Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Œsophagite éosinophilique

Par Michael C. DiMarino, MD, Division of Gastroenterology and Hepatology, Department of Medicine, Thomas Jefferson University

L’œsophagite éosinophilique est une maladie inflammatoire dans laquelle la paroi de l’œsophage se remplit d’un grand nombre d’éosinophiles, un type de globules blancs.

L’œsophagite éosinophilique peut débuter à tout moment entre l’enfance et la jeune vie adulte. Elle se produit occasionnellement chez les personnes âgées et est plus fréquente chez les hommes.

Ce trouble peut être provoqué par une réaction allergique à certains aliments chez des personnes qui ont des facteurs de risque génétiques. La réaction allergique entraîne une Inflammation qui irrite l’œsophage et peut finalement mener à un rétrécissement (sténose) chronique de l’œsophage ( Complications).

Symptômes

Les personnes peuvent présenter des symptômes similaires à ceux du reflux gastro-œsophagien (RGO— Reflux gastro-œsophagien (RGO)), en particulier les brûlures d’estomac. Les nourrissons et les enfants peuvent refuser de manger et présenter des vomissements et une douleur abdominale ou thoracique. Chez les personnes qui ont une sténose (généralement les adultes atteints d’une œsophagite depuis longtemps), de la nourriture peut se loger dans l’œsophage. Les personnes peuvent aussi avoir d’autres troubles allergiques, comme de l’asthme.

Diagnostic

Les médecins suspectent le diagnostic chez les personnes dont les symptômes de RGO ne disparaissent pas avec un traitement classique ( Reflux gastro-œsophagien (RGO) : Traitement) et chez l’adulte pour qui de la nourriture est logée dans l’œsophage. Afin de diagnostiquer le trouble, les médecins examinent l’œsophage avec une sonde flexible (endoscopie, Endoscopie). Pendant l’endoscopie, les médecins prélèvent des échantillons de tissu pour les analyser au microscope (procédure appelée biopsie).

Les médecins réalisent aussi des tests d’allergies alimentaires pour identifier des déclencheurs éventuels ( Allergie alimentaire : Diagnostic). Des tests cutanés et un dosage radio-immunologique des IgE sériques spécifiques (test RAST) peuvent aussi être réalisés ( Diagnostic).

Traitement

Les médecins informent généralement les personnes de la nécessité de modifier leur alimentation. Toutes les allergies alimentaires identifiées par des tests allergiques sont éliminées du régime alimentaire, ou les personnes peuvent suivre un régime d’éviction mis en place par leur médecin ( Diagnostic).

Des corticostéroïdes (comme la fluticasone et le budésonide) pris pour recouvrir la paroi de l’œsophage peuvent contribuer à réduire l’inflammation. Les personnes peuvent utiliser un inhalateur à base de fluticasone ou de budésonide et prendre des bouffées de médicament par la bouche sans l’inhaler, puis l’avaler. De cette façon, le médicament recouvre la paroi de l’œsophage et ne pénètre pas dans les poumons. Le budésonide peut aussi être mélangé avec un substitut de sucre et un liquide, puis être avalé. Il est recommandé de rincer la bouche ensuite pour éviter de contracter une infection mycosique de la bouche (muguet, Candidose).

En cas de rétrécissement de l’œsophage, les médecins gonflent un ballon dans l’œsophage pour le dilater. Les médecins réalisent souvent plusieurs dilatations à l’aide de ballons de taille croissante afin de prévenir les déchirements de l’œsophage.