Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lymphadénite

Par A. Damian Dhar, MD, JD, North Atlanta Dermatology

La lymphadénite est une infection d’un ou plusieurs ganglions, qui sont en général sensibles et augmentés de volume.

La lymphadénite est presque toujours provoquée par une infection, due à des bactéries, des virus, des protozoaires ou des champignons. En général, l’infection se propage à un ganglion à partir d’une infection de la peau, de l’oreille, du nez, de l’œil ou il peut s’agir d’infections comme la mononucléose infectieuse, d’une infection par le cytomégalovirus, le streptocoque, la bactérie de la tuberculose ou de la syphilis. L’infection peut atteindre de nombreux ganglions ou seulement ceux d’une région particulière du corps.

Symptômes et diagnostic

Les ganglions contaminés augmentent de volume et sont en général douloureux. Parfois, la peau au-dessus des ganglions infectés est inflammatoire, rouge et chaude. Certaines personnes peuvent présenter une cellulite ( Cellulite). Les personnes ont généralement de la fièvre. Parfois, des amas de pus (abcès) apparaissent. Les ganglions augmentés de volume qui ne sont ni douloureux, ni sensibles, ni rouges, peuvent être le signe d’une maladie grave, comme le lymphome, la tuberculose ou la maladie de Hodgkin. De tels ganglions doivent attirer l’attention du médecin.

Souvent, une lymphadénite peut être diagnostiquée sur les symptômes et sa cause est une infection évidente adjacente. Quand la cause ne peut pas être reconnue facilement, une biopsie (ablation et examen d’un échantillon de tissus au microscope) et une mise en culture (un prélèvement est envoyé au laboratoire et placé dans un milieu de culture qui permet la croissance des micro-organismes) peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic et identifier le micro-organisme en cause dans l’infection.

Traitement

Le traitement dépend du micro-organisme responsable de l’infection. Dans le cas d’une infection bactérienne, un antibiotique est en général administré par voie intraveineuse ou orale. Des compresses imbibées d’eau chaude peuvent soulager la douleur dans les ganglions inflammatoires. Généralement, après le traitement de l’infection, les ganglions diminuent lentement de volume et la douleur s’atténue. Parfois les ganglions augmentés de volume restent tels quels mais ne sont plus douloureux. Les abcès doivent être drainés chirurgicalement.