Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Érythème noueux

Par Wingfield E. Rehmus, MD, MPH, Clinical Assistant Professor of Pediatrics, Associate Member of Department of Dermatology, University of British Columbia; , BC Children’s Hospital, Division of Dermatology

L’érythème noueux est une forme particulière de la panniculite (inflammation de la couche graisseuse sous-cutanée) caractérisée par l’apparition de nodules rouges ou violets douloureux sous la peau, le plus souvent sur la face du tibia, mais parfois au niveau des bras et d’autres régions.

  • L’érythème noueux est généralement causé par une réaction à un médicament, par une infection (bactérienne, fongique ou virale) ou par un autre trouble, tel que la maladie intestinale inflammatoire.

  • Les symptômes typiques incluent la fièvre, les douleurs articulaires, et les nodules rouges douloureux caractéristiques, ainsi que des hématomes sur la face du tibia.

  • Le diagnostic est basé sur les symptômes et peut être confirmé par les résultats d’une radio thoracique, d’analyses sanguines et d’une biopsie.

  • Les personnes interrompent les traitements médicamenteux suspectés, les maladies ou infections sous-jacentes sont traitées, et la douleur est atténuée par le repos allongé, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, et parfois, par des corticoïdes.

Les personnes entre 20 et 39 ans, surtout les femmes, sont plus susceptibles de présenter ce trouble.

Souvent, l’érythème noueux est un symptôme d’une autre maladie ou une réaction à un médicament. Cependant, dans un tiers des cas, la cause est inconnue.

Les causes les plus courantes sont les suivantes :

Parmi les autres causes possibles, on compte certaines infections non streptococciques, divers médicaments (les sulfamides et les contraceptifs oraux), la grossesse, la tuberculose, le syndrome de Behçet et plusieurs types de cancers.

Symptômes

Les nodules de l’érythème noueux sont douloureux et apparaissent en général au niveau prétibial et ressemblent à des ecchymoses et contusions évoluant progressivement du rose au rouge ou violet, puis au brun bleuté. Fièvre et douleurs articulaires sont fréquentes.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Parfois, biopsie

Les nodules douloureux constituent le plus souvent le signe révélateur de la maladie.

Parfois, un nodule est prélevé et analysé au microscope (biopsie) afin de confirmer le diagnostic.

D’autres examens sont réalisés afin de déterminer les causes possibles, notamment une radiographie du thorax, des tests sanguins et un test cutané pour détecter la tuberculose.

Traitement

  • Surélévation des jambes et compresses froides

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour la douleur

  • Traitement des troubles sous-jacents

L’érythème noueux se résout le plus souvent tout seul, et les nodules peuvent disparaître sans traitement après 3 à 6 semaines. Le repos au lit, des compresses froides, une surélévation des jambes et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent soulager la douleur liée aux nodules. Des comprimés d’iodure de potassium peuvent être prescrits afin de réduire l’inflammation.

Les corticoïdes oraux sont efficaces, mais ne sont donnés qu’en dernier recours parce qu’ils peuvent aggraver une infection sous-jacente, même si aucune n’a encore été identifiée.

Les médicaments susceptibles d’entraîner un érythème noueux sont arrêtés et on traite toute infection ou tout trouble sous-jacent(e). Si l’érythème noueux est dû à une infection streptococcique, les personnes doivent prendre des antibiotiques, tels que la pénicilline ou une céphalosporine.

Ressources dans cet article