Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Incontinence fécale

Par Norton J. Greenberger, MD, Harvard Medical School;Brigham and Women's Hospital

L’incontinence fécale est la perte du contrôle des exonérations.

Causes

L’incontinence fécale peut se manifester lors d’épisodes de diarrhée ou de selles dures bloquées dans le rectum (impaction fécale). Une incontinence fécale persistante peut se développer chez les personnes qui présentent des lésions de l’anus ou de la moelle épinière, un prolapsus rectal (saillie de la muqueuse rectale à travers l’anus), une démence, des lésions neurologiques liées au diabète, des tumeurs de l’anus ou des lésions du pelvis à la suite d’un accouchement.

Évaluation

Le médecin examine le patient à la recherche de toute anomalie structurale ou neurologique. Ainsi, l’examen de l’anus et du rectum, l’évaluation de la sensibilité autour de l’anus et, en général, une sigmoïdoscopie seront effectués. D’autres examens, notamment une échographie du sphincter anal, une imagerie par résonance magnétique (IRM) et un examen neuromusculaire de la muqueuse pelvienne, pourront être nécessaires.

Traitement

La première étape de la correction d’une incontinence fécale consiste à établir des exonérations intestinales régulières avec des selles bien moulées. Des modifications du régime alimentaire, dont l’adjonction de fibres en petites quantités, peuvent être utiles. Si ces mesures ne produisent aucune amélioration, un médicament ralentisseur du transit, comme le lopéramide, peut être prescrit.

Faire travailler les muscles anaux (sphincters) en les contractant et en les relâchant augmente leur tonus et leur force. Une technique appelée biofeedback peut permettre de rééduquer les sphincters et d’augmenter la sensibilité du rectum à la présence de selles. Environ 70 % des patients motivés tirent un bénéfice du biofeedback.

Si l’incontinence fécale persiste, une intervention chirurgicale peut être utile, notamment lorsqu’elle est due à un traumatisme de l’anus ou à une anomalie anatomique. En dernier recours, une colostomie peut être réalisée (création chirurgicale d’une ouverture entre le côlon et la paroi abdominale, Comprendre la colostomie). L’anus est fermé et les selles sont déviées dans une enveloppe de plastique amovible attachée à une ouverture dans la paroi abdominale.