Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hémangiomes

Par Denise M. Aaron, MD, Dartmouth-Hitchcock Medical Center

L’hémangiome est dû au développement anormal de vaisseaux sanguins qui apparaissent comme des nodules de couleur rouge ou pourpre aussi bien sur la peau qu’en d’autres sites de l’organisme.

Les hémangiomes du nourrisson sont très fréquents. Les hémangiomes se développent aussi en milieu de vie et ultérieurement, en particulier, sur le tronc.

Hémangiomes du nourrisson

Ces angiomes sont la tumeur la plus fréquente chez le nourrisson. Ils touchent 10 à 12 % des nourrissons de 1 an. Ils se développent juste après la naissance et ont tendance à grandir rapidement durant la première année de vie. Après 12 à 18 mois, ils commencent à disparaître. Environ 70 % des hémangiomes disparaissent avant l’âge de 7 ans, même si la peau reste souvent discrètement dyschromique ou cicatricielle.

Les hémangiomes du nourrisson se développent dans la peau et sous la peau. La peau enfle et prend une couleur rouge brillant ou, si l’hémangiome est très profond, une couleur bleutée. La plupart des hémangiomes profonds ont un diamètre de 0,5 à 5 centimètres, mais peuvent parfois devenir beaucoup plus grands. Plus de la moitié sont localisés sur la tête ou le cou. Parfois, ils se développent à l’intérieur de certains organes comme le foie (voir Hémangiomes hépatiques).

Les hémangiomes du nourrisson sont indolores mais peuvent se rompre (ulcération) et saigner. Les hémangiomes autour des globes oculaires peuvent grossir jusqu’à entraîner une perte de la vision, avec risque de cécité définitive s’ils ne sont pas traités. Ils peuvent aussi obstruer le nez ou la gorge et provoquer une gêne respiratoire.

Les médecins peuvent réaliser une imagerie par résonance magnétique (IRM) si l’hémangiome semble obstruer le nez ou la gorge ou une autre structure importante.

En général, les hémangiomes du nourrisson disparaissent complètement avant l’âge de 10 ans. Les hémangiomes régressent généralement spontanément, il n’est donc pas nécessaire de les traiter à moins que la lésion ne grossisse rapidement, ne devienne gênante pour la vision ou la respiration, ne s’ulcère ou ne représente un problème esthétique.

Lorsqu’un traitement est nécessaire, les médecins peuvent prescrire des corticoïdes par voie cutanée, intraveineuse ou orale, des traitements au laser ou du propranolol par voie orale. Les hémangiomes qui se sont ulcérés sont traités avec des compresses, des médicaments appliqués sur la plaie et des pansements. L’ablation chirurgicale est généralement déconseillée puisque la grande majorité des hémangiomes régressent spontanément et qu’ils laissent moins de cicatrices lorsqu’ils disparaissent naturellement. Chez les enfants plus âgés dont l’hémangiome s’est réduit, le traitement chirurgical peut améliorer l’aspect esthétique.

Angiomes cerise

Les angiomes cerise sont très fréquents chez l’adulte. Il s’agit généralement d’excroissances vasculaires surélevées, rouges, sur le torse, plus ou moins nombreuses. Les angiomes cerise sont inoffensifs. S’ils sont gênants, ils peuvent être retirés à l’aide d’une aiguille électrique ou d’un scalpel.