Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Teigne du corps (tinea corporis)

Par Denise M. Aaron, MD, Assistant Professor of Surgery;Staff Physician, Dartmouth-Hitchcock Medical Center;Veterans Administration Medical Center, White River Junction

La teigne du corps est une infection à dermatophytes (mycosique) du visage, du tronc, des bras et des jambes.

  • Les symptômes de la teigne du corps incluent des plaques rondes, allant du rose au rouge, parfois prurigineuses.

  • Le médecin examine la zone affectée et, parfois, examine un prélèvement de peau au microscope pour établir le diagnostic.

  • Le traitement inclut des antimycosiques appliqués directement sur les zones touchées ou, parfois, pris par voie orale.

La teigne du corps est un type de dermatophytose. La teigne du corps est généralement provoquée par Trichophyton ou Microsporum.

L’infection provoque généralement des taches rondes roses à rouges, avec des contours squameux en relief, qui tendent à être transparentes au centre. Cette éruption est parfois prurigineuse. La dermatophytose peut se développer dans toutes les zones cutanées et peut diffuser rapidement d’une région à l’autre ou d’une personne à l’autre en cas de contact physique étroit.

Diagnostic

  • Un examen médical du médecin

  • Parfois, examen d’un prélèvement de peau par grattage

La teigne du corps est généralement diagnostiquée grâce à un examen clinique.

Parfois, les médecins analysent des échantillons cutanés prélevés par grattage au microscope pour confirmer le diagnostic.

Traitement

  • Médicaments antimycosiques par voie cutanée ou orale

La teigne du corps est traitée avec de l’imidazole, du ciclopirox, de la naftifine ou de la terbinafine sous forme de crème, de lotion ou de gel appliqué(e) directement sur la zone touchée (topique), deux fois par jour, pendant 7 à 10 jours après disparition complète de l’éruption, qui survient généralement en 2 à 3 semaines. En cas d’arrêt précoce, l’infection peut ne pas être définitivement guérie et l’éruption peut réapparaître. Ces produits (crèmes, lotions ou gels) peuvent ne réduire les symptômes qu’après plusieurs jours.

Des infections difficiles à traiter et relativement étendues peuvent apparaître chez les personnes infectées par Trichophyton rubrum et chez les personnes atteintes de maladies invalidantes. Pour ces personnes, le traitement le plus efficace est le médicament antimycosique, comme l’itraconazole ou la terbinafine, administré par voie orale pendant 2 à 3 semaines.

Ressources dans cet article