Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tumeurs bénignes de l'œsophage

Par Elliot M. Livstone, MD, Emeritus Staff, Sarasota Memorial Hospital, Sarasota, FL

Les tumeurs bénignes (non cancéreuses) de l’œsophage sont rares. Nombreuses sont celles qui provoquent des troubles de la déglutition et, dans de rares cas, des ulcères, un saignement, ou les deux. En général, elles sont plus gênantes que dangereuses.

Le léiomyome, la forme la plus fréquente des tumeurs non cancéreuses, se développe au sein du muscle lisse. Il survient le plus souvent chez des personnes âgées de 30 à 60 ans. La plupart des léiomyomes sont petits et ne nécessitent aucun traitement. Quelques léiomyomes se développent suffisamment pour obstruer partiellement la lumière de l’œsophage, ce qui peut provoquer une difficulté à déglutir (dysphagie), des douleurs ou une sensation d’inconfort. Les antalgiques (antidouleurs) peuvent apporter un répit passager, mais seule l’ablation chirurgicale permet une guérison définitive.

Les autres tumeurs bénignes, comme celles qui affectent le tissu conjonctif (polypes ou angiomes) et le tissu nerveux (schwannomes), sont rares.