Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Niacine

(Acide nicotinique)

Par Larry E. Johnson, MD, PhD, Associate Professor of Geriatrics and Family and Preventive Medicine;Medical Director, University of Arkansas for Medical Sciences;Central Arkansas Veterans Healthcare System

La niacine (acide nicotinique), une vitamine B, est essentielle au traitement (métabolisme) des glucides, des graisses et de nombreuses autres substances de l’organisme et au fonctionnement normal des cellules.

Les bonnes sources de niacine comprennent la levure sèche, le foie, la viande, le poisson, les légumineuses et les produits céréaliers enrichis ou complets Les aliments riches en tryptophane (un acide aminé), comme les produits laitiers, peuvent compenser une consommation insuffisante de niacine dans l’alimentation, parce que l’organisme peut convertir le tryptophane en niacine.

Le terme de niacine est parfois utilisé de deux manières : en tant que synonyme d’acide nicotinique et dans un sens plus large qui inclut la nicotinamide et l’acide nicotinique, deux formes de cette vitamine B.

Carence en niacine

(Pellagre)
  • Une éruption cutanée caractéristique, rouge foncé, apparaît sur les mains, les pieds, les mollets, le cou et le visage, tandis que la langue et la bouche deviennent rouge foncé.

  • Les personnes atteintes de pellagre éprouvent des problèmes gastro-intestinaux, de l’asthénie, de l’insomnie, de l’apathie et à un stade avancé de la confusion et une perte de mémoire.

  • Le diagnostic est basé sur l’histoire alimentaire, les symptômes et parfois des analyses d’urine.

  • On peut remédier à cette carence en prenant des doses orales élevées de nicotinamide ou d’acide nicotinique.

La carence en niacine est rare dans les pays industrialisés.

Beaucoup de personnes carencées en niacine ont aussi des carences en protéines, fer, riboflavine (une vitamine B) et vitamine B6.

Causes

Une forme de carence en niacine provient d’un déficit en niacine et tryptophane (un acide aminé). Cette forme provoque une maladie appelée la pellagre, qui touche la peau, le tube digestif et le cerveau. La pellagre ne se développe que si l’alimentation est carencée en niacine et en tryptophane, parce que l’organisme peut convertir le tryptophane en niacine. Les personnes vivant dans une région où le maïs est la base de l’alimentation présentent des risques de développer une pellagre car il contient peu de niacine et de tryptophane. De plus, la niacine contenue dans le maïs n’est pas absorbée au niveau de l’intestin, à moins que le maïs ne soit traité par un alcali (comme c’est le cas dans la préparation des tortillas). La pellagre peut être un trouble saisonnier, se manifester chaque printemps et durer tout l’été, lorsque le régime est principalement constitué de produits à base de maïs.

La pellagre se développe également chez les personnes atteintes des affections suivantes :

  • La maladie de Hartnup, une maladie héréditaire rare dans laquelle l’absorption du tryptophane est altérée

  • Le syndrome carcinoïde, une maladie rare dans laquelle le tryptophane n’est pas converti en niacine

Les facteurs suivants peuvent entraîner un déficit en niacine :

  • Alcoolisme

  • Diarrhée

  • Cirrhose

  • L’antibiotique isoniazide s’il est pris pendant une longue durée

Symptômes

Chez les personnes atteintes de pellagre, on voit typiquement se développer une éruption cutanée symétrique, rouge foncé, semblable à un coup de soleil et qui s’aggrave lors de l’exposition au soleil (état appelé photosensibilité). L’éruption cutanée survient dans les zones d’exposition au soleil, et sa localisation est très caractéristique :

  • Sur les bras et les mains (comme des gants)

  • Sur les pieds et les mollets (comme des bottes)

  • Autour du cou (comme un collier)

  • Sur le visage, avec une forme de papillon

Les anomalies cutanées sont persistantes et les zones affectées peuvent devenir brunes et squameuses.

La totalité du tube digestif est atteinte. La langue et la bouche peuvent devenir enflammées et rouge foncé. La langue peut gonfler, la bouche peut brûler et des ulcères se développer sur la langue et dans la bouche. La gorge et l’œsophage peuvent aussi brûler. La production de salive peut augmenter ou diminuer. D’autres symptômes incluent nausées, vomissements, inconfort abdominal, constipation et diarrhée (qui peut être sanglante).

Une asthénie, de l’insomnie et de l’apathie se développent ensuite. Des troubles fonctionnels cérébraux (encéphalopathie) surviennent généralement par la suite. La maladie est caractérisée par une confusion, une désorientation, des hallucinations et une amnésie. Les personnes peuvent être surexcitées, déprimées, très exaltées (maniaques), délirantes ou paranoïaques (elles pensent que les gens leur veulent du mal).

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Analyses d’urine

  • Soulagement des symptômes avec la prise de suppléments de niacine

Le diagnostic de la carence en niacine est basé sur l’histoire alimentaire et les symptômes. La mesure d’un sous-produit de la niacine dans l’urine peut aider à établir le diagnostic, mais ce test n’est pas toujours disponible.

Le diagnostic est confirmé si la niacine soulage les symptômes.

Traitement

  • Supplémentation en niacine

  • Autres suppléments de vitamine B

Il existe deux types de suppléments en niacine : la nicotinamide et l’acide nicotinique. La pellagre se traite avec des doses quotidiennes de nicotinamide prise par voie orale. La nicotinamide, contrairement à l’acide nicotinique, ne provoque pas de bouffées vasomotrices, de démangeaisons, de brûlures ou de sensation de picotements.

Il est important d’avoir une alimentation équilibrée, parce que les personnes atteintes d’une carence en niacine ont souvent d’autres carences nutritionnelles. Des suppléments de vitamines du groupe B sont également administrés.

Excès de niacine

L’acide nicotinique (mais pas la nicotinamide) à hautes doses peut être prescrit pour améliorer les taux de cholestérol et de triglycérides (lipides) sanguins. L’acide nicotinique peut avoir les effets bénéfiques suivants :

  • Diminution des taux de triglycérides

  • Augmentation des taux de cholestérol HDL (lipoprotéines de haute densité, le bon cholestérol)

  • Diminution modérée des taux de cholestérol LDL (lipoprotéines de basse densité, le mauvais cholestérol)

Cependant, la réduction du risque de maladie de l’artère coronaire et d’accident vasculaire cérébral par l’acide nicotinique est incertaine.

Ces doses élevées d’acide nicotinique peuvent provoquer des bouffées de chaleur, des démangeaisons, une goutte, une atteinte hépatique (rarement) et augmenter le taux de sucre (glucose) dans le sang. Les bouffées de chaleur peuvent s’aggraver après une prise d’alcool, une activité physique, l’exposition au soleil et après avoir mangé des aliments épicés.

La plupart des effets secondaires peuvent être minimisés en débutant par des doses relativement faibles, augmentées progressivement. Cela aide également de prendre de l’aspirine avant l’acide nicotinique et de prendre celui-ci après les repas.

Si les effets secondaires de l’acide nicotinique sont intolérables, on peut diminuer la dose, tenter d’autres formulations (notamment à libération prolongée) ou arrêter l’administration de la niacine et la remplacer par un autre hypolipémiant ( Médicaments hypolipémiants).