Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Amnésie globale transitoire

Par Juebin Huang, MD, PhD, Assistant Professor, Department of Neurology, Memory Impairment and Neurodegenerative Dementia (MIND) Center, University of Mississippi Medical Center

L’amnésie globale transitoire est une perte soudaine et temporaire de la mémoire pour des événements pendant, après et parfois avant l’événement qui a provoqué l’amnésie.

  • Les causes de nombreux cas d’amnésie globale transitoire ne sont pas connues, mais l’une des causes connues est l’abus d’alcool ou la consommation de certains médicaments ou drogues.

  • Les personnes atteintes de ce type d’amnésie perdent soudainement, mais temporairement, la capacité à mémoriser de nouveaux souvenirs et à se rappeler des événements qui se sont passés après l’amnésie.

  • Généralement, les médecins diagnostiquent cette amnésie essentiellement grâce aux symptômes.

  • La cause de la perte de mémoire est traitée, lorsque c’est possible.

L’amnésie globale transitoire se produit en général chez les personnes de 50 à 70 ans. Elle se produit rarement chez les personnes de moins de 40 ans.

Causes

Les causes de cette amnésie sont inconnues. Certains spécialistes se demandent si les causes pourraient inclure des convulsions, des migraines, un blocage temporaire des artères qui transporte le sang vers le lobe temporal (par exemple, un caillot sanguin) et/ou des facteurs psychologiques. Cependant, il n’existe aucune preuve convaincante indiquant que ces conditions sont les causes habituelles.

L’abus d’alcool, la prise d’une quantité relativement importante de barbituriques (comme les sédatifs), l’utilisation de plusieurs drogues illégales, ou parfois, la prise de petites doses de benzodiazépine (un sédatif), particulièrement le midazolam et le triazolam, peuvent altérer la concentration, la capacité à penser clairement et probablement la capacité à former et mémoriser de nouveaux souvenirs. Ces cas sont considérés comme une forme spécifique d’amnésie globale transitoire.

L’amnésie globale transitoire peut être déclenchée par une immersion soudaine dans l’eau froide ou chaude, un effort physique, un stress émotionnel ou psychologique, une douleur, des procédures médicales, une relation sexuelle ou une manœuvre de Valsalva (consistant à exhaler sans laisser l’air s’échapper, comme pendant la défécation). Cependant, en général, aucun déclencheur n’est identifié.

Symptômes

Les personnes atteintes d’une amnésie globale transitoire perdent soudainement, mais temporairement, la capacité à mémoriser de nouveaux souvenirs et à se rappeler des événements qui se sont passés après l’amnésie. Elles sont vigilantes et anxieuses et répètent parfois la même question ou expression. Elles peuvent avoir du mal à savoir où elles sont et quelle est la date, mais n’ont généralement pas de problème pour reconnaître l’identité des autres personnes. Les personnes oublient également parfois certaines choses qui se sont produites avant l’amnésie.

La perte de mémoire dure environ de 1 à 8 heures, mais peut durer de 30 minutes à 24 heures (rarement).

Lorsque l’alcool ou la drogue provoque une amnésie, les personnes oublient des événements qui se sont produits autour du moment où elles ont été affectées par l’alcool ou la drogue. Ces personnes sont confuses uniquement tant qu’elles sont sous l’influence de l’alcool ou de la drogue.

La plupart des personnes atteintes d’amnésie globale transitoire ont seulement un épisode au cours de leur vie, sauf si la cause est des convulsions ou des migraines. Environ 5 à 25% ont des épisodes à répétition. Après un épisode, la confusion disparaît rapidement, et une récupération totale est de mise, même si les personnes ne se souviennent pas de ce qu’il s’est passé pendant l’épisode.

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

  • Examens d’imagerie, comme une tomodensitométrie et une imagerie par résonance magnétique

Les médecins diagnostiquent généralement cette amnésie grâce aux symptômes. Ils procèdent également à des examens d’imagerie, comme une tomodensitométrie (TDM), une imagerie par résonance magnétique (IRM), ou les deux.

Si les médecins suspectent une obstruction des vaisseaux sanguins irriguant le cerveau, ils réalisent une imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau, appelée IRM haute résolution pondérée en diffusion. Chez la plupart des personnes présentant une obstruction, les résultats de l’IRM sont normaux pendant 24 heures après le début des symptômes, mais anormaux au bout de 3 jours environ.

Les médecins réalisent en général des examens sanguins pour vérifier les signes de coagulation sanguine excessive, une cause rare de ce type d’amnésie.

Si les médecins suspectent qu’une convulsion peut en être la cause, ils pratiquent une électroencéphalographie (EEG).

Traitement

  • Traitement de la cause si possible

Le traitement dépend de la cause.