Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation de la dermite

(Eczéma)

Par Karen McKoy, MD, MPH, Assistant Clinical Professor, Dermatology;Senior Staff, Harvard Medical School;Lahey Clinic Dermatology

Une dermite (parfois appelée eczéma) est une inflammation des couches superficielles de la peau caractérisée par un prurit, des cloques, une rougeur, un œdème et souvent un suintement, des croûtes et une desquamation.

  • Les causes connues incluent la peau sèche, le contact avec une substance particulière, certains médicaments, des varices et un grattage constant.

  • Les symptômes habituels incluent un érythème rouge prurigineux, des cloques, des ulcères ouverts, un suintement, des croûtes et une desquamation.

  • Le diagnostic est généralement basé sur les symptômes et est confirmé par les résultats de tests cutanés ou par l’analyse d’un prélèvement cutané, ou par la présence de médicaments suspectés, d’agents irritants ou d’une infection.

  • L’éviction des agents irritants ou des allergènes réduit le risque de dermite.

  • Le traitement dépend de la cause et des symptômes spécifiques.

Le terme dermite (ou dermatite) est un terme vague désignant différents troubles cutanés caractérisés par une éruption érythémato-prurigineuse. Parfois, on utilise le terme eczéma pour désigner la dermite ou la dermite atopique. Les infections cutanées, comme les infections mycosiques, ne font pas partie des dermites.

Certains types de dermite n’affectent que des parties spécifiques du corps (comme la dermite de contact, la dermite nummulaire, la dermite de stase ou la dyshidrose bulleuse), tandis que d’autres peuvent apparaître n’importe où (comme la dermite atopique ou la dermite exfoliative).

Certaines dermites ont une étiologie connue (comme la dermite allergique de contact), tandis que d’autres non (comme la dermite nummulaire).

Cependant, quels qu’en soient le type et la cause, la dermite correspond toujours à une réaction de la peau à une sécheresse sévère, à des lésions de grattage, à une substance irritante ou à un allergène. En général, ces substances sont appliquées sur la peau, mais, parfois, elles sont ingérées. Dans tous les cas, le frottement et le grattage continus peuvent finir par entraîner un épaississement de la peau (lichénification).

La dermite peut être une brève réaction à une substance, qui ne dure que quelques heures ou seulement un jour ou deux.

Une dermite chronique persiste dans le temps. Les mains et les pieds sont des zones particulièrement vulnérables à la dermite chronique, parce que les mains sont souvent en contact avec des substances variées et parce que les pieds sont exposés à l’humidité et à la chaleur liées au port de chaussettes et de chaussures. La dermite chronique peut être due à une dermite de contact, à une dyshidrose bulleuse ou à d’autres dermites mal diagnostiquées ou traitées, ou encore elle peut correspondre à un trouble cutané chronique d’origine inconnue.

Symptômes de la dermite

La dermite entraîne :

  • Rougeur

  • Tuméfaction (ou gonflement)

  • Suintement

  • Croûtes

  • Desquamation

  • Cloques (parfois)

  • Épaississement de la peau

Les démangeaisons sont fréquentes. Des lésions ouvertes (ulcères) peuvent se développer.

La dermite chronique provoque des crevasses et des cloques cutanées, et toutes les dermatoses chroniques peuvent donc se compliquer d’une infection bactérienne.

Diagnostic de la dermite

  • Tests sanguins ou cutanés, ou les deux

  • Parfois, biopsie

Le diagnostic de la dermite est basé sur les symptômes que présente la personne, l’apparence de l’éruption cutanée et sa localisation. Le médecin essaye de déterminer si la personne a ingéré ou appliqué des médicaments sur sa peau, si elle est entrée en contact avec une substance irritante, si elle a une allergie ou une infection.

Afin de confirmer le diagnostic, le médecin peut réaliser certains tests, comme un test épicutané, un test d’utilisation ou des tests sanguins. Il peut également prélever des échantillons de peau et les envoyer à un laboratoire (biopsie).

Prévention de la dermite

  • Éviter les déclencheurs

Afin de réduire le risque de dermite, les personnes doivent éviter les allergènes connus et les substances irritantes (déclencheurs).

Traitement de la dermite

  • Soins d’accompagnement (par exemple, hydratants et pansements, et antihistaminiques pour le prurit)

  • Corticoïdes topiques

  • Parfois, antibiotiques ou autres médicaments

  • Parfois, photothérapie par lumière ultraviolette (UV)

Le traitement de la dermite dépend de la cause et des symptômes spécifiques. Par exemple, le médecin peut prescrire des hydratants ou des crèmes à base de corticoïdes afin de soulager le prurit. Certaines personnes peuvent se voir administrer des antibiotiques oraux ou des injections de certains médicaments. L’exposition à la lumière ultraviolette peut aider certaines personnes ( Photothérapie).

Ressources dans cet article