Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Démangeaisons anales

(Prurit anal)

Par Parswa Ansari, MD, Department of Surgery, Lenox Hill Hospital, New York

Les démangeaisons de l’anus et de la peau autour de l’anus (peau périanale) sont appelées démangeaisons anales ou prurit anal.

Causes

Les causes les plus fréquentes de démangeaisons anales incluent

  • Cause inconnue (la majorité)

  • Problèmes d’hygiène

Le plus souvent, les médecins n’identifient aucun trouble spécifique comme cause des démangeaisons, et ces dernières disparaissent au bout d’un moment sans que le patient doive prendre de traitement. Beaucoup des autres cas de démangeaisons anales sont dus à des problèmes d’hygiène. Très peu de cas résultent d’un trouble spécifique ( Causes et caractéristiques des démangeaisons anales), comme une infestation par des oxyures ou une infection fongique. Parmi les causes spécifiques, seuls la maladie inflammatoire intestinale et le cancer de l’anus (causes rares) sont jugés graves.

Un manque d’hygiène ou une hygiène excessive peuvent entraîner des démangeaisons anales. Par exemple, un nettoyage inadapté laisse des résidus de selles et de sueur irritants sur la peau de l’anus. Plus fréquemment, un nettoyage trop vigoureux, souvent avec des lingettes nettoyantes et des savons forts, peut assécher ou irriter la peau ou parfois provoquer une réaction allergique. Les personnes qui souffrent d’hémorroïdes ( Hémorroïdes) peuvent avoir du mal à bien se nettoyer après avoir été à la selle. Certaines hémorroïdes produisent du mucus ou provoquent une incontinence fécale, ce qui donne lieu à des démangeaisons anales.

Dès lors que la personne commence à se gratter l’anus, un cycle de prurit-grattage-prurit peut commencer (plus la personne se gratte, plus elle déclenche un prurit important). Souvent, les personnes se grattent et frottent la zone prurigineuse à tel point que la peau est abrasée. Parfois, cette abrasion s’infecte et intensifie encore les démangeaisons. De plus, les personnes développent parfois une allergie aux pommades ou autres traitements qu’elles utilisent contre les démangeaisons.

Évaluation

Tous les épisodes de démangeaisons anales ne nécessitent pas un examen médical immédiat. Les informations suivantes peuvent aider les personnes à décider si l’évaluation d’un médecin est nécessaire et les aider à savoir à quoi s’attendre lors de l’évaluation.

Signes avant-coureurs

Chez les personnes qui ont des démangeaisons anales, certains signes et symptômes sont préoccupants. Ceux-ci incluent

  • Écoulement de pus de l’anus ou autour (fistule suppurante)

  • Diarrhée sanglante

  • Protrusion ou saillie hémorroïdaire

  • Peau périanale souillée par de la matière fécale

  • Peau périanale terne ou épaissie

Quand consulter un médecin

Les personnes qui souffrent de démangeaisons anales accompagnées de diarrhées sanglantes ou d’écoulement de pus doivent consulter un médecin dans un délai de 24 à 48 heures. Les autres personnes doivent consulter un médecin si les démangeaisons durent depuis plus de quelques jours, mais la consultation n’est pas urgente.

Que fait le médecin

Le médecin pose d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux du patient. Le médecin réalise ensuite un examen clinique. Les observations faites pendant le relevé des antécédents et l’examen physique aiguillent souvent le médecin sur la cause des démangeaisons et sur les examens complémentaires à réaliser le cas échéant ( Causes et caractéristiques des démangeaisons anales).

Pendant le relevé des antécédents, les médecins cherchent à savoir à quel moment les démangeaisons ont commencé et depuis quand elles durent. Les médecins posent les questions suivantes :

  • Ingestion d’aliments irritants, notamment acides ou épicés

  • Habitudes en matière d’hygiène anale, notamment utilisation de lingettes, de pommades (y compris celles utilisées pour traiter les démangeaisons), de sprays et de savons appliqués à l’anus

  • Habitudes en matière d’hygiène générale, notamment fréquence des douches et des bains

  • Infections ou maladies connues (comme diabète, hémorroïdes ou psoriasis)

  • Utilisation récente d’antibiotiques

L’examen clinique se concentre sur l’aspect de l’anus et de la peau périanale Les médecins examinent cette zone pour détecter ce qui suit

  • Coloration terne et épaississement

  • Signes d’infection dus au grattage

  • Hémorroïdes, lésions, fistules et griffures (causées par le grattage et les frottements)

  • Gale ou oxyures

Causes et caractéristiques des démangeaisons anales

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Examens

Maladies de l’anus ou du rectum

Maladie inflammatoire intestinale (comme la maladie de Crohn)

Écoulement de pus

Douleur dans le rectum (parfois) et/ou l’abdomen (souvent)

Parfois, diarrhées

Examen de la partie inférieure du côlon, du rectum et de l’anus au moyen d’un endoscope (sigmoïdoscopie) ou de l’ensemble du gros intestin (coloscopie)

Hémorroïdes (internes ou externes)

En cas d’hémorroïdes internes, saignement (petite quantité de sang sur le papier toilette ou dans la cuvette)

En cas d’hémorroïdes externes, masse douloureuse et gonflée sur l’anus

Un examen médical du médecin

En général, examen du rectum au moyen d’un endoscope (anuscopie) ou sigmoïdoscopie

Infections

Infection bactérienne (causée par le grattage)

Zone enflammée, rouge, parfois grattage visible

Un examen médical du médecin

Infection par des levures (Candida)

Éruption cutanée autour de l’anus

Un examen médical du médecin

Parfois, examen d’un échantillon de peau grattée sous microscope (pour identifier le champignon)

Oxyures

Généralement chez les enfants

Parfois, présente chez plusieurs membres de la famille

Examen microscopique d’adhésif transparent préalablement appliqué sur la zone anale pour déceler la présence éventuelle d’œufs d’oxyure

Gale

Démangeaisons intenses, en général aggravées la nuit

Éventuellement, démangeaisons sur d’autres parties du corps

Éventuellement, stries légèrement en relief ou bosses (tunnels creusés sous la peau) sur les zones affectées

Un examen médical du médecin

Examen de prélèvements de peau

Maladies de peau

Dermatite atopique

Éruption cutanée prurigineuse, rouge, suintante et desquamante

Un examen médical du médecin

Psoriasis

Parfois, plaques prurigineuses ou douloureuses sur la peau

Un examen médical du médecin

Médicaments

Antibiotiques

Traitement actuel ou récent par antibiotique

Élimination du médicament pour voir si les symptômes régressent

Aliments et compléments alimentaires

Bière, caféine, chocolat, piment, produits laitiers, noix, produits à base de tomates, agrumes, épices ou comprimés de vitamine C

Symptômes qui apparaissent après l’ingestion d’une substance

Éviction de la substance de l’alimentation pour voir si les symptômes régressent

Problèmes liés à l’hygiène

Transpiration excessive

Transpiration excessive décrite par la personne, notamment lorsqu’elle porte des vêtements serrés et/ou synthétiques

Mesures visant à limiter la transpiration (notamment porter des sous-vêtements amples en coton et les changer fréquemment) pour voir si les symptômes régressent

Nettoyage trop méticuleux ou agressif de la zone anale

Mauvais nettoyage

La personne décrit des habitudes de nettoyage inappropriées

Modifier les habitudes de nettoyage pour voir si les symptômes régressent

Irritants cutanés

Préparations anesthésiques, pommades, savons et lingettes

La personne explique avoir utilisé une substance potentiellement irritante

Éviter la substance pour voir si les symptômes régressent

*Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen du médecin. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

Tests

En général, si les médecins ne détectent aucune anomalie sur l’anus ou autour de l’anus, ils ne réalisent aucun examen complémentaire et traitent simplement les symptômes du patient. En cas d’anomalies cutanées visibles, les médecins peuvent examiner un prélèvement de peau périanale pour exclure une infection fongique. Ils administrent parfois un anesthésique local au patient et prélèvent un petit morceau de tissu pour l’examiner au microscope (biopsie de peau).

Les oxyures sont rarement la cause des démangeaisons anales. Cependant, si des oxyures sont suspectés, ce qui est souvent le cas chez les enfants scolarisés, des œufs peuvent être prélevés sur la région anale au moyen d’un adhésif transparent qui confirmera le diagnostic ( Oxyurose).

Les médecins peuvent également examiner l’anus à l’aide d’une sonde courte et rigide (procédure appelée anoscopie) pour déceler la présence éventuelle d’hémorroïdes internes.

Traitement

  • Traitement de la cause

  • Hygiène et soulagement des symptômes

La meilleure manière de traiter les démangeaisons anales consiste à traiter le trouble sous-jacent. Par exemple, on peut prendre des médicaments contre les infections parasitaires et appliquer des crèmes contre les infections fongiques.

Les aliments irritants peuvent être éliminés de l’alimentation ou évités pendant un moment pour voir si les démangeaisons diminuent. Si possible, on peut stopper le traitement antibiotique ou en changer.

Hygiène et soulagement des symptômes

Une bonne hygiène est importante. Après l’exonération, la zone anale doit être nettoyée à l’aide d’un coton absorbant ou avec un tissu doux imbibé d’eau chaude ou un nettoyant commercial spécialement conçu pour les hémorroïdes. Les personnes doivent éviter d’utiliser des savons et des lingettes préhumidifiées.

Saupoudrer fréquemment la zone avec de l’amidon de maïs ou du talc permet de combattre l’humidité excessive.

Les pommades à base de corticostéroïdes (contenant par exemple 1 % d’hydrocortisone) sont souvent efficaces pour soulager les symptômes.

Les vêtements doivent être amples, et le linge de lit léger.

Points-clés

  • Les oxyures chez les enfants et les problèmes d’hygiène chez les adultes sont des causes fréquentes.

  • Les aliments, les détergents ou les savons peuvent provoquer des démangeaisons anales.

  • De bonnes habitudes d’hygiène (nettoyage soigneux mais délicat, éviter les savons et produits chimiques trop puissants et limiter l’humidité de la peau) peuvent contribuer à soulager les symptômes.

Ressources dans cet article