Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Mononeuropathie multiple

Par Michael Rubin, MDCM, Professor of Clinical Neurology;Attending Neurologist and Director, Neuromuscular Service and EMG Laboratory, Weill Cornell Medical College;New York Presbyterian Hospital-Cornell Medical Center

Les mononeuropathies multiples correspondent à l’atteinte concomitante de deux nerfs périphériques ou plus dans différentes parties de l’organisme. Elles entraînent des sensations anormales et une faiblesse musculaire.

Les mononeuropathies multiples touchent généralement seulement quelques nerfs, souvent dans différentes zones du corps. Elles se distinguent de la polyneuropathie, dans laquelle de nombreux nerfs sont atteints, habituellement dans la même région et de manière bilatérale ( Polyneuropathie). Cependant, si la mononeuropathie multiple touche ne nombreux nerfs, elle peut être difficile à distinguer de la polyneuropathie.

De nombreuses affections peuvent entraîner des mononeuropathies multiples, la symptomatologie aidant à orienter le diagnostic vers l’affection d’origine. La cause la plus fréquente est probablement :

Les autres causes fréquentes de mononeuropathie multiple incluent :

  • Une vasculite (inflammation des vaisseaux sanguins, comme la périartérite noueuse)

  • Lupus érythémateux disséminé (lupus)

  • Syndrome de Sjögren

  • Polyarthrite rhumatoïde

  • Sarcoïdose

  • Amylose

  • Infections (comme la maladie de Lyme et l’infection au VIH)

  • Invasion directe du nerf par des bactéries, comme dans la lèpre

Un trouble peut toucher la totalité des nerfs à la fois, ou les toucher de façon progressive, quelques-uns à la fois.

Une douleur, une faiblesse, des sensations anormales ou une combinaison de ces symptômes peuvent se manifester dans les zones innervées par les nerfs touchés. Les symptômes se présentent souvent d’un côté du corps. Lorsque le diabète est en cause, les nerfs de n’importe quelle partie du corps peuvent être affectés, entraînant une faiblesse musculaire.

Le médecin fonde le diagnostic sur les symptômes et les résultats de l’examen clinique, mais l’électromyographie et des études de conduction nerveuse ( Tests à la recherche de troubles du cerveau, de la moelle épinière et du système nerveux : Électromyographie et études de conduction nerveuse) sont habituellement effectuées pour confirmer le diagnostic.

Le traitement dépend de la cause.