Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Grains de beauté

(Nævus)

Par Denise M. Aaron, MD, Dartmouth-Hitchcock Medical Center

Les grains de beauté sont de petites formations cutanées, en général foncées, dérivées des cellules qui pigmentent la peau (mélanocytes).

  • La plupart des personnes ont des grains de beauté, mais la propension à développer des grains de beauté atypiques est parfois héréditaire.

  • Les grains de beauté et les grains de beauté atypiques qui changent de façon significative doivent être biopsiés afin de dépister un éventuel mélanome.

  • La plupart des grains de beauté bénins ne nécessitent pas de traitement, mais les grains de beauté qui posent un problème de confort ou d’esthétique peuvent être retirés au scalpel, sous anesthésie locale.

La taille des grains de beauté varie, allant de petits points à environ 2,5 cm de diamètre, mais ils font généralement moins de 1 centimètre et plus fréquemment moins de 0,6 millimètre. Presque toutes les personnes ont quelques grains de beauté et certaines personnes en ont un très grand nombre. Ils peuvent être plats ou surélevés, lisses ou rugueux (semblables aux verrues) et parfois, recouverts de poils. Les grains de beauté sont généralement couleur chair, jaunes, bruns, bleu-gris ou presque noire. Ils peuvent être initialement rouges puis foncer par la suite.

Les grains de beauté apparaissent pendant l’enfance ou l’adolescence. Les grains de beauté existants grossissent souvent (proportionnellement à la croissance du corps) et peuvent foncer. Chez certaines personnes, les grains de beauté continuent à se développer pendant toute la vie. Les grains de beauté peuvent être localisés partout sur le corps. Ils suivent les modifications des taux hormonaux chez la femme et peuvent foncer pendant la grossesse. Une fois formés, les grains de beauté ne disparaissent jamais, mais peuvent devenir plus clairs, plus surélevés ou plus charnus. Chez les personnes à peau claire, ils se forment en général sur les zones de peau exposées à la lumière du soleil.

Habituellement, ils sont aisément reconnaissables du fait de leur aspect typique. Ils sont symétriques et ont des contours ronds ou ovales réguliers. Ils ne sont pas douloureux, n’entraînent pas de démangeaisons et ne constituent pas une forme de cancer. Cependant, certains grains de beauté évoluent en mélanome ou ressemblent à un mélanome, une excroissance cancéreuse de mélanocytes (voir Mélanome). De nombreux mélanomes sont des grains de beauté ayant évolué. C’est pourquoi un grain de beauté d’aspect suspect doit être retiré et examiné au microscope (biopsie).

Les modifications suivantes d’un grain de beauté sont des signes de mélanome (l’ABCDE du mélanome) :

  • A : Asymétrie - aspect asymétrique

  • B : Bords - bords irréguliers (les bords ne sont pas ronds ou ovales)

  • C : Couleur - modifications de la couleur du grain de beauté, couleurs inhabituelles, ou couleur très différente ou plus sombre que celle des autres grains de beauté de la personne

  • D : Diamètre - plus de 6 millimètres de large, environ la taille de la plupart des gommes de crayon

  • E : Évolution : un nouveau grain de beauté chez une personne de plus de 30 ans ou un grain de beauté qui évolue

Les personnes qui ont plus de 50 grains de beauté ont parfois un risque accru de mélanome. Ils doivent surveiller toute modification de leurs grains de beauté et les faire examiner périodiquement par leur médecin. Si un grain de beauté devient douloureux, prurigineux, saigne, produit une surface cutanée lésée ou montre des signes pouvant faire penser à un mélanome, le médecin doit faire une biopsie. Si un nævus s’avère être cancéreux, il faut réaliser une intervention chirurgicale supplémentaire pour enlever toute la zone de peau adjacente.

La plupart des grains de beauté, cependant, sont inoffensives et n’ont pas besoin d’être excisés. Selon leur aspect et leur localisation, certains nævus peuvent même être considérés comme un signe de beauté. Les nævus inesthétiques ou localisés sur des zones de frottement par les vêtements, peuvent être enlevés sous anesthésie locale.

Le saviez-vous ?

  • Les grains de beauté peuvent foncer pendant la grossesse.

Grains de beauté atypiques (nævus dysplasiques)

Les grains de beauté atypiques sont souvent multicolores, avec généralement différents tons de brun et de beige sur fond rose, asymétriques et ont des formes et des contours irréguliers. Ils sont souvent plus gros que la plupart des grains de beauté normaux (plus de 6 millimètres de large). Les grains de beauté atypiques apparaissent souvent sur la peau photoexposée, mais ils peuvent apparaître sur les zones couvertes (les fesses, les seins ou le cuir chevelu). La tendance à développer des nævus atypiques peut être héréditaire. Les personnes qui ont des nævus atypiques, même en petit nombre, ont un risque plus élevé de mélanome.

En cas de nævus atypiques et d’antécédents familiaux de mélanome, il faut prêter une extrême attention à tout changement du nævus qui peut être le signe du développement d’un mélanome. Ces personnes peuvent être suivies en consultation dermatologique spécialisée au moins une fois par an, pour contrôler les changements de taille ou de couleur des nævus. Afin de faciliter cette surveillance, les dermatologues prennent souvent des photographies en couleurs du corps entier. Certains dermatologues inspectent soigneusement la peau à l’aide d’un instrument à main (cette procédure s’appelle dermatoscopie) pour observer les structures des grains de beauté non visibles à l’œil nu, qui peuvent indiquer qu’un mélanome est plus ou moins possible. Les nævus atypiques qui se modifient doivent être retirés.

Les lésions cutanées causées par les rayons ultraviolets (UV) du soleil sont une cause de mélanome, en particulier, l’exposition destinée à bronzer et les coups de soleil. Pour limiter les dommages associés aux rayons UV, il convient d’éviter le soleil pendant les heures les plus chaudes (de 10 h à 15 h), dans la mesure du possible, de porter des vêtements anti-UV, et d’utiliser un écran solaire à large spectre (et de répéter fréquemment l’application de cet écran solaire), qui protège contre les UVA et les UVB - Écrans solaires.

Ressources dans cet article