Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Kystes cutanés

(Kyste d’inclusion épidermique [kyste épidermoïde] ; Milium ; Kyste pilaire ; Kyste trichilemmal ; Kyste sébacé)

Par Denise M. Aaron, MD, Assistant Professor of Surgery;Staff Physician, Dartmouth-Hitchcock Medical Center;Veterans Administration Medical Center, White River Junction

Les kystes cutanés sont des nodules à évolution lente fréquents. Les kystes d’inclusion épidermiques sont les kystes cutanés les plus fréquents.

Les kystes d’inclusion épidermiques (kystes épidermoïdes), souvent appelés improprement « kystes sébacés », sont de couleur chair et ont un diamètre d’environ 1 à 5 centimètres. Ils sont souvent placés sous un pore dilaté. Ils peuvent se développer n’importe où, mais sont plus fréquents sur le dos, la tête et le cou. Ils ont habituellement une consistance ferme et sont facilement mobilisables dans la peau. Ils contiennent une substance caséeuse malodorante, composée de sécrétions cutanées. Ils ne sont pas douloureux à moins de se rompre sous la peau et d’être infectés ou inflammatoires.

Les milia sont des kystes épidermiques superficiels, de petite taille. Ils apparaissent le plus souvent sur le visage ou le cuir chevelu.

Les kystes pilaires (trichilemmaux ou sébacés) peuvent sembler identiques aux kystes d’inclusion épidermiques. Environ 90 % des kystes pilaires apparaissent sur le cuir chevelu. La tendance à développer des kystes pilaires peut être d’origine héréditaire.

Les kystes épidermiques peuvent être excisés chirurgicalement sous anesthésie locale. La paroi kystique doit être enlevée entièrement sous peine de rechutes. Les kystes qui se sont rompus sous la peau doivent être incisés pour être drainés. Les petits kystes gênants peuvent être incisés et drainés.

Ressources dans cet article