Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lichen plan

Par Peter C. Schalock, MD, Harvard Medical School;Massachusetts General Hospital

Le lichen plan, une affection cutanée de nature prurigineuse et récurrente, débute par l’apparition d’une éruption cutanée caractérisée par de petites papules légèrement rouges ou pourpres distinctes qui, par la suite, confluent pour former des plaques rugueuses et squameuses.

  • La cause peut être une réaction à certains médicaments ou à des organismes infectieux.

  • Les symptômes typiques incluent un érythème prurigineux présentant de petites papules rouges ou pourpres qui forment des plaques squameuses sur différentes parties du corps, et parfois dans la bouche ou sur l’appareil génital.

  • Cette pathologie peut durer plus d’un an et récidiver.

  • Les médicaments potentiellement responsables du lichen plan doivent être évités.

  • Le lichen plan disparaît généralement spontanément, mais les symptômes être traités avec des corticoïdes, une exposition à la lumière UV ou des bains de bouche contenant de la lidocaïne.

L’étiologie du lichen plan est inconnue, mais il pourrait s’agir d’une réaction du système immunitaire à différents médicaments (or, bêta-bloquants, anti-inflammatoires non stéroïdiens [AINS], inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, sulfonylurées, médicaments antipaludéens, pénicillamine et thiazides). L’affection en elle-même n’est pas contagieuse. La maladie peut apparaître chez les personnes atteintes d’hépatite C ou de certaines pathologies hépatiques.

Symptômes

L’éruption du lichen plan provoque presque toujours un prurit parfois intense. Les papules sont généralement violettes et ont des bords angulaires. Lorsque la lumière est dirigée sur un côté des papules, elles présentent un éclat distinctif. De nouvelles papules peuvent se former là où apparaissent des lésions de grattage ou de petites lésions cutanées. Une coloration brunâtre persiste parfois après la guérison.

En général, l’éruption est symétrique et similaire des deux côtés avec, le plus fréquemment, au niveau du torse, de la face interne du poignet, des jambes et de la zone génitale. La peau du visage est atteinte moins fréquemment. L’éruption peut être particulièrement étendue, épaisse et squameuse au niveau des jambes. L’éruption provoque parfois des zones de calvitie au niveau du cuir chevelu. Le lichen plan n’est pas fréquent chez les enfants.

Près de la moitié des personnes présentant un lichen plan présentent des ulcérations buccales. Dans la bouche, le lichen plan induit en général l’apparition de lésions blanc-bleu linéaires. Souvent, ce type de lésions buccales n’est pas douloureux et la personne ne s’en aperçoit pas. Des lésions ulcéreuses et douloureuses apparaissent parfois dans la bouche et gênent l’alimentation (dont les boissons).

Le lichen plan touche les ongles, dans près de 10 % des cas. Certaines personnes peuvent présenter des symptômes bénins, comme une dyschromie du lit des ongles, un amincissement des ongles et la formation de stries sur les ongles. D’autres perdre la totalité de leurs ongles et présenter des cicatrices allant des cuticules de la base de l’ongle (le repli de l’ongle) à la peau sous-tendant l’ongle (le lit de l’ongle).

Diagnostic

Le diagnostic s’appuie généralement sur l’aspect de l’éruption et sur sa localisation. Cependant, étant donné le nombre d’autres pathologies ressemblant au lichen plan (comme le lupus érythémateux disséminé ou la candidose et la leucoplachie dans la bouche), les médecins réalisent généralement une biopsie (examen du tissu au microscope). Une fois le lichen plan diagnostiqué, le médecin peut pratiquer des analyses de la fonction hépatique et un dépistage des infections hépatiques.

Pronostic

Le lichen plan guérit en général spontanément en 1 ou 2 ans, même s’il peut parfois persister plus longtemps, notamment en cas de lésions buccales. Les symptômes récidivent chez près de 20 % des personnes. Un traitement prolongé peut être nécessaire pendant les poussés d’éruption. Cependant, entre les poussées, aucun traitement n’est nécessaire. Les personnes qui ont des lésions buccales ulcérées présentent un léger risque de cancer de la bouche, mais l’éruption cutanée en elle-même n’a jamais d’évolution maligne. Le lichen plan du vagin peut être chronique et difficile à traiter, ce qui réduit la qualité de vie et peut laisser des cicatrices.

Traitement

Les personnes asymptomatiques n’ont pas besoin de traitement. Les médicaments potentiellement responsables du lichen plan doivent être évités, et des traitements standards être utilisés pour soulager le prurit (voir Prurit : Traitement). Des corticoïdes être injectés dans les papules, appliqués sur la peau, ou administrés par voie orale, parfois en association avec d’autres médicaments, comme l’acitrétine, la griséofulvine ou la cyclosporine. La photothérapie (exposition à la lumière ultraviolette), parfois associée aux psoralènes (médicaments qui rendent la peau plus sensible aux effets de la lumière ultraviolette) peut également présenter un intérêt. L’association de la lumière UVA et des psoralènes s’appelle PUVA (psoralène plus UVA). L’utilisation d’une lumière UVB à bande étroite est appelée « lumière ultraviolette B à bande étroite ».

En cas de lésions ulcéreuses douloureuses de la bouche, un bain de bouche contenant de la lidocaïne, un anesthésique, peut être pris avant les repas afin de former une barrière contre la douleur. Les bains de bouche à la lidocaïne ne doivent pas être utilisés plus souvent qu’indiqué. Une pommade à base de tacrolimus ou des bains de bouche, des injections ou des comprimés de corticoïde également être efficaces en cas de lésions de la bouche. La dapsone par voie orale ou la cyclosporine par voie orale ou en bain de bouche peuvent également être utiles.

Ressources dans cet article