Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des infections bactériennes de la peau

Par A. Damian Dhar, MD, JD, North Atlanta Dermatology

La peau est une barrière efficace contre les infections bactériennes. Même si de nombreuses bactéries peuvent être en contact avec la surface cutanée ou y résider, elles ne sont normalement pas en mesure de déclencher une infection. L’étendue de l’infection bactérienne de la peau peut aller d’un simple point à l’atteinte de la totalité de la surface corporelle. Sa gravité est aussi très variable, allant de l’innocuité à la mise en jeu du pronostic vital.

De nombreux types de bactéries peuvent infecter la peau. Les germes les plus fréquents sont Staphylococcus et Streptococcus. Des infections cutanées provoquées par des bactéries moins communes peuvent se développer chez certaines personnes dans les hôpitaux, dans les crèches, lors d’activités de jardinage ou de baignades dans des lacs, en étangs ou en mer.

Certaines personnes présentent un risque plus élevé de développer des infections cutanées. Par exemple, les diabétiques, dont l’afflux sanguin est souvent réduit, notamment aux mains et aux pieds, et dont le taux élevé de sucre dans le sang (glycémie) diminue la capacité des globules blancs à lutter contre les infections. Les personnes âgées, ou les personnes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ou le SIDA ou d’autres pathologies immunitaires, ou avec une hépatite, et les personnes sous chimiothérapie ou sous immunosuppresseurs, présentent un risque plus élevé également en raison de la faiblesse de leur système immunitaire. Les peaux inflammatoires ou endommagées par les coups de soleil, les lésions de grattage ou d’autres traumatismes ont plus de risque de s’infecter. En fait, toute rupture de la barrière cutanée peut aboutir à une infection.

Pour prévenir ce risque, il est nécessaire de préserver la propreté et l’intégrité de la peau. En cas de plaie, la blessure doit être lavée à l’eau et au savon et recouverte d’un pansement stérile. De la vaseline peut être appliquée sur les zones ouvertes pour maintenir l’hydratation et prévenir la pénétration cutanée par des bactéries. Les médecins recommandent de ne pas utiliser de pommades antibiotiques (avec ou sans ordonnance) sur les plaies mineures non infectées, afin de ne pas développer d’allergie à l’antibiotique. Cependant, une pommade antibiotique est utilisée si une infection se développe. En cas d’atteinte plus étendue, des antibiotiques par voie orale ou sous forme injectable sont nécessaires. Les abcès (poches remplies de pus) sont incisés, puis drainés par le médecin et tous les tissus nécrotiques (tissus morts) sont retirés chirurgicalement.