxygène des poumons. Les myxomes se développent généralement chez les femmes, généralement entre 40 et 60 ans.

Certains types de myxomes rares sont héréditaires. Ces myxomes héréditaires (appartenant au complexe Carney, un syndrome de différentes tumeurs non cancéreuses) se développement généralement chez les hommes jeunes au milieu de la vingtaine, et peuvent survenir dans une ou plusieurs cavités du cœur.

Comment un myxome peut obstruer le flux sanguin dans le cœur

Le myxome de l’oreillette gauche est souvent rattaché à la paroi cardiaque par un pédicule, et oscille librement dans le flux sanguin. Du fait de cette mobilité, le myxome peut avoir des mouvements de va-et-vient dans et hors de la valvule mitrale, toute proche, qui s’ouvre dans le ventricule gauche. Ces mouvements peuvent obstruer transitoirement la valvule et obstruer le flux sanguin de façon intermittente.

Les myxomes de l’oreillette gauche sont souvent rattachés à la paroi cardiaque par un pédicule, et oscillent librement avec le flux sanguin comme un ballon captif. Du fait de cette fluctuation, ils peuvent entrer et sortir par la valvule mitrale adjacente, celle qui sépare l’oreillette gauche du ventricule correspondant. Ces mouvements peuvent obstruer transitoirement la valvule et obstruer le flux sanguin de façon intermittente.

Symptômes du myxome

En position debout, le patient porteur d’un myxome dans l’oreillette gauche peut avoir le souffle court ou même s’évanouir. En position debout, la force de gravité force le myxome à passer à travers l’ouverture de la valvule mitrale, ce qui bloque le flux sanguin dans le cœur. Ce blocage entraîne une insuffisance cardiaque. La position couchée provoque en général un éloignement du myxome de la valvule et soulage les symptômes.

Des fragments du myxome ou des caillots sanguins qui se forment à sa surface peuvent se détacher (devenant des emboles), être transportés à travers la circulation sanguine vers d’autres organes et y obstruer les artères. Les symptômes résultants dépendent de l’artère obstruée. L’obstruction d’une artère du cerveau, par exemple, peut provoquer un accident vasculaire cérébral ; l’obstruction d’une artère du poumon peut causer une douleur et l’expectoration de sang. Les emboles sont la complication la plus fréquente des myxomes.

Les autres symptômes du myxome sont notamment la fièvre, une perte de poids, les douleurs articulaires, le syndrome de Raynaud (les doigts et les orteils deviennent froids et douloureux lorsqu’ils sont exposés au froid), une numération des globules rouges faible (anémie), une numération des globules blancs élevée et une numération plaquettaire faible. L’anémie entraîne une fatigue, une faiblesse et une pâleur. Une faible numération plaquettaire peut provoquer des problèmes de coagulation sanguine.

Diagnostic du myxome

  • Évaluation du médecin

  • Imagerie

Les myxomes sont suspectés d’après les symptômes. À l’aide d’un stéthoscope, les médecins peuvent entendre un bruit (souffle cardiaque) produit par un flux sanguin anormal. Le myxome peut obstruer le flux sanguin vers ou en provenance du cœur.

Parce que de nombreux symptômes de myxome peuvent aussi être provoqués par de nombreux autres troubles, des examens approfondis peuvent être nécessaires avant de poser un diagnostic.

Des analyses de sang peuvent indiquer une inflammation, une anémie, et une faible numération plaquettaire dans le sang. Mais aucune de ces analyses n’est concluante.

Une échocardiographie est réalisée pour confirmer le diagnostic. D’autres examens sont parfois nécessaires, comme une angiographie, une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Traitement du myxome

  • Chirurgie

L’ablation chirurgicale du myxome guérit en général le patient. Après l’intervention chirurgicale, une échocardiographie est effectuée périodiquement pendant environ 5 ans pour vérifier que le myxome ne réapparaît pas.

Ressources dans cet article