Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Intubation du tube digestif

Par Walter W. Chan, MD, MPH, Instructor in Medicine;Director, Center for Gastrointestinal Motility, Division of Gastroenterology, Hepatology, and Endoscopy, Harvard Medical School;Brigham and Women's Hospital

L’intubation du tube digestif est le passage d’un petit tube en plastique souple (sonde nasogastrique) à travers le nez ou la bouche jusqu’à l’estomac ou l’intestin grêle. Cette technique peut être à visée diagnostique ou thérapeutique. En général, l’intubation provoque des haut-le-cœur et des nausées, aussi pulvérise-t-on généralement un spray insensibilisant dans le nez et l’arrière de la gorge. La taille du tube varie selon le contexte.

L’intubation nasogastrique peut être utilisée pour recueillir un échantillon de liquide gastrique. Le tube est inséré par le nez et non pas par la bouche, car il peut être guidé plus facilement jusqu’à l’œsophage. De plus, le passage du tube à travers le nez est moins irritant et déclenche moins souvent la toux. Les médecins peuvent mettre en évidence la présence de sang dans l’estomac ou analyser les sécrétions gastriques pour en mesurer l’acidité, le contenu en enzymes et d’autres caractéristiques. En cas d’empoisonnement, le contenu de l’estomac peut être analysé pour identifier le poison. Dans certains cas, le tube est laissé en place, de façon à pouvoir prélever des échantillons sur une durée de plusieurs heures.

L’intubation nasogastrique peut être utilisée pour traiter certaines maladies. Des poisons peuvent ainsi être aspirés ou neutralisés avec du charbon actif, ou des aliments liquides peuvent être administrés aux patients qui ne peuvent pas déglutir.

La sonde nasogastrique est parfois utilisée pour aspirer de façon continue le contenu gastrique. En général, un dispositif d’aspiration est relié à l’extrémité distale du tube, ce qui permet d’enlever des gaz et des liquides de l’estomac. Il en résulte un soulagement de la pression en cas d’obstruction ou lorsque le tube digestif ne fonctionne pas correctement. Ce type de tube est en général utilisé après une intervention chirurgicale sur l’abdomen jusqu’à la reprise des fonctions digestives normales.

Dans l’intubation naso-entérique, un tube plus long est inséré par le nez, à travers l’estomac jusqu’à l’intestin grêle. Cette technique peut être utilisée pour prélever un échantillon du contenu intestinal, pour aspirer de façon continue les liquides ou pour administrer des aliments ( Alimentation par sonde).

Ressources dans cet article