Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Rosacée

Par Karen McKoy, MD, MPH, Lahey Clinic Medical Center

La rosacée (acne rasacea) est une affection cutanée chronique se manifestant par un érythème, de petites papules et des vaisseaux sanguins apparents sous la peau, en général dans la région centrale du visage.

  • Sa cause est inconnue.

  • Les symptômes typiques incluent l’érythème, de petits vaisseaux sanguins apparents et, parfois, de petits furoncles qui apparaissent sur les joues et le nez.

  • Le diagnostic s’appuie sur l’aspect typique de l’érythème et sur l’âge de la personne lors de la première apparition des symptômes.

  • L’aggravation de la rosacée peut être évitée en excluant certains aliments, alcool, caféine, l’exposition au soleil, les températures extrêmes, le vent et les cosmétiques.

  • Le traitement inclut les antibiotiques administrés par voie cutanée ou, pour certaines personnes, par voie orale.

L’étiologie de la rosacée est inconnue.

La rosacée affecte généralement des personnes âgées de 30 à 50 ans. Cette affection est plus courante dans les populations d’origine irlandaise et nord-européenne qui ont la peau claire, mais elle touche également les personnes ayant la peau plus foncée et est probablement sous-estimée dans cette population. Même si le diagnostic est habituellement facile à poser, la rosacée ressemble parfois à l’acné et à certains autres troubles cutanés. Elle est souvent appelée « acné de l’adulte ».

Symptômes

La rosacée touche uniquement la peau et le cuir chevelu. La peau des joues et du nez rougit et peut picoter. Elle apparaît rouge et gonflée, et de petits vaisseaux sanguins sont visibles immédiatement sous la peau. Souvent, de petites papules se développent, parfois avec du pus (des pustules). La peau qui entoure le nez s’épaissit parfois, ce qui la rend rouge et bulbeuse (rhinophyma).

La rosacée qui touche les yeux (rosacée oculaire) accompagne souvent la rosacée qui touche le visage. Les symptômes peuvent inclure une inflammation des paupières, de la conjonctive, de l’iris, de la sclère, de la cornée ou une association de ces inflammations, provoquant un prurit, une sensation de corps étranger dans l’œil, une rougeur et un gonflement de l’œil.

Diagnostic

Les médecins appuient leur diagnostic sur l’aspect typique de l’érythème. Il n’existe pas de tests spécifiques. L’âge de la personne lors de l’apparition des symptômes et l’absence de points noirs et de points blancs permet de distinguer la rosacée de l’acné.

Traitement

Les personnes présentant une rosacée doivent éviter les aliments qui provoquent une dilatation des vaisseaux cutanés (rougeurs), par exemple, les aliments épicés, l’alcool, le café ou d’autres boissons qui contiennent de la caféine. Le soleil, le stress émotionnel, le froid ou le chaud, le sport, le vent, les cosmétiques, les bains chauds ou les boissons chaudes sont d’autres facteurs de déclenchement.

Les antibiotiques appliqués sur la peau, comme le métronidazole, le peroxyde de benzoyle, la clindamycine ou l’érythromycine, peuvent être efficaces. La crème à base d’acide azélaïque peut également être efficace.

Certains antibiotiques administrés par voie orale sont prescris aux personnes présentant de nombreuses pustules ou une rosacée oculaire. La tétracycline, la doxycycline, la minocycline ou l’érythromycine sont également utilisées. L’isotrétinoïne peut être efficace par voie orale mais, en raison des effets secondaires potentiels, elle n’est utilisée que si les autres traitements sont inefficaces. L’application de corticoïdes locaux a tendance à aggraver la rosacée. Un sévère rhinophyma a peu de chances de s’améliorer complètement avec les médicaments. Une personne atteinte de cette affection peut donc nécessiter une dermabrasion, une procédure au cours de laquelle la surface cutanée est frottée avec un instrument métallique abrasif pour en retirer la couche supérieure, ou une intervention chirurgicale ou un traitement au laser pour retirer l’excès de tissu (voir Utilisation des lasers dans les traitements cutanés).

Ressources dans cet article