Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vitamine E

(Tocophérol)

Par Larry E. Johnson, MD, PhD, Associate Professor of Geriatrics and Family and Preventive Medicine;Medical Director, University of Arkansas for Medical Sciences;Central Arkansas Veterans Healthcare System

La vitamine E (tocophérol) est un antioxydant. Elle protège les cellules contre les dégâts provoqués par les radicaux libres, sous-produits issus de l’activité cellulaire normale et qui participent aux réactions chimiques à l’intérieur des cellules. Certaines de ces réactions peuvent être délétères.

Beaucoup de personnes prennent des suppléments de vitamine E pour aider à prévenir certains troubles. Les suppléments de vitamine E ne protègent pas contre les troubles cardiaques et vasculaires. Il n’existe aucune preuve convaincante que la vitamine E, même à dose élevée, ralentit la progression de la maladie d’Alzheimer. L’éventuel effet protecteur des suppléments de vitamine E contre la dyskinésie tardive (mouvements répétitifs involontaires de la bouche, de la langue, des bras ou des jambes, un effet secondaire des médicaments antipsychotiques) est controversé. On ne sait pas non plus si ces suppléments augmentent ou diminuent le risque de cancer de la prostate.

La vitamine E, comme les vitamines A, D et K, est une vitamine liposoluble qui se dissout dans les lipides et s’absorbe mieux quand elle est ingérée avec des matières grasses. De bonnes sources de vitamine E incluent les huiles végétales, les noix, les graines, les légumes verts à feuilles et le germe de blé.

Carence en vitamine E

  • Cette carence peut causer des altérations dans les réflexes et la coordination, des difficultés à marcher et une faiblesse musculaire.

  • Les bébés prématurés et carencés peuvent développer une forme grave d’anémie.

  • Le diagnostic est basé sur les symptômes et sur les résultats de l’examen clinique.

  • On remédie à la carence en prenant des suppléments de vitamine E.

Les nouveau-nés ont une réserve en vitamine E relativement faible, car seule une petite quantité de vitamine E traverse le placenta. Les nouveau-nés, surtout les prématurés, sont donc exposés à un risque accru de carence en vitamine E. Les risques diminuent cependant avec l’âge, parce que les nourrissons reçoivent d’habitude suffisamment de vitamine E dans le lait maternel ou dans les laits artificiels. Les adultes peuvent stocker de grandes quantités de vitamine E dans le tissu adipeux, ce qui rend la carence moins probable.

Causes

Une alimentation à très faible teneur en graisses est déficiente en vitamine E parce que les huiles végétales en sont la source principale, et parce que la vitamine E est mieux absorbée quand elle est consommée avec des matières grasses. Les troubles perturbant l’absorption des graisses (comme certains troubles du foie ou de la vésicule biliaire, la pancréatite ou la mucoviscidose) peuvent aussi réduire l’absorption de la vitamine E et augmenter le risque de carence en vitamine E.

Aux États-Unis et dans d’autres pays industrialisés, la carence en vitamine E est rare parmi les enfants d’âge plus avancé et les adultes. Elle est généralement due à

Dans les pays en voie de développement, la cause la plus fréquente de carence en vitamine E est

  • Une prise inadéquate de vitamine E

Le saviez-vous ?

  • Une alimentation très faible en matières grasses peut entraîner une carence en vitamines E, A, D et K parce qu’il faut consommer ces vitamines avec des lipides pour pouvoir les absorber.

Symptômes

Les symptômes comprennent des réflexes lents, une difficulté à marcher, une perte de la coordination et du sens de la position (la perception de la position des membres sans les regarder) et une faiblesse musculaire. Chez les enfants, les paupières peuvent être tombantes et ils peuvent avoir des difficultés à mouvoir les yeux.

Chez les adultes atteints d’une carence en vitamine E due à un trouble de malabsorption, ces symptômes se développent rarement parce que les adultes stockent de grandes quantités de vitamine E dans le tissu graisseux (adipose).

La carence en vitamine E peut causer une forme d’anémie avec rupture des globules rouges (anémie hémolytique). Les nourrissons prématurés carencés en vitamine E risquent d’avoir ce trouble grave. Chez les nourrissons prématurés, des saignements (hémorragies) peuvent se produire dans le cerveau, et les vaisseaux sanguins dans les yeux peuvent présenter une croissance anormale (un trouble appelé rétinopathie du prématuré). De plus, les nouveau-nés affectés ont une faiblesse musculaire.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Parfois analyses de sang

Le diagnostic de la carence en vitamine E est basé sur les symptômes, l’existence de circonstances qui augmentent le risque et les résultats d’un examen physique.

On peut effectuer des analyses sanguines mesurant le taux de vitamine E afin de confirmer le diagnostic.

Traitement

  • Supplémentation en vitamine E

Le traitement de la carence en vitamine E comprend la supplémentation en vitamine E par voie orale.

Des suppléments administrés aux nouveau-nés prématurés permettent de prévenir le développement de ce trouble. La plupart des nouveau-nés à terme n’ont pas besoin de suppléments parce qu’ils obtiennent suffisamment de vitamine E dans le lait maternel ou les laits artificiels.

Excès de vitamine E

(Toxicité de la vitamine E)

Beaucoup d’adultes prennent des doses relativement importantes de vitamine E pendant des mois ou des années sans dommage apparent. Des doses élevées en vitamine E peuvent cependant augmenter le risque de saignement (y compris de saignement dans le cerveau, causant un accident vasculaire cérébral), surtout en cas de prise concomitante d’anticoagulants (spécialement la warfarine). Parfois, les adultes qui en consomment des quantités très élevées développent une faiblesse musculaire, une asthénie, des nausées et une diarrhée.

Le diagnostic de la toxicité de la vitamine E est basé sur l’historique d’utilisation des suppléments de vitamine E et sur les symptômes.

Le traitement de la toxicité de la vitamine E consiste à arrêter de prendre des suppléments de vitamine E. Si nécessaire, on peut donner de la vitamine K qui favorise la coagulation, pour arrêter les saignements.

Ressources dans cet article