Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des dermatophytoses (Teigne)

Par Denise M. Aaron, MD, Assistant Professor of Surgery;Staff Physician, Dartmouth-Hitchcock Medical Center;Veterans Administration Medical Center, White River Junction

Les dermatophytoses sont des infections mycosiques de la peau et des onglets provoquées par différents champignons et classifiées selon leur localisation sur le corps. Les infections à dermatophytes sont également appelées « teigne » ou infection fongique superficielle de la peau.

  • Les symptômes des dermatophytoses incluent un érythème, une desquamation et un prurit.

  • Les médecins examinent généralement la zone touchée et observent au microscope un prélèvement de peau ou d’ongle. Ils font parfois une culture.

  • Les médicaments antimycosiques appliqués directement sur les zones touchées ou administrés par voie orale traitent également l’infection.

Les infections à dermatophytes sont parfois appelées « teigne ». Malgré son nom en anglais (ringworm : worm signifie ver), la teigne n’implique aucun ver. Les taches cutanées dues à l’infection forment un anneau.

Le saviez-vous ?

  • Une teigne (infection à dermatophytes) est provoquée par un champignon et non pas un parasite.

Les dermatophytes sont des moisissures (champignons) qui ont besoin d’une protéine, la kératine, pour se nourrir. La kératine est la matière structurelle qui compose la couche supérieure de la peau humaine. Il s’agit également de la matière principale des cheveux, des poils et des ongles. Pour survivre, les dermatophytes doivent vivre sur la peau, les poils et les cheveux, ou sur les ongles (une infection de l’ongle est appelée tinea unguium ou onychomycose).

L’infection peut survenir n’importe où sur la peau, notamment :

  • Pieds (pied d’athlète [tinea pedis])

  • Barbe (teigne de la barbe [tinea barbae])

  • Corps (teigne du corps [tinea corporis])

  • Aine (eczéma marginé de Hebra [tinea cruris])

  • Cuir chevelu (teigne du cuir chevelu [tinea capitis])

Une infection à dermatophyte sur une zone du corps peut provoquer l’apparition d’une éruption cutanée sur une autre zone du corps non infectée (voir Dermatophytides).

Les infections à dermatophytes chez les humains sont provoquées par Epidermophyton,Microsporum, et Trichophyton. Ces organismes peuvent résider de manière permanente sur les personnes sans jamais provoquer d’infection. Lorsqu’ils déclenchent une infection (teigne), c’est souvent parce que le flux sanguin dans la zone affectée est mauvais ou parce que les personnes sont immunodéprimées (par exemple, à cause d’un diabète, d’un cancer ou d’une infection par le VIH). Contrairement à la candidose, ces infections mycosiques ne peuvent pas infecter les organes internes ni le sang.

Symptômes

Les symptômes d’une infection à dermatophyte varient en fonction de la localisation de l’infection. Le plus souvent, il n’y a pas ou peu d’inflammation et les zones infectées sont légèrement prurigineuses, avec un pourtour desquamant, légèrement en relief. Ces taches peuvent apparaître et disparaître. Parfois, l’inflammation est plus grave et provoque soudainement des points plus ou moins gros, remplis de liquide (généralement sur le pied) ou une tache inflammatoire, gonflée, sur le cuir chevelu, d’où suinte parfois du pus (kérion).

Diagnostic

  • Examen clinique de la peau

  • Examen de prélèvements par grattage

  • Parfois, mise en culture des prélèvements

Les médecins peuvent fréquemment identifier une teigne par son aspect.

Pour confirmer le diagnostic de teigne, les médecins prennent des prélèvements de peau et les observent au microscope. Les médecins mettent en culture les prélèvements (processus consistant à faire croître un organisme en laboratoire pour l’identifier) uniquement si les personnes ont une infection du cuir chevelu ou de l’ongle.

Traitement

  • Médicaments antimycosiques par voie cutanée ou orale

  • Parfois, corticoïdes

Le traitement de la teigne varie selon la localisation, mais implique toujours des médicaments antimycosiques appliqués sur la zone affectée (topiques) ou administrés par voie orale.

Des corticoïdes peuvent être administrés afin de soulager le prurit et l’inflammation.

Ressources dans cet article