Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Antécédents médicaux et examen clinique pour les troubles digestifs

Par Walter W. Chan, MD, MPH, Instructor in Medicine;Director, Center for Gastrointestinal Motility, Division of Gastroenterology, Hepatology, and Endoscopy, Harvard Medical School;Brigham and Women's Hospital

Le médecin peut en général détecter l’éventuelle présence d’un trouble digestif en se basant sur les antécédents médicaux et l’examen clinique. Il choisit ensuite les procédures appropriées pour affirmer le diagnostic, préciser l’étendue et la gravité du trouble et mettre en place un traitement.

Antécédents médicaux

Le médecin identifie les symptômes en interrogeant une personne pour obtenir les antécédents médicaux et en posant des questions spécifiques pour obtenir des informations supplémentaires. Par exemple, à une personne qui présente une douleur abdominale, le médecin peut d’abord demander : « comment la douleur se traduit-elle ? » D’autres questions peuvent suivre, comme « la douleur s’améliore-t-elle après avoir mangé ? » ou « la douleur s’aggrave-t-elle lorsque vous vous penchez en avant ? »

Examen clinique

Tout d’abord, le médecin observe l’abdomen sous différents angles, à la recherche d’un gonflement (distension) de la paroi abdominale qui pourrait être associé à une masse anormale ou à la dilatation d’un organe. Le stéthoscope est posé sur l’abdomen afin d’écouter les bruits qui accompagnent normalement la progression du contenu intestinal, et de rechercher d’éventuels bruits anormaux. La palpation permet de rechercher d’éventuelles zones douloureuses, des masses anormales ou des organes volumineux. La douleur provoquée par une légère pression exercée sur l’abdomen, et qui est soulagée lorsque la pression est lâchée (sensibilité au rebond), peut indiquer une inflammation et parfois une infection de la muqueuse de la cavité abdominale (péritonite).

L’anus et le rectum sont examinés par un toucher rectal avec un doigt ganté et on peut parfois examiner un petit échantillon de selles à la recherche de sang occulte. Chez les femmes, un toucher vaginal aide souvent à différencier les troubles digestifs des troubles gynécologiques.

Évaluation psychologique

Dans la mesure où le système digestif et le cerveau ont de nombreuses interactions ( Interactions esprit-corps), une évaluation psychologique est parfois nécessaire pour évaluer les problèmes digestifs. Cela ne veut pas dire que les médecins considèrent que les troubles digestifs sont imaginaires ou simulés, mais que les problèmes digestifs sont plutôt la conséquence de l’anxiété, d’une dépression ou d’autres troubles mentaux traitables. Ces troubles peuvent affecter l’activité des contractions du tube digestif et/ou le degré de sensibilité de la personne à ces sensations. Le rôle des facteurs psychologiques semble toucher jusqu’à 50 % des personnes ayant des symptômes de troubles digestifs.