Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Paronychie aiguë

Par Wingfield E. Rehmus, MD, MPH, University of British Columbia

La paronychie aiguë est une infection bactérienne de la cuticule de l’ongle.

Dans la paronychie aiguë, des bactéries (généralement Staphylococcus aureus ou des streptocoques) pénètrent par une lésion cutanée provoquée par une envie, un traumatisme du repli de l’ongle (repli de peau indurée qui recouvre les bords d’un ongle), la perte de la cuticule (peau à la base de l’ongle) ou une irritation chronique (liée à l’eau et aux détergents, par exemple). La paronychie aiguë des doigts est plus fréquente chez les personnes qui se rongent les ongles ou sucent leurs doigts. Sur les orteils, l’infection commence souvent sur un ongle incarné ( Ongle du pied incarné). Des nouveaux médicaments utilisés pour traiter certains cancers ou certains immunodépresseurs (par exemple, après une greffe d’organe) semblent également causer parfois une paronychie aiguë. Parmi les médicaments figurent le géfitinib, l’erlotinib, le sirolimus, l’évérolimus, le vémurafénib, le dabrafénib et des médicaments connexes.

La paronychie aiguë se développe le long de la marge de l’ongle (les côtés et la base du repli de l’ongle). En quelques heures ou quelques jours, la paronychie aiguë provoque douleur, chaleur, rougeur et gonflement. Du pus s’accumule généralement sous la peau, le long de la marge de l’ongle et parfois sous l’ongle. Dans de rares cas, l’infection pénètre profondément dans le doigt ou l’orteil et peut menacer le doigt ou, dans des cas extrêmes, le bras ou la jambe. Ces infections plus profondes surviennent principalement chez les diabétiques ou dans d’autres troubles provoquant une mauvaise circulation.

Les médecins posent le diagnostic en examinant le doigt ou l’orteil atteint. Au stade précoce, la paronychie aiguë peut être traitée par un antibiotique oral (comme la dicloxacilline, la céfalexine ou la clindamycine) et des bains chauds fréquents pour augmenter la circulation sanguine. Si du pus s’accumule, il doit être drainé. Les médecins anesthésient le doigt ou l’orteil avec un anesthésiant local (comme la lidocaïne) et soulèvent le repli de l’ongle avec un instrument. Il est généralement inutile d’inciser la peau. Une fine mèche de gaze peut être insérée pendant 24 à 48 heures pour permettre de drainer la zone.