Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vitamine A

(Rétinol)

Par Larry E. Johnson, MD, PhD, University of Arkansas for Medical Sciences;Central Arkansas Veterans Healthcare System

La vitamine A (rétinol) est nécessaire à la fonction des cellules nerveuses photosensibles (photorécepteurs) dans la rétine de l’œil. Elle aide aussi à maintenir la santé de la peau et des muqueuses pulmonaires, intestinales et urinaires, ainsi qu’à protéger contre les infections.

Les caroténoïdes, comme le bêta-carotène, sont des pigments contenus dans les fruits et les légumes, qui leur donnent une couleur jaune, orange ou rouge. Une fois consommés, les caroténoïdes sont lentement transformés en vitamine A dans l’organisme. Les caroténoïdes sont absorbés de façon optimale quand ils proviennent de légumes cuits ou en purée, servis avec des matières grasses ou de l’huile.

Les médicaments contenant de la vitamine A (rétinoïdes) sont utilisés dans le traitement de l’acné sévère et du psoriasis. Des études sont en cours pour déterminer si une supplémentation en vitamine A, en bêta-carotène et en rétinoïdes peut aider à réduire le risque de certains types de cancer de la peau. Cependant, le risque de certains cancers peut être augmenté par la prise de suppléments de bêta-carotène.

Carence en vitamine A

  • La cécité nocturne est un premier symptôme.

  • Une cécité peut finir par se développer.

  • Les yeux, la peau et d’autres tissus peuvent se dessécher et s’abîmer, et des infections se développent plus souvent.

  • Le diagnostic est basé sur les symptômes et les analyses de sang.

  • L’administration de hautes doses de vitamine A pendant quelques jours permet de remédier à la carence.

La carence en vitamine A est répandue dans les régions du monde où les personnes ne consomment pas certains aliments en quantités suffisantes :

  • Foie de poissons et d’animaux

  • Légumes orange, jaunes et verts

  • Œufs

  • Produits de lait enrichi

Par exemple, cette carence se rencontre dans le sud et l’est de l’Asie, où le riz est l’aliment principal.

Les troubles qui altèrent l’absorption intestinale des graisses peuvent réduire l’absorption de la vitamine A et augmenter le risque de carence en vitamine A. Ces troubles comprennent la diarrhée chronique, la maladie cœliaque, la mucoviscidose, certains troubles pancréatiques et l’obstruction des canaux biliaires. Les chirurgies pratiquées sur l’intestin ou le pancréas peuvent entraîner le même effet. Les troubles hépatiques peuvent perturber le stockage de la vitamine A. La plupart des multivitamines contiennent peu de vitamine A ou n’en contiennent pas du tout.

Symptômes

Un premier symptôme de la carence en vitamine A est la cécité nocturne, provoquée par un trouble rétinien. Peu après, la partie blanche de l’œil (conjonctive) et la cornée peuvent se dessécher et s’épaissir – un trouble appelé xérophtalmie. La xérophtalmie est particulièrement fréquente chez les enfants qui ont une carence calorique (énergétique) ou protéique sévère, incluant un apport inadéquat en vitamine A. Des dépôts spumeux (taches de Bitot) peuvent apparaître dans le blanc de l’œil. La cornée desséchée peut s’amollir et se détériorer, provoquant la cécité. La carence en vitamine A représente une cause fréquente de cécité dans les pays en voie de développement.

La peau devient sèche et squameuse, et les muqueuses pulmonaires, intestinales et urinaires deviennent épaisses et rigides. Le fonctionnement du système immunitaire est perturbé, ce qui favorise la survenue d’infections, particulièrement chez les bébés et les enfants.

La croissance et le développement des enfants peuvent se trouver ralenties.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Analyses de sang

Le diagnostic est basé sur les symptômes et une diminution du taux de vitamine A dans le sang.

Si des personnes éprouvent des difficultés à voir dans l’obscurité, des tests oculaires comme l’électrorétinographie ( Examens pour les maladies des yeux : Électro-rétinographie) peuvent être réalisés pour déterminer si cela provient d’une carence en vitamine A.

Prévention et traitement

  • Supplémentation en vitamine A

Les personnes qui courent un risque de développer cette carence à cause d’une pathologie devraient prendre une supplémentation en vitamine A.

Les personnes carencées doivent recevoir de hautes doses de vitamine A pendant plusieurs jours, suivies de doses réduites jusqu’à ce que l’on constate des améliorations de la vision et de la peau. Il ne faut pas administrer de hautes doses à des bébés de manière répétée, parce que de telles doses peuvent être toxiques.

Si les symptômes persistent après deux mois, les médecins vérifient généralement s’il y a un trouble qui gêne l’absorption des graisses.

Excès de vitamine A

  • Une consommation excessive de vitamine A peut causer une perte de cheveux, un dessèchement cutané, un affaiblissement osseux, des maux de tête et une augmentation de la pression intracrânienne.

  • Le diagnostic est basé sur les symptômes et les analyses de sang.

  • La plupart des personnes guérissent complètement quand elles arrêtent de prendre les suppléments de vitamine A.

Un excès de vitamine A peut avoir des effets nocifs (toxicité). Par exemple, la prise quotidienne d’une dose 10 fois supérieure à l’apport nutritionnel recommandé (ANR) pendant une période de plusieurs mois peut provoquer une intoxication par la vitamine A. Parfois, la toxicité résulte de la prise de formulations spéciales de vitamine A à haute dose pour traiter l’acné sévère ou d’autres troubles cutanés. Une moindre dose peut s’avérer toxique chez les bébés, parfois en quelques semaines. Il arrive que les enfants ingèrent accidentellement une dose très élevée, et la toxicité survient alors rapidement.

La consommation de très grandes quantités de caroténoïdes (que l’organisme convertit en vitamine A) dans la nourriture ne cause pas de toxicité, parce que la transformation des caroténoïdes en vitamine A s’accomplit très lentement. Généralement, aucun symptôme ne survient. Cependant, en cas de consommation vraiment excessive, la peau jaunit (caroténose), principalement au niveau des plis palmaires et plantaires.

Des suppléments de bêta-carotène à haute dose peuvent accroître le risque de cancer, mais les caroténoïdes consommés dans les fruits et les légumes ne semblent pas augmenter ce risque.

Symptômes

La consommation excessive et prolongée de vitamine A provoque l’apparition de cheveux crépus, une dépilation partielle (y compris des sourcils), des gerçures des lèvres et une sécheresse de la peau, qui devient dure, rugueuse et squameuse. Les symptômes tardifs sont des céphalées sévères, une élévation de la pression intracrânienne et une asthénie. Les douleurs ostéoarticulaires sont fréquentes, en particulier chez l’enfant. Des fractures peuvent facilement se produire, en particulier chez les personnes âgées. Les enfants peuvent perdre l’appétit et ne pas grandir et se développer normalement. Le foie et la rate peuvent augmenter de volume.

Le saviez-vous ?

  • Chez les bébés ou les enfants, des doses très élevées de vitamine A peuvent avoir des effets nocifs.

  • La prise de doses très élevées de vitamine A ou d’isotrétinoïne (un médicament dérivé de la vitamine A) chez la femme enceinte peut induire une malformation congénitale.

Des quantités très élevées de vitamine A ingérées en une seule prise peuvent provoquer en quelques heures une somnolence, une irritabilité, des céphalées, des nausées et des vomissements puis une desquamation cutanée. La pression dans le cerveau s’en trouve accrue, en particulier chez les enfants, et des vomissements ont lieu. Si la prise de vitamine A n’est pas arrêtée, un coma, voire la mort, peuvent survenir.

La prise d’isotrétinoïne (un dérivé de la vitamine A utilisé dans le traitement de l’acné sévère) chez la femme enceinte peut induire des malformations congénitales. Les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir ne doivent pas prendre des quantités de vitamine A dépassant le seuil limite d’innocuité (3 000 microgrammes), sous peine de favoriser une malformation congénitale.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Analyses de sang

Le diagnostic d’un excès de vitamine A repose principalement sur les symptômes. Afin de confirmer le diagnostic, les médecins font souvent réaliser des analyses de sang pour mesurer le niveau de vitamine A.

Traitement

  • Arrêter de prendre des suppléments de vitamine A

Le traitement consiste à arrêter de prendre des suppléments de vitamine A. La plupart des personnes guérissent complètement.

Ressources dans cet article