Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des troubles du mouvement

Par Hector A. Gonzalez-Usigli, MD, Assistant Professor in Neurology, Department of Internal Medicine, Instituto Mexicano del Seguro Social, Guadalajara ; Alberto Espay, MD, Associate Professor and Clinical Research Director of the James J. and Joan A. Gardner Center for Parkinson's Disease and Movement Disorders, University of Cincinnati

Chaque mouvement du corps, du mouvement de la main au sourire, implique une interaction complexe entre le système nerveux central (cerveau et moelle épinière), les nerfs et les muscles. Une lésion ou une modification fonctionnelle de l’un de ces constituants peuvent entraîner un trouble du mouvement.

Différents types de troubles du mouvement peuvent se développer en fonction de la nature et du siège de la lésion ou de l’altération, comme dans ce qui suit :

  • Des lésions des parties du cerveau qui contrôlent le mouvement volontaire (intentionnel) ou les connexions entre le cerveau et la moelle épinière : Une faiblesse ou une paralysie des muscles impliqués dans l’exécution des mouvements volontaires, avec une hyperréflexie

  • Des lésions des noyaux basaux (collections des cellules nerveuses situées en profondeur, à la base du cerveau) : Des mouvements involontaires (non intentionnels) ou réduits, mais sans faiblesse ni modification des réflexes

  • Des lésions du cervelet : Perte de coordination

Certains troubles du mouvement, comme le hoquet, sont transitoires et ne provoquent généralement qu’une gêne modérée. Dans d’autres cas, comme dans la maladie de Parkinson, les troubles du mouvement sont graves et évolutifs avec une altération de la parole, de l’utilisation des mains, de la marche et du maintien de l’équilibre en position debout.