Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vésicule et voies biliaires

Par Ali A. Siddiqui, MD, Professor of Medicine, Division of Gastroenterology, Thomas Jefferson University

La vésicule biliaire est un petit organe musculaire de stockage en forme de poire qui contient la bile. La bile est un liquide épais et visqueux de couleur jaune verdâtre. Elle est composée de sels biliaires, d’électrolytes (des ions dissous, comme le sodium et le bicarbonate), de pigments biliaires, de cholestérol et d’autres graisses (lipides). La bile a deux fonctions principales : elle favorise la digestion et permet l’élimination de certains déchets de l’organisme (en particulier l’hémoglobine et l’excès de cholestérol). Les sels biliaires favorisent la digestion en facilitant l’absorption du cholestérol, des graisses et des vitamines liposolubles au niveau de l’intestin. Le pigment principal de la bile, la bilirubine, est un déchet qui se forme à partir de l’hémoglobine (protéine qui transporte l’oxygène dans le sang) et est excrété dans la bile. L’hémoglobine est libérée lorsque des globules rouges anciens ou endommagés sont détruits.

La bile s’écoule par le foie à travers les canaux hépatiques gauche et droit qui s’unissent pour former le canal hépatique commun. Ensuite, ce canal rejoint un canal relié à la vésicule, appelé canal cystique, pour former la voie biliaire principale (ou canal cholédoque). Le canal cholédoque s’unit à l’intestin grêle au niveau du sphincter d’Oddi (un muscle en forme d’anneau), qui se trouve quelques centimètres en aval de l’estomac.

Environ la moitié de la bile sécrétée entre les repas s’écoule directement dans l’intestin grêle par le canal cholédoque. Le reste de la bile est acheminé par le canal cystique dans la vésicule pour être stocké. Dans la vésicule, jusqu’à 90 % de l’eau contenue dans la bile est réabsorbée dans la circulation, ce qui fait que la bile restante est très concentrée. Lorsque les aliments atteignent l’intestin grêle, une série de signaux hormonaux et nerveux déclenchent la contraction de la vésicule biliaire et le relâchement et l’ouverture du sphincter d’Oddi. La bile passe ensuite de la vésicule biliaire à l’intestin grêle où elle se mélange au bol alimentaire et effectue ses fonctions digestives.

Après le passage de la bile dans l’intestin grêle, environ 90 % des sels biliaires sont réabsorbés dans la circulation à travers la paroi du dernier segment de l’intestin grêle (iléum). Le foie extrait ces sels biliaires du sang et les sécrète à nouveau dans la bile. Les sels biliaires réalisent ce cycle 10 à 12 fois par jour. À chaque cycle, une petite quantité de sels biliaires n’est pas absorbée et atteint le gros intestin, où elle est dégradée par des bactéries. Une partie des sels biliaires est réabsorbée par le gros intestin, le reste est évacué dans les selles.

Bien qu’elle soit utile, la vésicule biliaire n’est pas indispensable. En cas d’ablation de la vésicule biliaire (p. ex. chez une personne qui présente une cholécystite), la bile s’écoule directement du foie à l’intestin grêle.

Des masses dures composées principalement de cholestérol (calculs biliaires) peuvent se former dans la vésicule ou les canaux biliaires. Les calculs biliaires sont en général asymptomatiques. Toutefois, les calculs biliaires peuvent obstruer le flux de la bile venant de la vésicule, provoquant une douleur (coliques biliaires) ou une inflammation. Ils peuvent également migrer de la vésicule à la voie biliaire principale, où ils peuvent bloquer le flux biliaire normal vers l’intestin, entraînant un ictère (une coloration jaunâtre de la peau et du blanc des yeux) en plus de la douleur et de l’inflammation. De plus, le flux biliaire peut être bloqué par des tumeurs. Les autres causes de blocage du flux sont moins fréquentes.

Ressources dans cet article