Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Dermite de stase

Par Karen McKoy, MD, MPH, Lahey Clinic Medical Center

La dermite de stase est une inflammation des membres inférieurs liée à une stagnation du sang (insuffisance veineuse) et à une rétention d’eau.

La dermite de stase est plus fréquemment observée chez les personnes dont les veines sont dilatées et sinueuses (veines variqueuses Veines variqueuses (varices)) et qui ont un œdème (gonflement). Elle se forme en général au niveau des chevilles, mais peut remonter jusqu’aux genoux. Dans un premier temps, la peau rougit et desquame légèrement. En quelques semaines ou mois, elle se pigmente en brun foncé. Enfin, les lésions de certaines zones cutanées peuvent s’aggraver et s’ulcérer (plaie ouverte), en général au niveau de la cheville. Les lésions ulcéreuses sont parfois infectées par des bactéries. La dermite de stase entraîne un prurit et un gonflement des membres inférieurs, mais n’est pas douloureuse. Les escarres sont généralement douloureuses. Cependant, la peau peut devenir indurée, épaisse et sensible. Cette complication est appelée « lipodermatosclérose ».

Traitement

Le traitement à long terme vise à empêcher l’accumulation de sang veineux dans les membres inférieurs, notamment au niveau de la cheville. Lorsque la personne est assise, elle doit surélever ses jambes au niveau du plan du cœur. La prescription de bas de contention aux mesures de la personne évite également la stase sanguine et réduit l’œdème. Les bas de soulagement de la grande distribution ne sont pas appropriés.

En cas de dermite récente, des compresses humides, comme des compresses humidifiées à l’eau du robinet ou imbibées d’acétate d’aluminium (solution de Burow), soulagent les symptômes et permettent de prévenir l’infection en préservant la propreté de la peau. Lorsque les troubles s’aggravent, comme l’attestent une augmentation de la température corporelle, une rougeur, de petites ulcérations ou du pus, un pansement plus absorbant peut être utilisé. Les crèmes ou pommades corticoïdes sont également utiles, et sont souvent associées à une pâte d’oxyde de zinc et appliquées en couche mince. Les corticoïdes ne doivent pas être appliqués directement sur la lésion ulcérée, car ils en retardent la guérison.

Lorsqu’une personne présente de larges lésions ulcérées ou des lésions étendues, des pansements humides spéciaux contenant un hydrocolloïde ou des pansements hydrogels peuvent être utilisés. Les antibiotiques ne sont prescrits que si la peau est déjà infectée. Parfois, la peau d’une autre région de l’organisme est prélevée et greffée pour recouvrir les très grandes lésions ulcérées.

Certaines personnes doivent être traitées par une botte d’Unna, un bandage élastique contenant une gélatine de zinc. La bande est appliquée au niveau de la cheville et à la partie inférieure de la jambe où elle durcit comme un plâtre, mais plus léger. La botte limite le gonflement et protège la peau de l’irritation alors que la pâte favorise la guérison. Dans une première phase, la botte est changée tous les 2 ou 3 jours, par la suite elle est laissée en place pendant une semaine avant changement. Après guérison de l’escarre, une bande élastique doit être appliquée avant le lever de la personne. Quel que soit le bandage utilisé, une diminution de l’œdème (généralement avec compression) est essentielle à la guérison.

Au cours de la dermite de stase, la peau s’irrite aisément. Les crèmes antibiotiques, les anesthésiques (crèmes de premiers secours), l’alcool, l’hamamélis, la lanoline ou d’autres produits chimiques ne doivent pas être appliqués, car ils peuvent aggraver la maladie.

Ressources dans cet article