Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Folate

(Acide folique)

Par Larry E. Johnson, MD, PhD, Associate Professor of Geriatrics and Family and Preventive Medicine;Medical Director, University of Arkansas for Medical Sciences;Central Arkansas Veterans Healthcare System

Le folate (acide folique) est une vitamine B. Le folate et la vitamine B12 sont nécessaires à la production de globules rouges normaux et à la synthèse de l’ADN (acide désoxyribonucléique), qui est le matériel génétique des cellules. Le folate est également nécessaire au développement normal du système nerveux d’un fœtus. Un faible apport en folate peut augmenter le risque de fractures chez les personnes âgées.

Les bonnes sources de folate incluent les légumes verts à feuilles crus, les asperges, les brocolis, les fruits (surtout les agrumes), le foie, d’autres abats, la levure sèche et les pains, pâtes et céréales enrichis. Une cuisson prolongée détruit 50 à 95 % du folate dans les aliments.

Aux États-Unis et au Canada, le folate est ajouté à des aliments à base de céréales pour les enrichir. Le folate présent dans les suppléments ou dans les aliments enrichis est plus facilement absorbé par l’organisme que le folate trouvé naturellement dans les aliments.

Les femmes enceintes ou celles qui pourraient le devenir ont intérêt à prendre des suppléments de folate pour réduire le risque d’avoir un nouveau-né présentant une malformation congénitale, principalement des défauts du tube neural. On prescrit souvent des doses de folate plus élevées aux femmes qui ont déjà eu un bébé atteint d’un défaut du tube neural.

Les suppléments de folate ne protègent pas contre une maladie des artères coronaires ou un AVC. Il n’y a aucune preuve que les suppléments de folate réduisent ou augmentent le risque de différents cancers. Les suppléments de folate ne semblent pas améliorer la fonction cognitive chez les personnes âgées.

Déficit en folate

  • Une consommation insuffisante de légumes crus à feuilles et d’agrumes peut entraîner une carence en folate.

  • Il peut s’ensuivre une anémie, causant une série de symptômes dont fatigue, pâleur, irritabilité, essoufflement et étourdissements.

  • Une carence grave peut aboutir à une langue rouge et sensible, une diminution du goût, une dépression, une confusion et une démence.

  • Si une femme enceinte a une carence en folate, le risque pour son nouveau-né d’avoir une malformation congénitale de la moelle épinière ou du cerveau est augmenté.

  • Le diagnostic est basé sur les analyses de sang.

  • Les suppléments de folate administrés par voie orale permettent généralement de remédier à la carence.

L’organisme ne stocke que peu de folates, par conséquent un régime pauvre en folates provoque une carence en quelques mois. Celle-ci est fréquente car un grand nombre de personnes ne consomment pas assez de légumes crus à feuilles ou d’agrumes. De plus, une cuisson prolongée détruit la majeure partie des folates dans les aliments.

Une carence en folate peut causer une anémie similaire à celle occasionnée par une carence en vitamine B12 ( Carence en vitamine B 12 et Home.heading on page Anémie par carence vitaminique).

Causes

Une carence en folate peut résulter des facteurs suivants :

  • Consommation insuffisante de folate (généralement chez les personnes qui boivent trop d’alcool ou qui sont en situation de dénutrition)

  • Altération de l’absorption (troubles de malabsorption, tels que maladie cœliaque ou certains médicaments)

  • Un besoin accru de folates (par exemple en raison d’une grossesse ou d’un allaitement)

Les personnes qui boivent de grandes quantités d’alcool ne consomment pas suffisamment de folates parce qu’elles substituent souvent l’alcool à la nourriture. De telles personnes sont souvent globalement dénutries. L’alcool consommé en grande quantité perturbe aussi l’absorption et le métabolisme des folates.

Les troubles de malabsorption (tels que la maladie cœliaque) perturbent l’absorption des folates.

Les femmes enceintes ou qui allaitent et les dialysés risquent de développer cette carence car leurs besoins en folates sont accrus.

Certains médicaments diminuent l’absorption de cette vitamine. Ceux-ci incluent

D’autres médicaments interfèrent avec le métabolisme des folates. Ceux-ci incluent

  • Le méthotrexate (utilisé pour traiter le cancer et la polyarthrite rhumatoïde)

  • Le triamtérène (utilisé pour traiter l’hypertension)

  • La metformine (utilisée pour traiter le diabète)

  • Le triméthoprime/sulfaméthoxazole (un antibiotique)

Symptômes

L’anémie peut se développer graduellement et s’avérer plus grave que les symptômes ne le suggèrent. L’asthénie peut être le premier symptôme.

Outre les symptômes généraux de l’anémie (comme la pâleur, l’irritabilité, la dyspnée et des vertiges), le déficit en folate peut induire une langue rouge et douloureuse, une réduction du goût, une perte de poids et une dépression.

Si une femme enceinte a une carence en folate, le risque pour son nouveau-né d’avoir une malformation congénitale de la moelle épinière ou du cerveau (défaut du tube neural) est augmenté.

Le saviez-vous ?

  • La cuisson peut détruire une bonne partie des folates dans les aliments.

  • Si une femme enceinte a une carence en folate, le risque pour son nouveau-né d’avoir une malformation congénitale du cerveau ou de la moelle épinière est augmenté.

Diagnostic

  • Analyses de sang

Si un examen sanguin détecte des globules rouges de grande taille chez des personnes anémiques ou dénutries, les médecins mesurent le niveau de folate dans le sang. Un niveau bas révèle une carence en folate.

Les médecins mesurent aussi la concentration de la vitamine B12pour exclure une carence en vitamine B12, parce que cette carence peut aussi entraîner une anémie et une hypertrophie des globules rouges. La carence en vitamine B12 peut aussi affecter le système nerveux, ce qui provoque des symptômes neurologiques. Les médecins doivent écarter un déficit en vitamine B12 avant de traiter une carence en folate.

Prévention et traitement

  • Supplémentation en folate

En guise de mesure préventive, les personnes prenant des médicaments qui perturbent l’absorption ou le métabolisme des folates doivent recevoir une supplémentation quotidienne en folate.

Des doses orales quotidiennes d’un supplément de folate permettent de traiter efficacement cette carence.

Excès de folate

Le folate n’est généralement pas toxique.

Si des personnes ayant une carence en vitamine B12 prennent des doses de folate très élevées, cela peut retarder l’identification des lésions nerveuses causées par la carence en vitamine B12. Le diagnostic étant ainsi retardé, il peut en résulter des lésions nerveuses plus graves et plus difficiles à traiter.

Ressources dans cet article