Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Pityriasis versicolor

(pityriasis versicolor)

Par Denise M. Aaron, MD, Dartmouth-Hitchcock Medical Center

Le pityriasis versicolor est une infection mycosique de la couche la plus superficielle de la peau, qui entraîne la formation de taches squameuses et dépigmentées.

  • Cette infection est due à une levure.

  • Les personnes concernées présentent généralement des taches cutanées squameuses.

  • Le diagnostic s’appuie sur l’aspect de la peau et sur l’examen de grattages cutanés.

  • La récidive est fréquente.

  • Les antimycosiques cutanés, les shampoings et certains médicaments par voie orale sont utilisés pour traiter l’infection.

L’infection, provoquée par la levure Malassezia furfur, est fréquente, en particulier chez les jeunes adultes. Malassezia furfur est normalement une levure inoffensive qui vit sur la peau, mais qui provoque un pityriasis versicolor chez certaines personnes. La plupart des personnes touchées sont en bonne santé. Certaines peuvent être génétiquement prédisposées à une prolifération de la levure. Les autres facteurs de risque du pityriasis versicolor sont la chaleur et l’humidité, ainsi qu’un affaiblissement du système immunitaire dû à la prise de corticoïdes, à une grossesse, une malnutrition, un diabète ou d’autres pathologies.

Symptômes

Le pityriasis versicolor ne provoque pas de symptômes, mais peut occasionner des démangeaisons. Cependant, il provoque l’apparition de nombreuses taches squameuses de couleur beige, marron, rosée ou blanche sur le tronc, le cou, l’abdomen et, parfois, sur le visage. Les taches peuvent se rejoindre et former des taches plus étendues. Les taches ne bronzent pas et sont donc plus visibles l’été, lorsque la peau environnante est bronzée. Les personnes dont la peau est naturellement sombre peuvent remarquer des taches plus claires. Les personnes dont la peau est naturellement claire peuvent avoir des taches plus sombres ou plus claires. Le pityriasis versicolor est une infection bénigne et n’est pas considéré comme contagieux.

Diagnostic

Les médecins peuvent souvent diagnostiquer un pityriasis versicolor par son aspect. Il est possible d’utiliser une lumière ultraviolette pour voir plus clairement l’infection et d’examiner au microscope un prélèvement de la zone infectée pour confirmer le diagnostic.

Pronostic

Il est possible que la pigmentation normale ne réapparaisse qu’après plusieurs mois ou plusieurs années après la disparition de l’infection. Le pityriasis versicolor récidive en général après un traitement efficace, car la levure responsable vit normalement sur la peau.

Traitement

Des crèmes antimycosiques appliquées directement sur les zones affectées (locales), comme le kétoconazole ou la terbinafine, peuvent être utilisées, ainsi qu’un spray de solution de terbinafine. Une lotion de sulfure de sélénium sur ordonnance est efficace si elle est appliquée sur les zones touchées (y compris le cuir chevelu) pendant 10 minutes par jour, pendant 2 semaines. Le shampoing au kétoconazole sur ordonnance est également efficace. Il est appliqué et rincé après 5 minutes. On l’utilise en une seule application ou tous les jours pendant 3 jours. D’autres traitements incluent l’application de kétoconazole local pendant 2 semaines, des bains avec un savon de pyrithione de zinc ou un shampoing à base de sulfate-acide salicylique pendant 1 à 2 semaines.

Les médicaments antimycosiques administrés par voie orale, comme le kétoconazole ou le fluconazole, sont parfois utilisés pour traiter une infection très étendue (voir Médicaments utilisés dans les mycoses sévères). Par ailleurs, certaines personnes trouvent plus commode de prendre un médicament par voie orale. Cependant, ces médicaments ayant des effets secondaires indésirables potentiels, et du fait du caractère bénin du pityriasis, les médicaments locaux sont généralement préférés. Les médicaments par voie orale ne préviennent pas la récidive.

Pour réduire le risque de récidive, de nombreux médecins recommandent de pratiquer une hygiène méticuleuse et d’utiliser un savon au pyrithione de zinc régulièrement ou l’un des autres traitements locaux chaque mois.

Ressources dans cet article