Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Diverticulose

Par Michael C. DiMarino, MD, Clinical Assistant Professor, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Une diverticulose est caractérisée par la présence de nombreux sacs en forme de ballon (diverticules), situés en général dans le gros intestin.

  • Le développement des diverticules serait provoqué par des spasmes de la couche musculaire de l’intestin.

  • En général, les diverticules ne provoquent aucun symptôme, mais il arrive qu’ils soient enflammés ou qu’ils saignent, ce qui conduit à la présence de sang dans les selles ou à un saignement rectal.

  • Le diagnostic est généralement confirmé par une coloscopie ou par une radiographie avec lavement baryté.

  • On préconise un régime riche en fibres et des laxatifs de lest, mais parfois la présence de saignements nécessite une coloscopie, voire une intervention chirurgicale.

Qu’est-ce que la diverticulose ?

Dans la diverticulose, de nombreux sacs (diverticules) se développent dans le gros intestin, le plus souvent dans le dernier segment (côlon sigmoïde). La plupart des diverticules ont un diamètre variable, de 0,25 centimètre à plus de 2,5 centimètres. Pour des raisons qui ne sont pas claires, certains diverticules deviennent très volumineux, jusqu’à 15 centimètres de diamètre environ.

Les diverticules peuvent se développer partout dans le gros intestin, mais se forment le plus souvent dans le sigmoïde, dernière partie du gros intestin avant le rectum. Les diverticules ont un diamètre variable, de 0,25 centimètre à plus de 2,5 centimètres. Ils sont plutôt rares avant l’âge de 40 ans, mais deviennent plus fréquents dans les années qui suivent. La quasi-totalité des personnes ayant atteint l’âge de 90 ans présente de nombreux diverticules. Les diverticules géants, d’un diamètre de 2,5 à 15 centimètres, sont rares. Une personne peut ne présenter qu’un seul diverticule géant.

Causes

Le développement des diverticules serait provoqué par des spasmes de la couche musculaire de l’intestin. La cause de ces contractions n’est pas connue, mais elles pourraient être associées à un régime pauvre en fibres. La pression exercée par les spasmes sur la paroi intestinale génère une distension de la paroi au niveau d’un point de moindre résistance, en général le point d’entrée d’une artère, dans la couche musculaire du gros intestin. Une augmentation de l’épaisseur de la couche musculaire du côlon sigmoïde est fréquemment observée en cas de diverticulose. La cause des diverticules géants est inconnue.

Symptômes

Les diverticules ne présentent aucun danger particulier. De fait, la plupart des personnes qui présentent une diverticulose sont asymptomatiques. Cependant, la diverticulose peut parfois provoquer des crampes douloureuses inexpliquées, des troubles de l’exonération et la présence de sang dans les selles. Le collet d’un diverticule peut saigner dans l’intestin, parfois abondamment, et l’hémorragie s’extérioriser au travers du rectum. Le saignement est indolore. Un saignement peut également survenir lorsque des selles sont impactées dans le diverticule et lèsent un vaisseau sanguin (souvent l’artère adjacente au diverticule). Les selles piégées dans un diverticule peuvent provoquer une hémorragie, mais également une inflammation et une infection, appelée diverticulite ( Diverticulite). Chez certaines personnes, le saignement est suffisamment grave pour nécessiter une transfusion sanguine.

Diagnostic

Une diverticulose est suspectée en cas de symptômes comme des crampes douloureuses inexpliquées, des troubles de l’exonération ou en cas d’hémorragie rectale indolore. Le diagnostic est généralement confirmé par une coloscopie ou, parfois, une étude radiographique avec lavement baryté ( Examens radiologiques). Cependant, si le patient présente de fortes douleurs abdominales, une tomodensitométrie (TDM) de l’abdomen est effectuée, car elle permet de prévenir une éventuelle perforation intestinale.

Si du sang est présent dans les selles, la coloscopie constitue en général le meilleur moyen pour déterminer l’origine des troubles. Cependant, une angiographie ou une scintigraphie réalisée après une injection intraveineuse de radio-isotopes des globules rouges marqués peuvent être nécessaires pour déterminer l’origine du saignement.

Traitement

Un régime riche en fibres (à base de légumes, de fruits et de céréales complètes) et l’absorption de grandes quantités de liquide sont les meilleurs moyens d’atteindre l’objectif du traitement, qui est généralement de réduire les spasmes intestinaux. L’augmentation du volume du bol fécal réduit les spasmes et diminue ainsi la pression sur les parois du gros intestin. Si un régime riche en fibres ne suffit pas, l’alimentation peut être supplémentée avec du son de blé ou un agent qui augmente le volume des selles, comme le psyllium ou la méthylcellulose.

Une diverticulose simple, c’est-à-dire sans signes d’inflammation, d’infection ou de complication, ne nécessite pas d’intervention chirurgicale. La plupart des saignements s’arrêtent sans traitement, mais dans le cas contraire, les médecins pratiquent souvent une coloscopie pour coaguler la zone hémorragique au moyen d’un cautère ou au laser, ou par l’injection d’un médicament. Si l’hémorragie récidive fréquemment ou si l’origine du saignement ne peut pas être déterminée, la résection chirurgicale partielle ou totale du gros intestin (procédure appelée colectomie) peut être exceptionnellement nécessaire.

Le diverticule géant peut avoir besoin d’être opéré du fait du risque d’infection et de perforation.

Ressources dans cet article