Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation de l’accident vasculaire cérébral hémorragique

Par Elias A. Giraldo, MD, MS, Professor of Neurology and Director, Neurology Residency Program, University of Central Florida College of Medicine

Les AVC hémorragiques comprennent des saignements dans le cerveau (hémorragie intracérébrale) et des saignements entre les couches internes et externes du tissu recouvrant le cerveau (hémorragie sous-arachnoïdienne).

La plupart des AVC sont causés par une obstruction du flux sanguin dans une partie du cerveau, ce qui conduit à la mort du tissu cérébral (ischémie— Accident vasculaire cérébral ischémique). Seuls 20 % environ des AVC sont causés par une hémorragie. Il existe 2 types principaux d’AVC hémorragique :

D’autres troubles qui présentent une hémorragie intracrânienne comprennent des hématomes extraduraux ( Hématomes extraduraux) et sous-duraux ( Hématomes sous-duraux), qui sont en général dus à une blessure à la tête. Ces troubles causent des symptômes différents et ne sont pas considérés comme des AVC.

Éclats et ruptures : Causes de l’accident vasculaire cérébral hémorragique

Lorsque les vaisseaux sanguins du cerveau sont faibles, anormaux, ou sous une pression inhabituelle, un accident vasculaire cérébral hémorragique peut se produire. Lors d’un AVC hémorragique, un saignement dans le cerveau peut se produire, appelé hémorragie intracérébrale. Un saignement peut se produire entre la couche interne et la couche moyenne du tissu recouvrant le cerveau (dans l’espace sous-arachnoïdien), appelé hémorragie sous-arachnoïdienne.

Ressources dans cet article