Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Pityriasis rosé

Par Peter C. Schalock, MD, Harvard Medical School;Massachusetts General Hospital

Le pityriasis rosé est une affection caractérisée par l’apparition de nombreuses petites taches cutanées inflammatoires, rosées ou brun clair et recouvertes de squames.

  • Le pityriasis rosé peut être dû à une infection virale.

  • Les symptômes les plus fréquents sont un prurit et une tache initiale circulaire étendue, rosée ou brun clair, suivie de multiples taches apparaissant sur le torse.

  • Le diagnostic repose sur les symptômes.

  • Cette maladie disparaît généralement spontanément, et le prurit léger peut être soulagé par la lumière UV artificielle ou naturelle.

L’étiologie du pityriasis rosé n’est pas certaine, mais une infection par l’herpès virus humain de type 6, 7 ou 8 peut être impliquée. Cependant, cette pathologie n’est pas considérée comme contagieuse. Le pityriasis rosé touche le plus souvent des personnes entre 10 et 35 ans. Il touche plus fréquemment la femme.

Symptômes

Le pityriasis rosé est caractérisé par l’apparition d’une tache cutanée rosée ou brun clair d’environ 2 à 10 cm de diamètre, que les médecins dénomment « tache mère » ou « médaillon ». La couleur rosée ou brun clair n’est pas très visible sur les personnes ayant la peau mate. Cette tache ronde ou ovale se développe sur le tronc. Parfois elle apparaît sans symptôme préalable, mais certaines personnes perçoivent un malaise général, se plaignent d’une perte de l’appétit, de fièvre, de céphalée et de douleurs articulaires les jours qui précédent. En 7 à 14 jours, de nombreuses taches semblables, mais plus petites, apparaissent sur d’autres parties du corps. Ces taches secondaires sont plus fréquentes sur le tronc, en particulier, le long et au voisinage de la colonne vertébrale. Chez l’enfant, les taches apparaissent généralement à l’aine ou sous les aisselles et diffusent vers l’extérieur. Chez les enfants et les femmes enceintes, la desquamation peut être très limitée voire absente. La plupart des personnes présentant un pityriasis rosé présentent un léger prurit, mais chez certains d’entre eux le prurit peut être sévère.

Diagnostic et traitement

Le médecin appuie en général son diagnostic sur l’examen clinique de l’éruption, notamment du médaillon. L’éruption disparaît en général en 5 semaines sans traitement, même si elle persiste parfois durant 2 mois voire plus. L’exposition à la lumière artificielle ou solaire favorise la guérison et soulage le prurit. Les médecins prescrire de l’érythromycine pour réduire l’inflammation, afin d’accélérer la disparition de l’éruption et d’en restreindre la sévérité. Même si l’érythromycine est un antibiotique, elle n’est pas utilisée, dans ce cas, pour détruire des bactéries. Les autres traitements standards du prurit peuvent être utilisés selon les besoins (voir Prurit : Traitement). Les corticoïdes par voie orale sont uniquement nécessaires pour les prurits sévères.

Ressources dans cet article