Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Carcinome épidermoïde

Par Gregory L. Wells, MD, Staff Dermatologist, Ada West Dermatology, St. Luke’s Boise Medical Center, and St. Alphonsus Regional Medical Center

Le carcinome épidermoïde est une tumeur maligne qui naît dans les cellules squameuses de la peau.

  • Des excroissances épaisses et squameuses apparaissent sur la peau et ne guérissent pas.

  • Pour diagnostiquer le cancer, les médecins font une biopsie.

  • Le traitement chirurgical, les médicaments de chimiothérapie appliqués par voie cutanée et, parfois, la radiothérapie peuvent généralement guérir le cancer, sauf s’il s’est propagé.

  • Si le cancer se propage à d’autres structures de l’organisme, il peut être létal.

Les cellules squameuses (kératinocytes) constituent la structure cellulaire principale de l’épiderme (couche supérieure de la peau). Le carcinome épidermoïde est un cancer de ces cellules. Tous les ans, un carcinome épidermoïde est diagnostiqué chez 700 000 personnes, et entre 3 900 et 8 800 personnes en sont mortes en 2012.

Le carcinome épidermoïde, le deuxième cancer de la peau le plus fréquent (après le carcinome basocellulaire), se développe au niveau des zones exposées au soleil, mais peut apparaître également dans n’importe quelle région cutanée ou dans la bouche, là où l’exposition au soleil est minime. Cependant, les personnes qui se sont plus exposées au soleil présentent un risque accru de développer un cancer de la peau épidermoïde. Les personnes rousses et à peau claire sont davantage prédisposées à développer un carcinome épidermoïde que les personnes brunes à peau mate.

Le carcinome épidermoïde peut se développer sur une peau saine, mais il est plus susceptible de se développer sur une peau lésée. Ces lésions incluent :

  • Lésions cutanées précancéreuses, causées par l’exposition au soleil (kératoses actiniques)

  • Ulcères chroniques, notamment ulcères cutanés chroniques

  • Peau cicatrisée, notamment les cicatrices de brûlure

Symptômes

Le carcinome épidermoïde est caractérisé par son épaisseur et par un aspect squameux et irrégulier. Le carcinome épidermoïde débute sous forme de zone rouge à surface squameuse et croûteuse qui ne guérit pas. En se développant, la tumeur peut prendre du relief et durcir, avec, parfois, une surface semblable à celle d’une verrue. Enfin, la tumeur évolue en ulcération et se développe dans les tissus sous-jacents.

Maladie de Bowen (carcinome épidermoïde intra-épidermique)

La maladie de Bowen est une forme précoce de carcinome épidermoïde, qui est confinée dans l’épiderme et n’a pas encore envahi les couches les plus profondes de la peau. La maladie de Bowen survient souvent sur des zones de la peau exposées au soleil mais peut survenir n’importe où. Les carcinomes peuvent être nombreux ou non. La peau atteinte est de couleur rouge-brun et squameuse ou croûteuse et plate, parfois semblable à une zone de pelade, d’eczéma ou d’infection fongique (trichophytie ou teigne).

Diagnostic

  • Biopsie

Quand les médecins suspectent un carcinome épidermoïde ou une maladie de Bowen, ils pratiquent une biopsie pour distinguer cette tumeur de la peau de maladies d’aspect identique. Lors d’une biopsie, les médecins prélèvent un échantillon de la tumeur pour l’examiner au microscope.

Pronostic

En général, le pronostic des petites tumeurs retirées suffisamment tôt et correctement est excellent. Le traitement est habituellement efficace et la plupart des personnes survivent. La plupart des carcinomes épidermoïdes restent localisés dans leur zone d’apparition et s’étendent dans les tissus environnants. Cependant, certains se propagent (métastasent) à d’autres zones de l’organisme, à la peau et aux ganglions adjacents et, enfin, aux organes adjacents, et peuvent être mortels. Les tumeurs qui se situent près des yeux et des lèvres, sur les cicatrices ou autour des nerfs sont plus susceptibles de se propager. Cependant, environ un tiers des cancers de la langue et de la bouche ont métastasé avant le diagnostic (voir Cancer de la bouche et de la gorge).

Si le cancer est traité avant de métastaser, il est généralement guéri. Cependant, si le cancer a métastasé, la chance de survie à 5 ans, même avec traitement, n’est que de 34 %.

Prévention

Étant donné que le carcinome à cellules de Merkel peut être causé par l’exposition au soleil, il peut être évité grâce aux mesures suivantes, dès la petite enfance :

  • Éviter le soleil : par exemple, se mettre à l’ombre, limiter les activités à l’extérieur entre 10 h et 16 h (lorsque les rayons du soleil sont les plus puissants) et éviter de prendre des bains de soleil et d’utiliser des solariums

  • Porter des vêtements anti-UV : par exemple, des T-shirts à manches longues, des pantalons et des chapeaux à large bord

  • Appliquer de l’écran solaire : une protection minimale ayant un indice de protection solaire (IPS) de 30 avec une protection anti-UVA et anti-UVB, réappliquée toutes les 2 heures et après être allé dans l’eau ou avoir transpiré, mais pas utilisée pour prolonger l’exposition au soleil

Traitement

  • Ablation de la tumeur (nombreuses méthodes différentes)

Les médecins traitent le carcinome épidermoïde et la maladie de Bowen en grattant et en brûlant la tumeur avec une aiguille électrique (curetage et électrocoagulation), en retirant la tumeur, en détruisant la tumeur par un froid extrême (cryochirurgie) ou en appliquant des agents de chimiothérapie sur la peau. Les médecins peuvent également utiliser la thérapie photodynamique (voir Utilisation des lasers dans les traitements cutanés), qui combine l’application de produits chimiques et de rayons laser sur la peau, ou, parfois la radiothérapie, pour traiter le carcinome épidermoïde.

Les personnes dont le carcinome épidermoïde récidive ou est étendu doivent être traitées par chirurgie contrôlée par microscopie de Mohs. La radiothérapie peut être administrée après la chirurgie.

Ces traitements sont habituellement efficaces et la plupart des personnes survivent.

Le carcinome épidermoïde qui ne s’est propagé qu’à une seule partie du corps ou à seulement quelques parties du corps est traité par radiothérapie. Si le cancer est étendu, la radiothérapie ne peut pas être utilisée et la chimiothérapie est généralement inefficace.

Informations supplémentaires

Ressources dans cet article