Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Introduction au diagnostic des troubles digestifs

Par Walter W. Chan, MD, MPH, Instructor in Medicine;Director, Center for Gastrointestinal Motility, Division of Gastroenterology, Hepatology, and Endoscopy, Harvard Medical School;Brigham and Women's Hospital

Les troubles de l’appareil gastro-intestinal sont appelés troubles digestifs. Certains troubles touchent simultanément plusieurs parties de l’appareil digestif, tandis que d’autres n’affectent qu’une seule partie ou qu’un seul organe.

En fonction des observations faites pendant le relevé des antécédents médicaux, l’examen clinique ( Antécédents médicaux et examen clinique pour les troubles digestifs) et, le cas échéant, l’évaluation psychologique ( Antécédents médicaux et examen clinique pour les troubles digestifs : Évaluation psychologique), les médecins choisissent les examens les plus appropriés. Les examens réalisés sur le système digestif utilisent des endoscopes (sondes souples que les médecins utilisent pour visualiser les structures internes et obtenir des échantillons de tissus de l’intérieur du corps, Endoscopie, Intubation du tube digestif et Laparoscopie), des radiographies ( Examens radiologiques) et d’autres techniques d’imagerie ( Tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique), l’échographie ( Examen par ultrasons (Échographie)), de minuscules quantités de produits radioactifs ( Scanners nucléaires), des vidéo-capsules endoscopiques ( Vidéo-capsule endoscopique), des aiguilles ( Paracentèse), des manomètres ( Manométrie) et des mesures chimiques ( Examens liés à l’acide et au reflux et Examens visant à détecter un saignement occulte dans les selles). Ces tests permettent de situer, dépister, et parfois traiter un trouble. Certains examens nécessitent l’évacuation des selles de l’intestin ou un jeûne de 8 à 12 heures, tandis que d’autres n’exigent aucune préparation.

Bien que les examens complémentaires puissent être très utiles pour diagnostiquer la présence ou l’absence de certains troubles médicaux, ils peuvent aussi être assez onéreux et, dans de rares cas, entraîner un saignement ou une blessure. Il est important de discuter des risques et des bénéfices de l’examen avec le médecin.