Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Syndrome de prolifération bactérienne

Par Atenodoro R. Ruiz, Jr., MD, The Medical City, Pasig City, Metro-Manila, Philippines

Le syndrome de prolifération bactérienne est un trouble dans lequel une diminution des mouvements du contenu intestinal permet à certaines bactéries intestinales normales de proliférer, entraînant une diarrhée et une mauvaise absorption des nutriments (malabsorption).

  • Certaines affections et pathologies ralentissent ou stoppent le mouvement du contenu gastrique.

  • Certaines personnes sont asymptomatiques, tandis que d’autres présentent une gêne abdominale, des diarrhées, des ballonnements et des flatulences excessives.

  • Le diagnostic repose sur les symptômes que présente le patient après avoir effectué certains types d’interventions chirurgicales.

  • Les antibiotiques peuvent éliminer l’excès de bactéries.

Le mouvement régulier et normal du contenu gastrique (péristaltisme) est important pour contribuer à maintenir un bon rapport de bactéries dans l’intestin grêle. Les affections qui se caractérisent par un ralentissement ou un regroupement en un endroit du contenu gastrique entraînent une prolifération bactérienne. Ces affections incluent certains types de chirurgie abdominale, intestinale, ou les deux. Les maladies comme le diabète, la sclérose systémique et l’amyloïdose peuvent également ralentir le péristaltisme, entraînant une prolifération bactérienne.

Les bactéries en excès consomment des nutriments, notamment glucides et vitamine B12, ce qui donne lieu à un apport calorique inférieur et à une carence en vitamine B12. Les bactéries fractionnent par ailleurs les sels biliaires, qui sont sécrétés par le foie pour faciliter la digestion. La perte des sels biliaires rend difficile l’absorption des graisses, entraînant des diarrhées et une mauvaise nutrition.

Symptômes

Les symptômes les plus fréquents incluent une gêne abdominale, des diarrhées, des ballonnements et des flatulences excessives. Certaines personnes ont peu de symptômes ou présentent uniquement une perte de poids ou des carences nutritionnelles. D’autres souffrent de diarrhée sévère ou de stéatorrhée (selles de couleur claire, molles, volumineuses, d’aspect huileux et anormalement malodorantes).

Diagnostic

  • Évaluation des symptômes par un médecin

  • Épreuves respiratoires et mise en culture des selles

  • Radiographies

Les médecins fondent le diagnostic sur les symptômes typiques que présentent les patients ayant subi certains types d’intervention chirurgicale.

Parfois ils prélèvent un échantillon de liquide à l’aide d’une sonde flexible insérée dans l’intestin grêle, procédure appelée endoscopie. Les médecins mettent le liquide en culture pour déterminer la quantité de bactéries présentes.

Souvent, les médecins effectuent des épreuves respiratoires, comme l’épreuve respiratoire au C14-xylose. Dans ce test, le patient boit un liquide contenant un marqueur spécifique faiblement radioactif (carbone 14) lié à du sucre (xylose). Si l’excès de bactéries décompose le xylose, le carbone 14 peut être détecté dans l’air expiré par le patient.

Parfois, les patients présentent des anomalies de leurs structures internes qui les prédisposent à une prolifération bactérienne. Afin d’identifier ces anomalies, les médecins réalisent des radiographies de l’estomac et de l’intestin grêle après ingestion par le patient d’un colorant liquide (c’est ce que l’on appelle un transit gastroduodénal haut).

Traitement

  • Antibiotiques

  • Modifications de l’alimentation

La plupart des patients vont mieux après avoir pris des antibiotiques par voie orale pendant 10 à 14 jours.

Étant donné que les bactéries prolifèrent davantage avec les glucides, les personnes doivent suivre un régime plus riche en graisses et contenant moins de glucides et de fibres. Les médecins prescrivent des compléments pour corriger les carences nutritionnelles.