Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tumeurs cardiaques cancéreuses

Par Jonathan G. Howlett, MD, Clinical Professor of Medicine;President, University of Calgary;Canadian Heart Failure Society

Le cancer peut se développer dans le cœur ou, plus souvent, se propager au cœur à partir d’un autre organe.

  • Le patient peut avoir le souffle court ou s’évanouir, être fiévreux ou perdre du poids, ou développer une insuffisance cardiaque ou des troubles du rythme cardiaque.

  • Les médecins utilisent les études d’imagerie pour confirmer une tumeur cardiaque.

  • La chirurgie n’est pas utile, mais la chimiothérapie et parfois la radiothérapie peuvent l’être.

Seuls quelques cancers se développent dans le cœur (tumeurs cardiaques primitives). Les tumeurs cardiaques cancéreuses primitives les plus fréquentes sont les sarcomes qui se développent à partir du tissu des vaisseaux sanguins. La plupart des tumeurs cardiaques cancéreuses trouvent leur origine dans d’autres parties du corps, en général les poumons, les seins, les reins, le sang ou la peau, et s’étendent (métastasent) par la suite au cœur. Les tumeurs cardiaques métastatiques sont 30 à 40 fois plus fréquentes que les tumeurs cardiaques primitives, mais sont encore rares.

Les cancers du thorax, comme le cancer du poumon ou le cancer du sein, peuvent se propager au cœur par invasion directe, souvent dans le péricarde. Les cancers peuvent également se propager au muscle cardiaque et aux cavités cardiaques via la circulation sanguine ou le système lymphatique.

Symptômes

Les symptômes des tumeurs cardiaques cancéreuses sont essentiellement les mêmes que ceux des tumeurs cardiaques non cancéreuses et ils varient selon l’emplacement de la tumeur. Cependant, les symptômes des tumeurs cancéreuses ont tendance à s’aggraver plus rapidement que ceux des formes non cancéreuses, car les tumeurs cancéreuses grossissent beaucoup plus rapidement. Les autres symptômes sont le développement soudain d’une insuffisance cardiaque (provoquant essoufflement et fatigue), des troubles du rythme cardiaque (provoquant palpitations, faiblesse ou évanouissement), et un saignement dans le sac qui entoure le cœur (péricarde), ce qui peut perturber le fonctionnement du cœur et provoquer une tamponnade cardiaque.

Les symptômes d’une tumeur cardiaque secondaire comprennent souvent ceux provoqués par la tumeur primitive ainsi que ceux provoqués par d’éventuelles métastases présentes ailleurs dans le corps.

Les tumeurs cardiaques cancéreuses primitives peuvent se propager (métastaser) vers la colonne vertébrale, les tissus adjacents ou des organes comme les poumons et le cerveau.

Diagnostic

  • Études d’imagerie

Les examens utilisés pour diagnostiquer les tumeurs cardiaques cancéreuses sont les mêmes que ceux utilisées pour les tumeurs cardiaques non cancéreuses, notamment l’échocardiographie, la tomodensitométrie (TDM) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Dans le cas des tumeurs secondaires, des examens sont réalisés pour rechercher la tumeur primitive, sauf si son emplacement est déjà connu.

Traitement

  • Traiter les symptômes

  • Radiothérapie ou chimiothérapie

Si les tumeurs du péricarde causent une accumulation de liquide autour du cœur, le drainage de ce liquide peut s’avérer nécessaire.

Comme les tumeurs cardiaques cancéreuses, primitives ou secondaires, sont presque toujours incurables, le traitement vise la diminution des symptômes. Selon le type de tumeur, une radiothérapie, une chimiothérapie ou une combinaison des deux sont pratiquées.