Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Diverticules œsophagiens (Diverticules)

(Diverticules œsophagiens)

Par Michael C. DiMarino, MD, Division of Gastroenterology and Hepatology, Department of Medicine, Thomas Jefferson University

Les diverticules œsophagiens sont des saillies anormales de l’œsophage qui, dans de rares cas, provoquent des troubles de la déglutition ainsi qu’une régurgitation (reflux d’aliments provenant de l’œsophage ou de l’estomac sans nausées ni contractions abdominales).

Il existe plusieurs types de diverticules œsophagiens. Leur origine respective est différente, mais ils sont probablement tous en rapport une incoordination de la déglutition et une détente des muscles. Le plus souvent, ces diverticules sont associés à des troubles de la motilité œsophagienne, comme le spasme œsophagien et l’achalasie ( Anomalies de la propulsion des aliments).

Diverticule de Zenker

Le diverticule pharyngé ou diverticule de Zenker est probablement causé par une incoordination entre les mouvements des aliments en dehors de la bouche et la relaxation du muscle cricopharyngé. Ce diverticule peut se remplir d’aliments qui peuvent être régurgités lorsque la personne se penche en avant ou s’allonge. Cette régurgitation peut également provoquer des inhalations de nourriture dans les poumons pendant le sommeil, à l’origine d’une pneumonie par inhalation. Dans de rares cas, le diverticule se dilate et entraîne des troubles de la déglutition (dysphagie, Difficultés à avaler), voire un œdème au niveau du cou.

Diverticule médio-œsophagien

Le diverticule médio-œsophagien ou diverticule par traction est causé par la traction de lésions enflammées situées dans le thorax en dehors de l’œsophage (médiastin) ou par des troubles des mouvements (motilité) de l’œsophage. Le diverticule par traction est souvent asymptomatique, ce qui n’est pas le cas du trouble sous-jacent.

Diverticule épiphrénique

Le diverticule épiphrénique se développe juste au-dessus du diaphragme et accompagne généralement un trouble de la motilité (comme une achalasie ou un spasme œsophagien). Le diverticule épinéphrique est souvent asymptomatique, ce qui n’est pas le cas du trouble sous-jacent.

Diagnostic et traitement

Tous les diverticules sont diagnostiqués au moyen d’une déglutition barytée enregistrée sur vidéo.

Habituellement, aucun traitement n’est nécessaire. Si les symptômes sont sévères ou si le diverticule est de grande taille, ce dernier peut être réséqué chirurgicalement. Les diverticules associés à des troubles de la motilité requièrent un traitement du trouble sous-jacent. Par exemple, si un dysfonctionnement du muscle cricopharyngé est à l’origine d’un diverticule de Zenker, le médecin peut sectionner le muscle (myotomie) au moment de retirer le diverticule de Zenker. En présence d’un spasme œsophagien ou d’une achalasie, il peut être nécessaire de traiter le rétrécissement sphinctérien.

Ressources dans cet article